Accueilūüáęūüá∑Chercher

Pays-Bas

Les Pays-Bas (en n√©erlandais : Nederland), en forme longue le Royaume des Pays-Bas (Koninkrijk der Nederlanden), parfois appel√© Hollande par m√©tonymie[9], sont un pays transcontinental dont le territoire m√©tropolitain est situ√© en Europe de l'Ouest (ou, d'apr√®s certaines interpr√©tations, en Europe du Nord). Frontaliers de la Belgique au sud et de l'Allemagne √† l'est, les Pays-Bas poss√®dent √©galement une fronti√®re avec la France sur l'√ģle de Saint-Martin (Cara√Įbes). Les Pays-Bas sont une monarchie constitutionnelle comptant 17,8 millions d'habitants en 2023. La ville d'Amsterdam est la capitale du royaume (plus pr√©cis√©ment la capitale constitutionnelle)[1], bien que les institutions gouvernementales ‚ÄĒ ex√©cutives, l√©gislatives et judiciaires ‚ÄĒ si√®gent √† La Haye, sur la c√īte de la mer du Nord[10]. Le roi Guillaume-Alexandre est chef de l'√Čtat depuis le . Les Pays-Bas sont administr√©s en quatre territoires autonomes : Aruba, Cura√ßao, Saint-Martin et le territoire europ√©en[11], lui-m√™me divis√© en douze provinces, auxquels s'ajoutent trois autres communes √† statut sp√©cial, situ√©es dans la partie outre-mer (Bonaire, Saba et Saint-Eustache). G√©ographiquement, le pays dispose de caract√©ristiques uniques, poss√©dant l'une des altitudes moyennes les plus faibles au monde (ce qui explique son nom) : environ un quart du territoire en Europe est situ√© sous le niveau de la mer[12] - [13]. 18,41 % de la superficie totale des Pays-Bas est couverte d'eau.

Royaume des Pays-Bas

(nl) Koninkrijk der Nederlanden

Devise Je maintiendrai
Hymne en n√©erlandais : Wilhelmus van Nassouwe (¬ę Guillaume de Nassau ¬Ľ)
Fête nationale 27 avril[Note 1]
¬∑ √Čv√©nement comm√©mor√©
Anniversaire du roi régnant
Description de cette image, également commentée ci-après
Le Royaume des Pays-Bas en Europe (l’Union européenne en vert clair).
Description de l'image Kingdom of the Netherlands (orthographic projection).svg.
Administration
Forme de l'√Čtat Monarchie constitutionnelle
Roi Willem-Alexander
Premier ministre Mark Rutte
Président de la Première Chambre Jan Anthonie Bruijn
Présidente de la Seconde Chambre Vera Bergkamp
Parlement √Čtats g√©n√©raux
Chambre haute
Chambre basse
Première Chambre
Seconde Chambre
Langues officielles Néerlandais
Capitale Amsterdam[1] - [2]

52¬į 22‚Ä≤ 22‚Ä≥ N, 4¬į 53‚Ä≤ 37‚Ä≥ E

Géographie
Plus grande ville Amsterdam
Superficie totale 41 530 km2
(classé 135e)
Superficie en eau 18,41 %
Fuseau horaire

UTC +1 (HEC) ;

Heure d’été : UTC+2 (HAEC) ; UTC-4 (Pays-Bas caribéens)
Histoire
Entité précédente
Provinces-Unies 1581-1795
République batave 1795-1806
Royaume de Hollande 1806-1810
Pays-Bas unis 1813-1815
Royaume uni des Pays-Bas 1815-1839
Royaume des Pays-Bas Depuis 1839
Démographie
Gentilé Néerlandais, Néerlandaise
Population totale (2023[3]) 17 815 508 hab.
(classé 70e)
Densit√© 429 hab./km2
√Čconomie
PIB nominal (2022) en diminution 1 013,595 milliards de $
- 0,49 % (17e)
PIB (PPA) (2022) en augmentation 1 201,755 milliards de $
+ 9,43 %
PIB nominal par hab. (2022) en diminution 57 835,725 de $
- 0,78 % (12e)
PIB (PPA) par hab. (2022) en augmentation 68 575,150 de $
+ 9,11 % (16e)
Taux de ch√īmage (2022) 4 % de la pop. active
- 5,34 %
Dette publique brute (2022) Nominale :
503,005 milliards d'‚ā¨
+ 2,98 %
Relative :
55,307 % du PIB
- 2,53 %
Monnaie Euro (Pays-Bas européens)
Dollar américain (Pays-Bas caribéens)
Florin arubais (Aruba)
Florin des Antilles néerlandaises (Curaçao et Saint-Martin)
Développement
IDH (2021) en augmentation 0,941[4] (très élevé ; 10e)
IDHI (2021) en augmentation 0,878[4] (9e)
Coefficient de Gini (2020) 26,0 %[5]
Indice d'inégalité de genre (2021) 0,025[4] (5e)
Indice de performance environnementale (2022) en augmentation 62,6[6] (11e)

Les territoires aujourd'hui rassembl√©s en tant que Pays-Bas sont, dans leur histoire, relativement ind√©pendants de tout pouvoir royal centralis√©, avant le XVIe si√®cle, bien qu'inclus dans le Saint-Empire romain germanique. Alors que Charles Quint affirme une unit√© nationale en 1549, son fils, Philippe II, voit la r√©volte des habitants des Pays-Bas contre son autorit√© lors de la guerre de Quatre-Vingts Ans[14] - [15]. La R√©publique est alors fond√©e sur sa d√©faite[16]. Le nouvel √Čtat conna√ģt un ¬ę si√®cle d'or ¬Ľ[17], lorsqu'il constitue un Empire colonial, dont les vestiges sont les territoires carib√©ens conserv√©s aujourd'hui, portant son rayonnement culturel et artistique √† un niveau mondial[18]. Affaibli par les guerres napol√©oniennes et la capture de sa flotte navale, le pays devient le royaume de Hollande en 1806 et ne revient pas √† un r√©gime r√©publicain lors du d√©part des Fran√ßais, en 1815[19]. Il est l'un des premiers √Čtats au monde √† se doter d'un syst√®me parlementaire √©lu qui n'est pas renvers√©. √Ä partir de 1848, les Pays-Bas sont gouvern√©s comme une d√©mocratie parlementaire sous l'influence de Johan Thorbecke, durant le r√®gne de Guillaume II. Avec une longue tradition de tol√©rance sociale, ils sont g√©n√©ralement vus comme un pays progressiste et novateur, en abolissant la peine de mort en 1870, en l√©galisant le droit de vote des femmes en 1917 et en d√©criminalisant, relativement t√īt, l'avortement, la prostitution, l'euthanasie, ainsi que certaines drogues. En 1868, le po√®te fran√ßais Charles Baudelaire d√©crit les Pays-Bas comme un lieu ¬ę o√Ļ tout est beau, riche, tranquille, honn√™te ¬Ľ, avant d'ajouter : ¬ę pays singulier, sup√©rieur aux autres ¬Ľ[20].

Rest√©s neutres durant la Premi√®re Guerre mondiale et engag√©s dans le camp des Alli√©s durant la Seconde Guerre mondiale, les Pays-Bas signent, en 1945, avec la Belgique et le Luxembourg, le trait√© √©conomique d'union douani√®re du Benelux, n√©goci√© pendant le conflit par les gouvernements en exil des trois pays √† Londres. Par la suite, dans son histoire contemporaine, le pays devient l'un des membres fondateurs de l'ONU, de l'UE, de l'OTAN, de l'OCDE et de l'OMC. Il est actuellement un invit√© permanent du G20. La construction du plan Delta, syst√®me de protection des terres contre la mer, l'une des Sept Merveilles du monde moderne, est achev√©e en 1997, apr√®s 47 ans de travaux. En 2001, le pays devient le premier au monde √† l√©galiser le mariage homosexuel, tandis que l'ann√©e suivante, l'euro est adopt√© comme monnaie, en remplacement du florin. Figurant dans les ann√©es 2010 parmi les √Čtats les plus d√©mocratiques et les moins corrompus au monde, les Pays-Bas en sont l'un des pays les plus d√©velopp√©s selon le rapport annuel des Nations unies sur l'IDH et l'un des premiers concernant le bonheur des enfants d'apr√®s l'UNICEF[21]. Le pays est √©galement parmi les premiers au monde concernant la libert√© de la presse selon RSF[22] et l'√©quilibre entre vies personnelle et professionnelle selon l'OCDE[23]. Selon Oxfam International, il est cependant l'un des paradis fiscaux les plus notables dans le monde[24]. En 2022, les Pays-Bas sont class√©s en 5e position pour l'indice mondial de l'innovation[25].

Toponymie

Terre au-dessus du niveau de la mer aux Pays-Bas.

√Ä l'apog√©e de l'√Čtat bourguignon √† la fin de la p√©riode m√©di√©vale, la partie nord des possessions ducales, dans ce qui est actuellement le territoire belge et n√©erlandais, est appel√©e ¬ę √Čtats de par-de√ß√† ¬Ľ ou ¬ę Pays-Bas ¬Ľ pour les distinguer des ¬ę √Čtats de par-del√† ¬Ľ (Bourgogne proprement dite et Franche-Comt√©). L√† est l'origine du terme de la r√©gion historique des Pays-Bas, terme qui sera donn√© au cours des si√®cles et sous diff√©rentes formes et √† plusieurs pays sur ce territoire.

Le nom du pays fait allusion √† son altitude peu √©lev√©e et par cons√©quent √† sa lutte permanente contre les eaux. Cependant, pour l'appellation ¬ę Hollande ¬Ľ, la signification du nom est ¬ę pays creux ¬Ľ. Une synecdoque courante parfois pratiqu√©e par les N√©erlandais eux-m√™mes d√©signe les Pays-Bas du nom de Hollande, ainsi que les N√©erlandais par les Hollandais et parfois la langue n√©erlandaise par le hollandais. La Hollande stricto sensu n'est que l'une des r√©gions des Pays-Bas divis√©es en deux provinces (Hollande-Septentrionale et Hollande-M√©ridionale), abritant les grandes villes du pays (Amsterdam, La Haye, Rotterdam)[26], et le hollandais une cat√©gorie de dialectes parl√©s dans ces provinces.

Depuis le , l'appellation officielle est ¬ę Pays-Bas ¬Ľ et non ¬ę Hollande ¬Ľ[27].

Géographie

Localisation et frontières

Les ressources en charbon n'√©taient pas tr√®s importantes, et √©taient concentr√©es dans la r√©gion du Limbourg, dont les mines √©taient exploit√©es depuis le Moyen √āge. C'est apr√®s la p√©riode napol√©onienne que les mines du Limbourg (nl) ont commenc√© √† √™tre activement exploit√©es, en concomitance avec la R√©volution industrielle. En 1931, ces mines produisaient 14 millions de tonnes de charbon, extraites par pr√®s de 3 800 mineurs[28]. La derni√®re mine a √©t√© ferm√©e en 1973 apr√®s un d√©clin progressif de la production.

Climat, paysages et hydrographie

Landes arborées dans la Veluwe, en été.
Dunes, petite végétation et forêt dense dans le Brabant-Septentrional.

Pr√©cocement et largement urbanis√© par rapport √† la moyenne europ√©enne, le pays pr√©serve cependant en son centre une vaste √©tendue bois√©e d√©sign√©e comme son cŇďur vert. Cette r√©gion est g√©n√©ralement associ√©e au Waterland (¬ę Pays de l'eau ¬Ľ en n√©erlandais), territoire situ√© au nord d'Amsterdam, compos√© essentiellement de lacs et de canaux. Le climat des Pays-Bas europ√©ens est temp√©r√© oc√©anique, c'est-√†-dire pr√©sentant un √©t√© souvent frais et un hiver marqu√©. Les √ģles dans les Cara√Įbes sont pour la plupart √† climat tropical (Saint-Eustache, Saint-Martin), m√™me si Saba et Cura√ßao sont plus s√®ches.

Un quart du territoire n√©erlandais europ√©en se situe sous le niveau de la mer et atteint m√™me plus de 6,76 m√®tres en n√©gatif, record en Europe[29]. Or, d'apr√®s les scientifiques, les terres de tr√®s basse altitude (en dessous de 10 m√®tres) pourraient √™tre tr√®s vite affect√©es par la mont√©e des oc√©ans. Le GIEC (Groupe d'experts intergouvernemental sur le climat) consid√®re par ailleurs le delta du Rhin comme l'un des plus vuln√©rables du monde. Les Pays-Bas entrent pour cette raison d√®s les ann√©es 1980 dans une logique de d√©veloppement durable. Les sols aux Pays-Bas sont tr√®s fertiles, donc tr√®s importants dans l'√©conomie du pays. Le centre du pays alterne for√™ts et espaces sablonneux, l'est se compose de landes, tandis que le Limbourg, au sud, a un paysage compos√© de collines calcaires. Le paysage touristique des champs de tulipes est visible essentiellement dans les environs d'Amsterdam et de La Haye (Westland), les visiteurs internationaux se rendant g√©n√©ralement √† Lisse.

La lutte contre les eaux est toujours pr√©sente : l'aspect du littoral n√©erlandais est consid√©rablement modifi√© dans le temps en raison de catastrophes naturelles et de l'intervention humaine, notamment via l'apparition des lacs de bordure. Une perte de terre notable a lieu avec la temp√™te de 1134, qui cr√©e l'archipel devenu la province de Z√©lande (Zeeland en n√©erlandais, ¬ę pays de la mer ¬Ľ) dans le Sud-Ouest. Lors de plusieurs inondations m√©morables, dont celle de la Sainte-Lucie, la mer du Nord envahit la partie centrale du pays en absorbant le lac Flevo pour former le Zuiderzee.

Duinmeertje 't Wed dans le Kennemerland.
Pont en bois au-dessus d'un canal frison.

En 1421, l'inondation de la Sainte-√Člisabeth fait c√©der les digues √† plusieurs endroits. Ces derni√®res ne sont alors plus convenablement entretenues, car le pays est alors en guerre civile (rivalit√©s entre les Hame√ßons et les Cabillauds). Cette inondation remplace le polder nouvellement ass√©ch√© par une v√©ritable mer int√©rieure. Les terres alors submerg√©es sont encore aujourd'hui sous les eaux. Le c√©l√®bre parc national De Biesbosch en fait partie. Les parties qui sont regagn√©es sur les eaux sont l'√ģle de Dordrecht, l'√ģle de Hoeksche Waard et une pointe dans le Nord-Ouest du Brabant-Septentrional. Le pays doit de nouveau faire face au XVIe si√®cle √† deux grandes inondations qui causent la mort de plusieurs dizaines de milliers de personnes : √† la Saint-F√©lix en 1530 et √† la Toussaint 40 ans plus tard.

Dans la nuit du 31 janvier au , de nombreuses digues des provinces de Z√©lande, de Hollande-M√©ridionale et du Brabant-Septentrional ne r√©sistent pas √† la combinaison des grandes mar√©es et d'une temp√™te venant du Nord-Ouest. Sur les √ģles et sur le continent, de vastes zones du pays sont compl√®tement inond√©es et un millier de personnes tu√©es. Pour √©viter que de pareilles catastrophes se reproduisent, un ambitieux projet est imagin√© et mis en Ňďuvre : le plan Delta, construit entre 1950 et 1997, compos√© de barrages, d'√©cluses, de digues, et de barri√®res pour contrer les mont√©es subites d'eau dans le Sud-Ouest des Pays-Bas, pour prot√©ger de grandes zones de terre contre la mer. Ce projet vient renforcer l'Houtribdijk et l'Afsluitdijk, digues √©tablies en mer du Nord, √† la suite des larges inondations subies par le pays en 1916, dans le cadre des travaux du Zuiderzee. Longues d'environ 30 kilom√®tres chacune et inaugur√©es dans les ann√©es 1930, la superficie du lac d'eau douce qu'elles cr√©ent atteint plus de 110 000 hectares. L'Office des eaux des Pays-Bas surveille en permanence les nombreux cours d'eau du pays. D√®s le XIIe si√®cle, une telle soci√©t√© est mise en place dans le pays pour coordonner les efforts des diff√©rents territoires dans la lutte contre les eaux. Avec un budget tr√®s important, cette agence d√©coupe les Pays-Bas en 24 districts et a pour objectif la pr√©vention de nouvelles catastrophes (en coordination avec la Rijkswaterstaat, qui g√®re les infrastructures nationales), et, le cas √©ch√©ant, la gestion des populations concern√©es. Les 24 Offices r√©gionaux ordonnent notamment le rehaussement de certaines voies de circulation en campagne pour qu'elles contiennent l'eau en cas de perforation d'une digue, afin que les autorit√©s aient assez de temps pour √©vacuer les habitants. Cependant, ces derni√®res investissent en moyenne un milliard d'euros chaque ann√©e √† l'entretien des syst√®mes de r√©gulation des eaux et les nouvelles normes de s√©curit√© sur lesquelles sont construites les digues ‚ÄĒ les plus strictes au monde ‚ÄĒ r√©duisent largement le risque que de nouvelles catastrophes puissent avoir lieu. Les agences de l'eau fonctionnent sous le principe de la d√©mocratie fonctionnelle, leurs membres √©tant √©lus dans les zones sur lesquelles elles ont autorit√©.

Le , un tribunal de La Haye impose √† l'√Čtat de r√©duire d'ici 2020 de 25 % ses √©missions de gaz √† effet de serre, par rapport au niveau de 1990. Le juge donne raison √† un collectif de citoyens, en estimant que les gaz rejet√©s nuisent √† la sant√© publique, et que l'√Čtat doit prendre les mesures n√©cessaires pour prot√©ger la population. Ce jugement est une premi√®re mondiale, mais l'√Čtat indique qu'il fera appel[30], tout en r√©√©valuant sa projection de r√©duction d'√©missions de gaz √† effet de serre √† 16 % d'ici √† 2020[31]. En 2018, les √Čtats g√©n√©raux votent une loi obligeant le gouvernement √† mettre en Ňďuvre une r√©duction de 95 % des √©missions par rapport au niveau de 1990 d'ici √† 2050. Les voitures √† essence et au diesel seront √©galement interdites d'ici √† 2030[32].

Le mois de juin 2019 est le plus chaud jamais enregistré aux Pays-Bas[33].

Les Pays-Bas, qui b√©n√©ficiaient historiquement de pluies r√©guli√®res, subissent des s√©cheresses r√©p√©t√©es particuli√®rement depuis 2018. Ils se d√©clarent en ¬ę p√©nurie d‚Äôeau ¬Ľ durant l'√©t√© 2022[34].

Environnement

Le jour du dépassement (date de l'année à partir de laquelle l'humanité est supposée avoir consommé l'ensemble des ressources que la planète est capable de régénérer en un an) des Pays-Bas[Note 2] est le [35]. Les Pays-Bas sont l'un des pays dont la consommation dépasse le plus les capacités de la planète.

Le nombre d'insectes volants aux Pays-Bas chute de 75 % depuis les années 1990[36].

Les Pays-Bas sont menacés de disparition à cause de l'élévation du niveau de la mer, bien que leur expérience passée leur permette d'être parmi les mieux équipés pour combattre le phénomène[37].

Réseau européen Natura 2000

Le réseau Natura 2000 rassemble des sites naturels ou semi-naturels de l'Union européenne ayant une grande valeur patrimoniale, par la faune et la flore exceptionnelles qu'ils contiennent.

En , les Pays-Bas comptaient 196 sites dont :

La superficie totale est de 20 605 km2, ce qui repr√©sente 13,3 % de la surface terrestre et marine du territoire des Pays-Bas[38].

Transports

Le port de Rotterdam est le plus grand port d'Europe.

Id√©alement situ√©s en Europe, les Pays-Bas ont d'importantes infrastructures de transport. Le port de Rotterdam est le plus grand d'Europe et l'un des plus importants au monde. Les autres ports importants du pays sont le port d'Amsterdam, le port d'Ems et celui de Vlissingen-Oost. L'arri√®re-pays de ces ports est compos√© d'un vaste r√©seau de rivi√®res, canaux et autres voies navigables. La fa√ßade maritime joue donc un r√īle important dans l'√©conomie n√©erlandaise. Les fleuves du Rhin, de la Meuse et de l'Escaut provenant des pays voisins et aboutissant √† la mer du Nord, ont fait durant des si√®cles, et font toujours, des Pays-Bas une plaque tournante pour les transports int√©rieurs europ√©ens.

Un Boeing 747-400 de la KLM.

L'a√©roport d'Amsterdam-Schiphol, est le plus grand a√©roport des Pays-Bas et le troisi√®me europ√©en en nombre de passagers, accueillant chaque ann√©e plus de 60 millions de personnes. L'a√©roport d'Eindhoven est, depuis 2006, le plus grand a√©roport r√©gional aux Pays-Bas, devant l'a√©roport de Rotterdam-La Haye. Ce dernier est cependant l'a√©roport officiel pour les r√©ceptions diplomatiques. La KLM Royal Dutch Airlines est la compagnie a√©rienne nationale ; fond√©e en 1919, elle est la plus vieille compagnie a√©rienne du monde encore en activit√©. Ses avions bleus, surnomm√©s les ¬ę blue birds ¬Ľ, font de nos jours partie de l'identit√© nationale n√©erlandaise.

Le v√©lo est un mode de transport tr√®s r√©pandu aux Pays-Bas. Au quotidien, en 2011, il est le mode de transport principal le plus employ√© (31 %) apr√®s la voiture (49 %), mais est majoritaire dans les villes[39]. Les autoroutes du pays sont tr√®s utilis√©es et sans p√©age. La totalit√© des voies routi√®res atteint une longueur totale d'environ 116 500 kilom√®tres.

Une gare provinciale près d'Utrecht.

Le r√©seau ferroviaire atteint une longueur totale de 2 808 kilom√®tres et est l'un des plus fr√©quent√©s en Europe. Le transporteur national priv√©, la Nederlandse Spoorwegen (NS), assure les liaisons par rail √† travers le pays. Des bus urbains et r√©gionaux sont √©galement largement utilis√©s par ces transporteurs. Dans le cadre d'un plan europ√©en de voyage √† grande vitesse par rail, les Pays-Bas ouvrent la HSL-Zuid en 2009, reliant Amsterdam √† la fronti√®re belge. Il s'agit de la seule LGV du pays en activit√©, que les trains de Thalys, de la High Speed Alliance et d'Eurostar empruntent √† destination de la France, de la Belgique, de l'Allemagne et du Royaume-Uni. Une nouvelle ligne √† grande vitesse reliant Amsterdam √† la fronti√®re allemande, la HSL-Oost, est en projet, visant √† supporter l'activit√© de la ligne de la Betuwe.

Territoires autonomes

Le royaume des Pays-Bas est constitué, depuis la dissolution de la fédération des Antilles néerlandaises le , de quatre territoires autonomes[40] : les Pays-Bas, Aruba, Curaçao et Saint-Martin.

Provinces

Les douze provinces des Pays-Bas européens
Province Chef-lieu Superficie Population (2023) Densité
Drapeau de la province de Brabant-Septentrional Brabant-SeptentrionalBois-le-Duc4 905 km22 626 368535
Drapeau de la province de Drenthe DrentheAssen2 633 km2502 120191
Drapeau de la province de Flevoland FlevolandLelystad1 412 km2444 850315
Drapeau de la province de Frise FriseLeeuwarden3 336 km2659 612198
Drapeau de la province de Groningue GroningueGroningue2 324 km2596 163256.5
Drapeau de la province de Gueldre GueldreArnhem4 964 km22 133 751430
Drapeau de la province de Hollande-M√©ridionale Hollande-M√©ridionaleLa Haye2 700 km23 804 7371 409
Drapeau de la province de Hollande-Septentrionale Hollande-SeptentrionaleHaarlem2 665 km22 956 2231 109
Drapeau de la province de Limbourg LimbourgMaastricht2 147 km21 128 334520
Drapeau de la province de Overijssel OverijsselZwolle3 319 km21 184 551357
Drapeau de la province d'Utrecht UtrechtUtrecht1 485 km21 387 657904
Drapeau de la province de Z√©lande Z√©landeMiddelbourg1 782 km2391 142219.5
Villes sur le continent européen
Densité aux Pays-Bas (2007).
Rang Ville Province Population (2023)
1 Drapeau d'Amsterdam Amsterdam Hollande-Septentrionale 921 468
2 Drapeau de Rotterdam Rotterdam Hollande-M√©ridionale 664 071
3 La Haye Hollande-M√©ridionale 562 416
4 Utrecht Utrecht 367 951
5 Eindhoven Brabant-Septentrional 243 710
6 Groningue Groningue 238 179
7 Tilbourg Brabant-Septentrional 227 701
8 Almere Flevoland 222 919
9 Br√©da Brabant-Septentrional 186 475
10 Nim√®gue Gueldre 182 465

Territoires d'outre-mer

Schéma simplifié de l'organisation administrative du pays.

Le royaume des Pays-Bas comprend trois territoires insulaires dans les Antilles : Aruba, Curaçao et Saint-Martin. Les Antilles néerlandaises annoncent dans les années 2000 vouloir réformer leur statut. Un référendum local aux Antilles approuve le changement qui est inscrit et ratifié dans la Constitution du royaume. Les Antilles commencent leur réforme le : Saint-Martin et Curaçao ont obtenu transitoirement le statut de collectivités reconnues, avant de devenir en des territoires autonomes dans le royaume, comme Aruba.

Les autres √ģles des Antilles n√©erlandaises, Bonaire, Saba et Saint-Eustache (Pays-Bas carib√©ens) deviennent des municipalit√©s des Pays-Bas √† statut particulier. L'administration de ces trois √ģles est partag√©e entre l'Office national des Pays-Bas carib√©ens (en n√©erlandais, Rijksdienst Caribisch Nederland) et l'administration locale. Ces trois √ģles, au contraire d'Aruba, Cura√ßao et Saint-Martin, ont le droit de vote aux √©lections l√©gislatives n√©erlandaises, les √Čtats autonomes disposant de leur propre Parlement et gouvernement. Un gouverneur, nomm√© sur proposition du Premier ministre insulaire, y repr√©sente le monarque.

Histoire

Préhistoire et Antiquité

Les Pays-Bas actuels sont habités durant la dernière période glaciaire. Par la suite, en évoluant, plusieurs peuples habitent le territoire des actuels Pays-Bas et de la Belgique. Outre les Belgae et les Frisons, les Francs et les Saxons, les Bataves, qui s'établissent sur place[41], sont par la suite assimilés par les Francs saliens.

Jules C√©sar conquiert les Pays-Bas autour de l'ann√©e , ce qui en fait la fronti√®re nordique de l'Empire romain. Dans la Guerre des Gaules, Jules C√©sar ne fait cependant aucune mention des Bataves[42]. La premi√®re r√©f√©rence aux Bataves remonte √† l'an ; les Romains construisent les premi√®res villes et introduisent, dans la r√©gion, l'√©criture. Le Nord des Pays-Bas, qui est en dehors de l'Empire romain et o√Ļ vivent les Frisons, est √©galement fortement influenc√© par son puissant voisin m√©ridional.

Invasions des peuples germaniques

La fronti√®re romaine du Rhin ne peut plus √™tre maintenue √† partir de 250 environ. Les peuples dits barbares s'infiltrent progressivement jusqu'en 406, ann√©e durant laquelle un nombre important de germains parvient √† envahir la Batavie, la Belgique et les Gaules. La civilisation romaine c√®de alors la place aux peuples germaniques qui fusionnent avec les habitants pour former trois peuples : les Frisons le long de la c√īte, seul peuple indig√®ne ayant pu se maintenir, les Saxons dans l'Est et les Francs dans le Sud. Durant la p√©riode m√©rovingienne, Clovis √©tablit le premier royaume franc, qui s'√©tend jusqu'au Rhin. Apr√®s sa mort, les Pays-Bas furent compris dans l'Austrasie. C'est durant cette p√©riode que les peuples occupant les Pays-Bas commenc√®rent √† √™tre christianis√©s, ainsi saint Eloi et saint Lambert convertirent les populations du Sud tandis que les Saxons et les Frisons du Nord r√©sistaient √† la christianisation, amorc√©e par saint Willibrord, et qui ne put √™tre continu√©e par saint Boniface, celui-ci ayant √©t√© assassin√© en 754 √† Dokkum[28]. La fin du royaume des Frisons survient en 734 sur les rives de la Boarn, lorsque les Frisons sont d√©faits par les Francs, qui occupent la partie occidentale jusqu'√† la Lauwers. Les Francs attaquent l'Est du Lauwers en 785, quand Charlemagne bat Widukind.

Saint-Empire romain germanique

L'empire de Charlemagne après le Traité de Verdun de 843.

En 843, par le trait√© de Verdun, l'Empire franc est divis√© en trois : la Francie occidentale (la France), la Francie m√©diane (Lotharingie) (allant du centre de l'Italie √† la Frise) et la Francie orientale (commun√©ment nomm√©e Germanie, noyau du futur Saint-Empire romain germanique). Le territoire des Pays-Bas actuels fait alors partie de la Lotharingie, √† l'exception de la rive gauche de l'Escaut (actuelle Flandre z√©landaise). Celle-ci dispara√ģt rapidement : les terres n√©erlandaises contemporaines sont annex√©es par l'Empire germanique (trait√©s de Meerssen et de Ribemont). La plupart des Pays-Bas est occup√©e par le Viking jute Rorik de Dorestad aux environs de 840 √† 880. La supr√©matie des Vikings est d√©truite en 920 quand le roi Henri Ier de Germanie lib√®re Utrecht. Les Pays-Bas sont alors r√©int√©gr√©s dans le Saint-Empire entre les Xe et XIe si√®cles.

Une grande partie de l'ouest des Pays-Bas est √† peine habit√©e entre la fin de la p√©riode romaine et autour de 1100. Vers 1000, les fermiers flamands et d'Utrecht commencent √† acheter les terres mar√©cageuses, √† les ass√©cher et √† les cultiver. Ce processus se produit rapidement et le territoire inhabit√© est occup√© en quelques g√©n√©rations. Des fermes ind√©pendantes qui ne font pas partie de villages sont construites, ce qui est alors unique en Europe. Avant cette p√©riode, la langue et la culture de la majeure partie des individus habitant dans l'actuelle r√©gion de Hollande est frisonne, aujourd'hui culturellement plus pr√©sente dans la r√©gion de Frise occidentale. La conqu√™te de ces nouvelles terres progressant, la r√©gion devient la r√©gion de Hollande au XIIe si√®cle. Des villes s'√©panouissent, particuli√®rement dans le comt√© de Flandre et dans le duch√© de Brabant. Le Saint-Empire romain germanique ne peut pas maintenir l'unit√© politique : en plus de l'ind√©pendance croissante des villes, les lois locales transforment les comt√©s et duch√©s en royaumes priv√©s. Les divers √Čtats f√©odaux sont dans un √©tat de guerre presque continuel.

Bourguignons puis espagnols, les Pays-Bas sous les Habsbourg

Les provinces formant actuellement les Pays-Bas sont progressivement rassembl√©es, par mariage, achat ou conqu√™te par les ducs de Bourgogne, qui contr√īlent aussi, au sud, Anvers, premi√®re place boursi√®re mondiale. Cet ensemble de Dix-Sept Provinces passe par h√©ritage √† Charles Quint, descendant √† la fois des ducs de Bourgogne et des Habsbourg. Marie de Bourgogne, la fille de Charles le T√©m√©raire, √©pouse l'empereur Maximilien Ier. La Frise, la r√©gion d'Utrecht, la r√©gion de Groningue et des Ommelanden, la Drenthe et la Gueldre sont rattach√©es progressivement au domaine des Habsbourg apr√®s des d√©cennies de relations conflictuelles avec le duc de Gueldre. Sous le r√®gne de Charles Quint, empereur du Saint-Empire romain germanique et roi d'Espagne, la r√©gion fait partie des 17 provinces des Pays-Bas espagnols qui comprend √©galement la Belgique, le Nord-Pas-de-Calais actuel et une partie de la Picardie.

Lors des XVe et XVIe si√®cles, √Črasme, th√©ologien originaire de Rotterdam, publie divers ouvrages humanistes ; ce nouveau mouvement de pens√©e, qui met l'homme au centre des pr√©occupations, est rapidement suivi dans l'Europe enti√®re gr√Ęce √† l'imprimerie, libre dans le pays.

Provinces-Unies

La mappemonde de Frederik de Wit, publiée en 1662 par la plus grande maison d'édition géographique de l'époque, symbolise la prépondérance économique, scientifique, culturelle et artistique du pays, parvenu au rang de grande puissance et qui dominait la cartographie elle-même.
Un navire de la compagnie néerlandaise des Indes orientales arrivant au Cap en 1762. Le drapeau du prince est encore utilisé comme pavillon marin.

En , l'ind√©pendance des Provinces-Unies est consacr√©e par l'Union d'Utrecht. La r√©publique ainsi cr√©√©e comporte un ensemble de sept provinces ‚ÄĒ plus leurs d√©pendances ‚ÄĒ comportant chacune un Parlement ainsi qu'un gouverneur. Ces provinces sont ind√©pendantes les unes des autres, et peuvent lever les imp√īts ainsi que des arm√©es s√©par√©ment. La jeune r√©publique des Provinces-Unies ne sera reconnue qu'en 1596 par la France et en 1648 par l'Espagne. Dans le Sud des Provinces-Unies, les pays de la G√©n√©ralit√© (actuelles provinces de Z√©lande et du Brabant-Septentrional), sous contr√īle du gouvernement central, forment alors un espace strat√©gique entre les Pays-Bas espagnols au sud, la Belgica Regia[43] (qui deviendra les Pays-Bas autrichiens, la future Belgique) et les Pays-Bas protestants et calvinistes au nord conduits par le pouvoir d'Amsterdam.

Le cas des Provinces-Unies √† la fin du XVIe si√®cle est tout √† fait particulier, puisque c'est le jeune stathouder Guillaume d'Orange qui va mener une v√©ritable r√©volution partie de Bruxelles lors de l'ex√©cution des chefs de la noblesse dress√©s contre le pouvoir espagnol, aussi appel√©e la r√©volte des Gueux. Il en r√©sultera une guerre connue sous le nom de guerre de Quatre-Vingts Ans de 1568 √† 1648, conduisant les N√©erlandais √† l'ind√©pendance de la couronne d'Espagne. D√®s lors, les Pays-Bas vont entrer dans la p√©riode du ¬ę Gouden Eeuw ¬Ľ, un √Ęge d'or caract√©ris√© par la prosp√©rit√© √©conomique et culturelle de la r√©publique n√©erlandaise et par une urbanisation pr√©coce doubl√©e d'un essor d√©mographique soutenu en Hollande et Z√©lande. Les explorateurs du pays fondent de nombreuses colonies aujourd'hui connues sous d'autres noms, telles que l'Indon√©sie, l'Afrique du Sud, le Suriname, Ta√Įwan, la Tasmanie ou encore la Nouvelle-Z√©lande. Avec sa Compagnie n√©erlandaise des Indes orientales et Compagnie n√©erlandaise des Indes occidentales qui utilisent la rixdale comme monnaie internationale, l'armada des Pays-Bas est l'une des plus puissantes au monde. Le pays doit cependant parfois c√©der des territoires aux autres puissances : la Nouvelle-N√©erlande (futurs √Čtats am√©ricains de New York et du New Jersey, perdus √† la suite de la signature du trait√© de Westminster) et la Nouvelle-Hollande d'Australie sont int√©gr√©es √† l'Empire britannique, la Nouvelle-Hollande br√©silienne est rendue aux Portugais, et la Nouvelle-Hollande en Acadie est donn√©e aux Fran√ßais apr√®s la signature des trait√©s de Nim√®gue avec le roi Louis XIV.

La m√©tropole b√©n√©ficie grandement des colonies, principalement sous l'aspect √©conomique : la ville d'Amsterdam atteint un niveau de vie bien sup√©rieur √† celui de Paris, de nombreux individus chass√©s des autres pays d'Europe pour des raisons religieuses s'installent dans le pays, qui porte l'image d'un √Čtat riche et tol√©rant. L'arm√©e n√©erlandaise teste √©galement, lors de diff√©rents conflits, une nouvelle technique de guerre : lors de la troisi√®me guerre anglo-n√©erlandaise, les autorit√©s font inonder des terrains fermiers autour d'Amsterdam pour emp√™cher l'avanc√©e des troupes ennemies et ne pas avoir √† se battre frontalement avec une arm√©e √† la puissance sup√©rieure. Les agriculteurs recevaient une compensation mon√©taire pendant le temps de leur h√©bergement dans la capitale.

République batave et royaume de Hollande sous tutelle française

Transform√© dans un premier temps en r√©publique par la r√©volution batave (men√©e par les ¬ę patriotes ¬Ľ), de 1795 √† 1806, et dans un second temps en royaume de Hollande, de 1806 √† 1810, le pays est par la suite int√©gr√© dans l'Empire fran√ßais, sous Napol√©on. Ce dernier organise en la capture de la flotte hollandaise au Helder, afin de d√©stabiliser le pouvoir r√©publicain et finalement placer son fr√®re √† la t√™te du royaume cr√©√© en 1806.

Royaume uni des Pays-Bas

En 1815, le Luxembourg est √©lev√© au rang de grand-duch√©. Guillaume VI d'Orange, fils du stathouder Guillaume V des Provinces-Unies, devient Guillaume Ier, roi des Pays-Bas et grand-duc de Luxembourg. Guillaume re√ßoit le Luxembourg √† titre personnel, comme compensation pour la perte de ses territoires allemands (Nassau et Fulda). Un nouveau pays est alors fond√© lors du congr√®s de Vienne de 1815, sous le nom de ¬ę royaume uni des Pays-Bas ¬Ľ.

Il rassemble les actuels territoires du Benelux ainsi que les colonies n√©erlandaises, dont la plus importante est les Indes orientales n√©erlandaises, l'actuelle Indon√©sie. Son premier roi est Guillaume d'Orange-Nassau, l'un des vainqueurs de la bataille de Waterloo. Le royaume a deux capitales : Amsterdam et Bruxelles. En 1830, la Belgique se soul√®ve. Peupl√©e surtout de catholiques, elle supporte mal le r√®gne du protestant Guillaume Ier, mais aussi sa politique d'imposition de la langue n√©erlandaise comme seule langue officielle. La r√©volution belge aboutit √† la cr√©ation du nouveau royaume de Belgique (r√©gion des Pays-Bas m√©ridionaux), qui int√®gre √©galement le Luxembourg. La convention de Zonhoven en 1833, met fin officiellement au conflit. Le grand-duch√© reste int√©gr√© √† la Belgique jusqu'en 1839, date √† laquelle sa moiti√© orientale est √©rig√©e en √Čtat ind√©pendant, le grand-duch√© de Luxembourg, membre de la conf√©d√©ration germanique. Ce nouvel √Čtat et le royaume des Pays-Bas restent toutefois jusqu'en 1890 en union personnelle, c'est-√†-dire partageant le m√™me souverain. Le trait√© sur le trac√© des fronti√®res avec la Belgique date de 1843.

Royaume des Pays-Bas

Photochrome de la place du Dam à Amsterdam, à la fin du XIXe siècle.

Cr√©√© par d√©cret le , le royaume des Pays-Bas prosp√®re √©conomiquement. Il se d√©mocratise peu √† peu, sous l'impulsion d'une r√©√©criture de sa Constitution en 1848, men√©e par Johan Rudolf Thorbecke. Il conna√ģt cependant √† la fin du XIXe si√®cle ce qui sera par la suite appel√© la ¬ę guerre scolaire ¬Ľ, conflit politique opposant les √©coles publiques et priv√©es. Les Pays-Bas n‚Äôabolissent l‚Äôesclavage dans leurs colonies qu‚Äôen 1863[44]. En 1879 est cr√©√© par le pasteur Abraham Kuyper le premier parti politique n√©erlandais, le Parti antir√©volutionnaire. √Čtant neutre pendant la Premi√®re Guerre mondiale, le pays accueille des r√©fugi√©s belges pers√©cut√©s par le Gouvernement g√©n√©ral imp√©rial allemand de Belgique. Cependant, en 1915, ce dernier fait installer une cl√īture √©lectrique √† la fronti√®re entre les deux pays, rendant tout passage impossible. En 1917, tous les hommes de plus de 18 ans obtiennent le droit de vote, suivis par les femmes en 1919.

Seconde Guerre mondiale

Amstellodamois sur une jeep américaine lors de la libération de la ville, le 8 mai 1945
Amstellodamois sur une Jeep américaine lors de la Libération de la ville, le 8 mai 1945.

Les Pays-Bas sont envahis par l'Allemagne en sans d√©claration de guerre pr√©alable. Cette invasion donne lieu √† la bataille des Pays-Bas, au cours de laquelle l'arm√©e n√©erlandaise est vaincue, et la ville de Rotterdam quasiment ras√©e par les bombardements. La bataille se solde par la capitulation des forces n√©erlandaises, et le gouvernement dut s'exiler √† Londres. Pieter Gerbrandy, oppos√© √† une domination allemande et partageant l'opinion des Britanniques, est provisoirement nomm√© Premier ministre par la reine Wilhelmine pour remplacer Dirk Jan de Geer, qui avait pr√©conis√© la n√©gociation d'une paix s√©par√©e. Le pays d√©veloppe plusieurs r√©seaux de r√©sistance face √† l'occupant allemand et des milliers de citoyens manifestent √† travers le pays pour diverses raisons, comme la gr√®ve de f√©vrier 1941 √† Amsterdam pour d√©noncer les d√©portations de Juifs n√©erlandais vers l'Allemagne. Bien que les mouvements alli√©s visant √† lib√©rer le pays (notamment l'op√©ration Market Garden), commencent d√®s 1944, les Pays-Bas ne sont totalement libres qu'en , apr√®s que la population a v√©cu un hiver de famine tuant pr√®s de 20 000 personnes. L'op√©ration Manna est cependant d√©clench√©e du au pour parachuter des vivres.

Les soldats n√©erlandais venus des colonies ou r√©fugi√©s en Grande-Bretagne participent aussi au d√©barquement puis √† la bataille de Normandie, avant de se diriger vers les Pays-Bas √† la fin de l'ann√©e 1944 pour participer √† la lib√©ration de leur pays et de la Belgique aux c√īt√©s des forces √©trang√®res et des r√©seaux de r√©sistance[45]. Profitant du conflit, Soekarno proclame l'ind√©pendance de l'Indon√©sie en 1945, avec le soutien du Japon, qui d√©cr√®te l'ind√©pendance du territoire apr√®s l'avoir envahi en 1941. Il s'ensuit un conflit de quatre ans au terme duquel les Pays-Bas sont conduits √† reconna√ģtre l'ind√©pendance indon√©sienne, √©l√©ment d√©clencheur du d√©clin de la puissance commerciale n√©erlandaise. √Ä la fin de la Seconde Guerre mondiale sont formellement adopt√©s les accords de coop√©ration √©conomique du Benelux avec la Belgique et le Luxembourg.

Depuis 1945

Carte des Pays-Bas de nos jours.

Sortant du conflit plan√©taire ruin√©s, les Pays-Bas proposent le plan Bakker-Schut aux forces Alli√©es en guise de r√©paration de guerre, mais le projet consistant en l'annexion d'une partie de l'Allemagne est rejet√©. Les √Čtats-Unis font alors b√©n√©ficier le royaume du plan Marshall. En 1948, les Pays-Bas approuvent le principe d'une autonomie des Antilles n√©erlandaises, proclam√©e en 1954 (√Čtat f√©d√©ral autonome des Antilles n√©erlandaises). En 1962, la Nouvelle-Guin√©e n√©erlandaise, maintenue un temps sous la coupe n√©erlandaise, rejoint l'Indon√©sie et devient sa province de Nouvelle-Guin√©e occidentale ; ceci intervient apr√®s une tentative de d√©barquement indon√©sien pour garantir son rattachement et √©viter une ind√©pendance de ladite province, puis un passage provisoire sous l'√©gide de l'autorit√© ex√©cutive temporaire des Nations unies. En 1975, la Guyane n√©erlandaise, actuel Suriname, prend son ind√©pendance du royaume. L'√ģle d'Aruba se d√©tache des Antilles n√©erlandaises en 1986 pour former une entit√© propre du royaume. En 2002, l'euro remplace le florin n√©erlandais, et, en 2005, le pays rejette par r√©f√©rendum le projet de trait√© constitutionnel europ√©en. En 2009, la famille royale est la cible d'un attentat le jour de la f√™te nationale, faisant sept victimes. Le , les Antilles n√©erlandaises sont dissoutes, faisant de Cura√ßao et de Saint-Martin des √Čtats autonomes propres comme Aruba avant eux. Bonaire, Saba et Saint-Eustache, qui font alors √©galement partie des Antilles n√©erlandaises, int√®grent le pays europ√©en en tant que municipalit√©s √† caract√®re particulier sous le nom de Pays-Bas carib√©ens ou √ģles BES.

Politique

Chef de l‚Äô√Čtat

Willem-Alexander, roi des Pays-Bas depuis 2013.

La Constitution (Grondwet) actuellement en vigueur a √©t√© adopt√©e en 1815, et r√©vis√©e plusieurs fois depuis : elle fait √©tat du fait que les Pays-Bas sont une monarchie. La famille royale est de confession protestante r√©form√©e. Hommes et femmes peuvent acc√©der au tr√īne. Apr√®s les rois Guillaume Ier (1815-1840), Guillaume II (1840-1849) et Guillaume III (1849-1890), la r√©gente Emma et les reines Wilhelmine (1898-1948), Juliana (1948-1980) et Beatrix (1980-2013), c'est depuis le que le roi Willem-Alexander est le chef de l'√Čtat n√©erlandais. Apr√®s lui, le prochain souverain devrait √™tre la princesse Catharina-Amalia, fille a√ģn√©e du roi Willem-Alexander et princesse d'Orange.

Le monarque est garant de l'unit√© du pays. Constitutionnellement, le roi a un r√īle dans le processus l√©gislatif : la signature royale aupr√®s de celle d'au moins un ministre est indispensable pour valider toute loi. Le roi est √©galement pr√©sident du Conseil d'√Čtat (Raad van State), organe qui conseille le gouvernement sur chaque loi et tribunal supr√™me en mati√®re de droit administratif. Depuis la reine Wilhelmine, les monarques veillent √† ne pas para√ģtre montrer une faveur particuli√®re envers une opinion politique.

Autrefois, le pouvoir royal intervenait dans le choix des ministres et du pr√©sident du Conseil. Actuellement, il est du r√īle du pr√©sident de la Seconde Chambre des √Čtats g√©n√©raux de d√©signer un ¬ę informateur ¬Ľ (√©tudiant les possibilit√©s de formations) puis un formateur, g√©n√©ralement le chef du parti vainqueur aux √©lections, et ce dernier dirige les n√©gociations avec les partis politiques. Lorsque les n√©gociations sont termin√©es, le gouvernement nomm√© par le roi est la formation b√Ętie par le Premier ministre, le monarque ne validant que les noms qui lui sont soumis. Lorsqu'un gouvernement perd la confiance du Parlement, le Premier ministre doit pr√©senter sa d√©mission au souverain. Le gouvernement peut √©galement demander au Parlement la destitution du monarque s'il le juge inapte √† assumer ses fonctions.

Pouvoir exécutif

Mark Rutte, Premier ministre des Pays-Bas depuis 2010.

Le pouvoir ex√©cutif est exerc√© par le gouvernement, responsable p√©nal des actions entreprises par le pays. Il est compos√© de ministres et de secr√©taires d'√Čtat, les premiers uniquement si√©geant au Conseil des ministres. Le gouvernement est pr√©sid√© par le Premier ministre des Pays-Bas, assist√© d'un ou plusieurs vice-Premiers ministres. Depuis 1945, 15 personnes se sont succ√©d√© √† la t√™te du gouvernement, Willem Drees, Ruud Lubbers, Wim Kok et Jan Peter Balkenende √©tant les plus notables.

L'actuel Premier ministre, le libéral Mark Rutte, est en fonction depuis le . Il dirige un gouvernement majoritaire à la chambre basse entre le Parti populaire pour la liberté et la démocratie (VVD), l'Appel chrétien-démocrate (CDA), les Démocrates 66 (D'66) et l'Union chrétienne (CU), le cabinet Rutte III. Ses vice-Premiers ministres, Hugo de Jonge, Kajsa Ollongren et Carola Schouten, sont issus des partis avec lesquels il fait alliance. Bien que le Premier ministre soit le premier représentant du pays à l'étranger, il est parfois accompagné du roi.

La Seconde Chambre des √Čtats g√©n√©raux √©tant √©lue au scrutin proportionnel quasi-int√©gral[46], les Pays-Bas sont toujours dirig√©s par un gouvernement de coalition quoique cela ne soit pas une obligation constitutionnelle. Or, depuis longtemps, le corps √©lectoral n'accorde plus la majorit√© absolue √† un parti pour lui permettre de gouverner seul. Le gouvernement a besoin de l'appui de la Seconde Chambre, mais peut √™tre minoritaire au S√©nat. Le Premier ministre a son bureau au Torentje, b√Ętiment adjacent au Binnenhof, si√®ge du Parlement, en centre-ville de La Haye. Tous les minist√®res sont √©galement install√©s dans la ville. Le gouvernement des Pays-Bas ne si√®ge donc pas dans la capitale, Amsterdam.

Pouvoir législatif

Binnenhof : le Parlement des Pays-Bas et les bureaux du Premier ministre (La Haye).

Les √Čtats g√©n√©raux (en n√©erlandais Staten-Generaal) sont le parlement des Pays-Bas.

Ils comprennent deux chambres : la plus importante, la Seconde Chambre, √©galement dite Chambre des repr√©sentants, est la chambre basse des √Čtats g√©n√©raux. Elle est √©lue pour quatre ans. Elle comprend 150 membres √©lus au suffrage universel direct, au scrutin proportionnel plurinominal. Elle poss√®de des pr√©rogatives plus importantes que la Premi√®re Chambre. C'est √† la Seconde Chambre que se forment et tombent les coalitions de gouvernement. Les ministres sont √©galement politiquement responsables devant celle-ci. Un ministre ou un gouvernement ne peut pas se maintenir sans le soutien d'une majorit√© √† la Seconde Chambre, celle-ci poss√©dant trois fonctions principales : le contr√īle du gouvernement, un r√īle de co-l√©gislateur (avec le gouvernement et la Premi√®re Chambre) et la repr√©sentation de la population.

La Premi√®re Chambre des √Čtats g√©n√©raux, ou le S√©nat, est la chambre haute des √Čtats g√©n√©raux. Elle est √©lue pour quatre ans. Elle comprend 75 membres √©lus au suffrage universel indirect par les douze provinces du royaume, et les trois territoires insulaires dans les Antilles. La dissolution de la Seconde Chambre entra√ģne celle de la Premi√®re Chambre. La Premi√®re Chambre dispose de moyens de contr√īle de l'ex√©cutif communs avec la Seconde Chambre. Le r√īle de la chambre haute dans le vote de la loi est restreint par rapport √† celui de la chambre basse. Les projets de lois lui sont transmis apr√®s approbation par cette derni√®re. Elle ne peut pas amender le texte, mais seulement l'approuver ou le rejeter.

Autorités décentralisées

Le royaume des Pays-Bas est compos√© de douze provinces et de six territoires insulaires dans les Antilles. Chaque province est gouvern√©e par un commissaire du Roi nomm√© par le souverain ‚ÄĒ sur recommandation du corps l√©gislatif provincial ‚ÄĒ et par une d√©putation provinciale, √©lue par ce m√™me corps l√©gislatif (les √Čtats provinciaux), √©lu lui-m√™me par le peuple. Comparativement aux provinces du Canada ou aux √Čtats des √Čtats-Unis, les provinces n√©erlandaises ne disposent pas de pouvoirs tr√®s √©tendus, bien que chacune d'entre elles poss√®de son Parlement local ; il s‚Äôagit de pouvoirs administratifs qui assurent la liaison entre l'√Čtat et les communes. L'essentiel des pouvoirs juridiques, politiques et financiers sont exerc√©s par le gouvernement central, et non par les gouvernements provinciaux. Les municipalit√©s, pour leur part, sont dirig√©es par un conseil √©lu et un bourgmestre nomm√© par d√©cret par le souverain en tenant compte de la majorit√© au conseil municipal et de l'avis de son commissaire dans ladite province. Un bourgmestre est ainsi choisi sur ses capacit√©s √† diriger une ville avec ses attributs sp√©cifiques.

Les Pays-Bas comptent également une autre strate administrative propre à leur histoire : l'Office des eaux des Pays-Bas est une agence du gouvernement assurant un financement de projets d'infrastructures votés en 24 conseils de districts élus. Ces conseils ont pour but de protéger les terres des problèmes liés à l'eau.

Trois √ģles des Cara√Įbes (Aruba, Cura√ßao et Saint-Martin) en sont les √Čtats autonomes. Trois autres √ģles des Cara√Įbes (Bonaire, Saint-Eustache et Saba) sont des municipalit√©s sp√©ciales dans le pays des Pays-Bas.

Les trois √Čtats autonomes d'outre-mer (Aruba, Cura√ßao et Saint-Martin) disposent quant √† eux d'un Premier ministre propre, d'un Parlement local et d'un gouvernement insulaire, traitant de questions moins r√©galiennes que le gouvernement des Pays-Bas, auquel reviennent les questions de diplomatie et de d√©fense des √ģles.

Politique étrangère

Les Pays-Bas sont membres fondateurs de l'Organisation du trait√© de l'Atlantique nord (OTAN), de l'Union europ√©enne (UE) et de l'Organisation de coop√©ration et de d√©veloppement √©conomiques (OCDE). Ils appartiennent √† l'Union Benelux et sont soumis √† la cour de justice Benelux et la cour europ√©enne des droits de l'homme. Jusqu'en 1940, les Pays-Bas suivaient une politique de neutralit√©, mais √† la fin de la Seconde Guerre mondiale, ils s'engagent √† la construction de l'Union europ√©enne et au maintien de la paix √† travers le monde. De plus, avec la prise d‚Äôind√©pendance de nombreuses colonies du pays, ce dernier poss√®de encore une grande influence dans les r√©gions en d√©veloppement gr√Ęce √† une pr√©sence accrue de ses ressortissants. Les Pays-Bas contribuent au budget annuel des Nations unies √† hauteur de 1,65 %.

Le pays est de longue date engagé dans l'aide au développement et dans la défense des droits de l’homme. En 2014, les fonds du pays pour des missions humanitaires a représenté 0,64 % de son PIB. Les Pays-Bas sont fréquemment invités aux sommets du Groupe des vingt, sans en faire partie, bien que la puissance économique du pays soit parmi les 20 premières mondiales.

Institutions européennes et internationales

La CIJ, la CPA et l'Académie de droit international de La Haye sont toutes hébergées dans le palais de la Paix.

La Haye est devenue au cours du XXe siècle la capitale mondiale du droit. Elle abrite le siège de nombreuses organisations internationales à caractère juridique :

Anciennement :

Défense

Les Forces armées néerlandaises sont composées de :

L'ensemble des forces arm√©es emploie environ 51 000 personnes en 2009. Il s'agit d'une force volontaire, le service militaire √©tant suspendu, mais pas aboli. L'arm√©e n√©erlandaise est aussi compos√©e d'une force de gendarmerie, la mar√©chauss√©e royale. Les Pays-Bas d√©pensent environ 1,17 % de leur PIB en 2014 √† l'entretien de leur d√©fense, soit une dotation de 7 602 033 000 ‚ā¨. Le pays dispose de missiles nucl√©aires am√©ricains dans le cadre du plan de partage de l'OTAN.

Selon l'article no 97 de la Constitution, elles ont pour r√īle de ¬ę d√©fendre le royaume des Pays-Bas et de d√©fendre ses int√©r√™ts dans le monde ¬Ľ et de ¬ę prot√©ger et promouvoir la primaut√© du droit international ¬Ľ. Le pays est Actuellement engag√© dans la MINUSMA et la coalition internationale en Irak et en Syrie.

Société

Démographie

Koninginnedag (2011), fête nationale, à Amsterdam.

Au premier , les Pays-Bas comptaient 16 979 120 habitants, contre 16 305 526 habitants en 2005. La population est en constante augmentation, de mani√®re modeste (0,4 % par an en moyenne), et cela essentiellement gr√Ęce √† l'immigration (Antilles n√©erlandaises, Turquie, Maroc). Avec plus de quatre cents habitants par kilom√®tre carr√©, les Pays-Bas font partie des pays les plus dens√©ment peupl√©s d'Europe. La population du pays devrait continuer √† augmenter jusqu'en 2070 au moins, si les niveaux d'immigration se poursuivent au niveau actuel[48].

Outre cela, les Pays-Bas ont l'un des taux de criminalit√© les plus faibles au monde. En 2016, l'√Čtat pr√©voit de fermer neuf prisons d'ici 2020 faute d'occupants des cellules[49].

Langues

Dans l‚Äô√Čtat autonome des Pays-Bas (un des quatre √©tats autonomes du royaume), le n√©erlandais est la langue officielle[50] utilis√©e par les services publics et la majorit√© des habitants pour communiquer entre eux. Cependant, ce n'est pas la Constitution qui d√©finit la langue officielle des Pays-Bas, mais la Algemene wet bestuursrecht[51]. Dans la province de la Frise, le frison est reconnu comme seconde langue officielle pour un usage r√©gional[52]. Vers la fin du XXe si√®cle, le limbourgeois est reconnu par l'√Čtat comme langue r√©gionale politique et juridique[53] et le bas saxon n√©erlandais est reconnu comme langue r√©gionale le [54], mais ces deux langues ne sont pas reconnues comme officielles. Dans les trois √ģles aux Antilles faisant part de l'√©tat autonome des Pays-Bas, en plus du n√©erlandais, le papiamento et l'anglais sont reconnus comme langues officielles pour un usage r√©gional[55]. D'autres dialectes provinciaux proches de la langue commune et des langues √©trang√®res sont √©galement utilis√©s. Selon diff√©rentes √©tudes, les N√©erlandais sont parmi les peuples √† couramment parler le plus de langues √©trang√®res, notamment l'anglais, l'allemand et le fran√ßais[56] - [57]. La plupart des habitants parlent couramment l'anglais[58].

Religion

Selon les statistiques néerlandaises basées sur une étude effectuée en 2005[59], 42 % des Néerlandais (pratiquant ou non pleinement leur religion) se déclaraient sans religion, 29 % catholiques, 19 % protestants, 5 % musulmans et 5 % d'une autre religion.

La communaut√© musulmane regroupe officiellement environ 4,9 % des N√©erlandais (majoritairement d'origines turque et marocaine), contre 9,5 % pour l'√Čglise protestante aux Pays-Bas. La communaut√© juive n√©erlandaise ne compte plus que 30 000 membres de nos jours, bien qu'ayant √©t√© importante avant la Shoah.

√Čducation

Bibliothèque des collections spéciales et musée archéologique Allard Pierson de l'université d'Amsterdam.
Intérieur du campus étudiant à Wageningue.

Le syst√®me √©ducatif aux Pays-Bas[60] est plus libre[61] que celui de ses grands voisins europ√©ens, tels que la France ou le Royaume-Uni. Il est √©galement particuli√®rement performant, parfois qualifi√© de meilleur d'Europe avec ceux des pays scandinaves[62]. Les langues √©trang√®res tiennent une place importante dans l'√©ducation, d'o√Ļ la bonne ma√ģtrise de langues √©trang√®res dans le pays. Le syst√®me √©ducationnel est scind√© en deux entit√©s : une √©cole primaire de six ans puis un choix entre trois types de coll√®ges, plus ou moins longs dans la dur√©e, variant dans les mati√®res enseign√©es et ouvrant sur diff√©rents types d'√©ducation universitaire[63].

Le pays poss√®de une forte densit√© d'universit√©s r√©put√©es: parmi les cent meilleures universit√©s au niveau mondial, l'on trouve sept universit√©s n√©erlandaises : l'universit√© de Leyde, l'universit√© de Wageningue, l'universit√© √Črasme de Rotterdam, l'universit√© de technologie de Delft, l'universit√© d'Amsterdam et l'universit√© de Groningue souvent fond√©es au XIXe si√®cle.

Médias

Différents journaux néerlandais dans un kiosque.

Les grands quotidiens néerlandais les plus lus sont De Telegraaf, Algemeen Dagblad, de Volkskrant, NRC Handelsblad, et Trouw. Het Parool est moins lu, mais possède un important passé historique : il a été créé pendant la Seconde Guerre mondiale comme journal d'opposition[64]. Les journaux gratuits Spits et Metro distribués dans les gares et les stations de métro sont également très lus.

Dans le domaine t√©l√©visuel, il existe quatre cha√ģnes publiques, et les principales entreprises qui fournissent la t√©l√©vision commerciale sont RTL Nederland et SBS6, qui g√®rent ensemble sept stations au total. D'autres diffuseurs commerciaux qui ciblent des publics particuliers sont Nickelodeon, Comedy Central et Kindernet (en).

Dans le domaine de la radio, il existe √©galement un grand nombre de stations. Le radiodiffuseur public NPO, la m√™me entreprise que pour le domaine t√©l√©vis√© se compose de sept cha√ģnes. Radio Pays-Bas internationale (RNW) est une cha√ģne diffus√©e √† l'international pour les ressortissants n√©erlandais install√©s dans d'autres pays. Radio 538, Sky Radio, et Qmusic sont les principaux acteurs sur le march√© commercial.

Aux Pays-Bas, un grand degr√© de libert√© de la presse pr√©vaut sans contr√īles sur les publications dans la presse ou les diffusions de radio, t√©l√©vision et Internet. La loi dispose que quiconque se rend coupable d'injure, de discrimination, d'incitation √† la haine sera mis en accusation si une plainte est d√©pos√©e, mais toute forme de satire est autoris√©e et ne peut √™tre r√©prim√©e. La loi sur les m√©dias pr√©voit le pluralisme des m√©dias dans le syst√®me de radiodiffusion publique. L'autorit√© comp√©tente peut aussi fixer des limites d'√Ęge pour l'acc√®s √† certains m√©dias.

Sport

 L'Orange Army soutient l'équipe de football néerlandaise.
L'Orange Army supporte l'équipe de football néerlandaise.
Passage cyclable à la gare centrale de Rotterdam.
La patineuse de vitesse Elma de Vries aux Jeux olympiques d'hiver de 2010, à Vancouver.

Aux Pays-Bas, le football est le sport le plus populaire. L'√©quipe de football nationale n√©erlandaise a remport√© le Championnat d'Europe de football 1988 et termine deuxi√®me lors des Coupes du monde de 1974, 1978 et 2010. Arriv√©e troisi√®me lors de l'√©dition 2014, la formation n√©erlandaise est tr√®s r√©put√©e dans le monde et consid√©r√©e comme la meilleure √©quipe n'ayant jamais remport√© le tournoi. Ayant d√©velopp√© le ¬ę football total ¬Ľ dans les ann√©es 1970, elle compte nombre d'anciens joueurs r√©put√©s √† avoir √©t√© parmi les meilleurs de leur g√©n√©ration : Johan Cruyff, Dennis Bergkamp, Patrick Kluivert, Edwin van der Sar, Marco van Basten, Ruud Gullit, Wesley Sneijder ou encore Arjen Robben sont fr√©quemment cit√©s. L'actuelle √©quipe est entra√ģn√©e par Frank de Boer. Les Oranjes jouent √† domicile √† la Johan Cruyff Arena, le plus grand stade du pays. Les autres sports populaires pratiqu√©s en comp√©tition sont le patinage, la natation et le hockey sur gazon. Le cyclisme est ancr√© dans la culture n√©erlandaise, et est pratiqu√© par toutes les couches sociales r√©guli√®rement, du fait de l'absence de relief dans le pays, et de l'importance accord√©e √† l'√©cologie dans la soci√©t√©[65].

D√®s la seconde moiti√© du XIXe si√®cle, les clubs et les f√©d√©rations sportives sont form√©s. Une figure importante dans l'histoire du sport n√©erlandais est Pim Mulier, qui met en avant, √† la fin du XIXe si√®cle, un grand nombre de sports jusque-l√† peu connus aux Pays-Bas et professionnalis√©s. Il a √©galement √©t√© l'initiateur du tour des Onze Villes, une √©preuve qui attire √† chaque √©dition des milliers de touristes √©trangers, de 200 km de patin √† glace naturelle le long des onze grandes villes frisonnes. Depuis, ce sport s'est √©norm√©ment d√©velopp√©. La premi√®re participation des Pays-Bas aux Jeux olympiques remonte √† 1900. Depuis, plus de 300 m√©dailles olympiques ont √©t√© gagn√©es par des N√©erlandais, dont environ 100 d'or.

La Nederlandse Sport Federatie (nl) (NSF) est l'organisation sportive de coordination des associations sportives néerlandaises et le représentant officiel du pays auprès du Comité international olympique. Amsterdam a accueilli les Jeux olympiques d'été de 1928, et en 1980, les Jeux paralympiques ont eu lieu à Arnhem. Plus récemment, les Pays-Bas ont coorganisés avec la Belgique le Championnat d'Europe de football 2000. En outre, le pays examine une candidature pour l'organisation des Jeux olympiques d'été de 2028 à Amsterdam, 100 ans après l'organisation des Jeux de 1928.

Fêtes et jours fériés

Date

Nom français

Nom local

Remarques

Jour de l'an Nieuwjaarsdag Jour férié.
Mars / avril Vendredi saint Goede Vrijdag
Mars / avril P√Ęques Pasen Le lundi de P√Ęques est f√©ri√©.
(sauf si c'est un dimanche, auquel cas la fête est avancée le ) Fête du Roi Koningsdag Jour de fête nationale férié, la date est définie en fonction de la date d'anniversaire du monarque qui règne. Depuis 2013, c'est Willem-Alexander (né un ) qui est roi des Pays-Bas. Les Néerlandais descendent dans la rue pour voir des concerts, des spectacles, et des animations organisées chaque année par les municipalités pour fêter l’événement.
Jour des morts Dodenherdenking Jour des morts de guerre. Ce jour n'est pas ch√īm√©, il y a simplement deux minutes de silence chaque ann√©e en m√©moire des morts pour la Patrie.
Jour de la lib√©ration Bevrijdingsdag Comm√©moration de la capitulation allemande lors de la Seconde Guerre mondiale, apr√®s l'occupation des Pays-Bas. Ce jour est ch√īm√© tous les cinq ans.
40 jours apr√®s P√Ęques Ascension Hemelvaartsdag Jour f√©ri√©.
7 semaines apr√®s P√Ęques Pentec√īte Pinksteren Le lundi de Pentec√īte est f√©ri√©.
Saint-Nicolas Sinterklaas, Sint-Nicolaas Sinterklaas n'est pas un jour f√©ri√©, mais il est f√™t√© la veille au soir (Pakjesavond) ; cette f√™te est tr√®s largement c√©l√©br√©e. Traditionnellement, aux Pays-Bas, on ne donne pas les cadeaux aux enfants √† No√ęl, mais √† la Saint-Nicolas[Note 3].
25 et No√ęl Kerstmis No√ęl, f√™te religieuse, est f√©ri√©. On fait le plus souvent un d√ģner en famille avec un sapin de No√ęl dans la maison.
  • Un moulin d√©cor√© pour la f√™te nationale.
    Un moulin décoré pour la fête nationale.
  • Feux traditionnels de P√Ęques.
    Feux traditionnels de P√Ęques.
  • Carnaval d'automne (Prinsenbeek).
    Carnaval d'automne (Prinsenbeek).
  • Saint-Nicolas arrive sur son bateau (avec une soute charg√©e de cadeaux pour les enfants), ici √† Schiedam.
    Saint-Nicolas arrive sur son bateau (avec une soute chargée de cadeaux pour les enfants), ici à Schiedam[Note 4].

√Čconomie

L'économie des Pays-Bas repose, outre le commerce international, sur les grands groupes néerlandais, la plupart anciens monopoles publics (Damen Group, KPN, Groupe ING, Nederlandse Spoorwegen, TNT Express ou PostNL).

Statistiques

Pour 2017, la croissance √©conomique du pays est de 3 % du PIB. En 2018, une croissance de 2,9 % est pr√©vue pour un taux de ch√īmage de 3,9 %. Les Pays-Bas sont le 11e pays du monde en termes de PIB par habitant, avec 52 770 dollars am√©ricains annuels par t√™te en moyenne[66]. Le pays est en outre la 17e puissance √©conomique mondiale.

Cependant, le temps de travail hebdomadaire moyen par habitant n'est que d'environ 30 heures, et ce pour une productivité plus forte que la moyenne européenne[67].

Agriculture et agroalimentaire

Une ferme néerlandaise typique.

L'agriculture est tr√®s m√©canis√©e et emploie √† peine 4 % de la population active. Les Pays-Bas sont le deuxi√®me pays exportateur[68] de produits agricoles du monde, et le cinqui√®me en prenant en compte tous les produits √©chang√©s. L'entreprise de distribution et de production agroalimentaire n√©erlandaise Unilever, quatri√®me mondiale dans son domaine d'activit√©s, s'occupe souvent du transport et de l'emballage des produits export√©s depuis les Pays-Bas. Elle poss√®de √©galement de nombreuses marques √† travers le monde : Lipton, Knorr, Ben & Jerry's, Magnum entre autres. La grande activit√© de l'agriculture n√©erlandaise reste l'√©levage qui occupe pr√®s de la moiti√© des exploitations. En nombre d'exploitations, l'horticulture et le mara√ģchage occupent le deuxi√®me rang. Le pays a connu l'une des premi√®res bulles sp√©culatives au monde : la tulipomanie. Les tulipes, mais plus g√©n√©ralement les fleurs, restent un symbole des Pays-Bas, qui en sont le premier exportateur au monde. Cependant, la plupart des fermes n√©erlandaises √©l√®vent des vaches, les vaches de race Holstein √©tant elles aussi un embl√®me du pays.

Tourisme

Environ onze millions de touristes se rendent chaque ann√©e aux Pays-Bas, g√©n√©ralement dans l'une des deux provinces de la Hollande (M√©ridionale ou Septentrionale), le reste du pays √©tant moins couru. Dix milliards d'euros sont d√©pens√©s chaque ann√©e par ces visiteurs en souvenirs et autres marchandises. Le tourisme est une source importante de revenus pour le pays. Les destinations les plus appr√©ci√©es sont Amsterdam, Giethoorn, Volendam, Kinderdijk, Rotterdam et La Haye. Les gens se rendant aux Pays-Bas souhaitent g√©n√©ralement voir des canaux, des maisons avec le pignon en fa√ßade et les c√©l√®bres moulins, s'ils ne s'y rendent pas pour des affaires (Rotterdam, Amsterdam et La Haye disposent de grands quartiers financiers, si√®ge de nombreuses entreprises n√©erlandaises ou internationales). Ils sont l√† aussi pour go√Ľter les bi√®res et les fromages typiques du pays. La c√īte n√©erlandaise est visit√©e principalement par les habitants du pays, m√™me s'il n'est pas impossible d'y croiser des √©trangers. En sus du n√©erlandais, les habitants parlent √©galement en grande majorit√© l'anglais, la plupart comprennent l'allemand, et se d√©brouillent parfois en fran√ßais, ce qui rend la communication ais√©e. Le pays a en outre l'un des plus forts taux de mus√©es au m√®tre carr√© au monde.

Le pays est √©galement connu pour le tourisme de la drogue. En effet, certains √©trangers se rendent aux fronti√®res, o√Ļ ils ach√®tent du cannabis dans les coffee shops, chose que les dirigeants voudraient bien faire cesser, c'est-√†-dire limiter ce droit aux n√©erlandais ou fermer les coffee shops se situant aux fronti√®res[69] - [70] malgr√© l'apport cons√©quent de devises que procure au pays l'existence de ce commerce. La ville de Maastricht, situ√©e √† la fronti√®re belge, teste depuis 2013 la wietpass, qui n'autorise que les habitants du pays √† acheter des substances.

  • Le Rijks d'Amsterdam, qui dispose d'un fonds de plus d'un million d'Ňďuvres, est le mus√©e le plus visit√© du pays.
    Le Rijks d'Amsterdam, qui dispose d'un fonds de plus d'un million d'Ňďuvres, est le mus√©e le plus visit√© du pays.
  • Entr√©e du parc de loisirs Efteling (Brabant-Septentrional). Il est, avec 5 millions de visiteurs annuels, l'un des premiers parcs d'attractions en Europe en termes de fr√©quentation.
    Entrée du parc de loisirs Efteling (Brabant-Septentrional). Il est, avec 5 millions de visiteurs annuels, l'un des premiers parcs d'attractions en Europe en termes de fréquentation.
  • Les sabots, symbole des Pays-Bas au m√™me titre que les fleurs.
    Les sabots, symbole des Pays-Bas au même titre que les fleurs.
  • Le NEMO (b√Ętiment vert) avec la r√©plique du VOC Amsterdam accost√©e au premier plan dans la ville √©ponyme. Le mus√©e maritime n√©erlandais au second plan √† droite.
    Le NEMO (b√Ętiment vert) avec la r√©plique du VOC Amsterdam accost√©e au premier plan dans la ville √©ponyme. Le mus√©e maritime n√©erlandais au second plan √† droite.
  • Le jardin de Keukenhof. Tr√®s visit√©, il est le plus grand parc floral au monde.
    Le jardin de Keukenhof. Très visité, il est le plus grand parc floral au monde.

Chimie et raffinage

La chimie et le raffinage sont concentrés dans le port de Rotterdam, qui n'en a cependant pas l'exclusivité. Il est un port d'importation via le transit vers l'Europe centrale, et de réexport après traitement des denrées. À moindre échelle, le gisement de gaz de Groningue, plus grand d'Europe, permet également d'alimenter les foyers néerlandais et l'export.

Banques et assurances

Le Zuidas d'Amsterdam héberge notamment les sièges des banques néerlandaises ING et ABN AMRO.

Les Pays-Bas instaurent durant leur siècle d'or de longues routes commerciales et ouvrent des comptoirs marchands dans différents pays et l'export de nos jours en est hérité. Les grandes banques néerlandaises et leurs réseaux en sont descendants, appuyés par les infrastructures néerlandaises d'interfaces commerciaux.

Le gouvernement expérimente depuis 2014 une économie circulaire autour de la Randstad, avec la participation des plus grandes banques néerlandaises[71].

Nouvelles technologies

Le secteur néerlandais des nouvelles technologies est notamment représenté par la marque d'électroménager Philips, basée à Eindhoven et l'Institut néerlandais de recherche spatiale, basé à Utrecht. D'autres plus petites sociétés sont implantées dans les régions urbaines néerlandaises, bénéficiant notamment d'une fiscalité leur permettant un développement rapide.

Paradis fiscal

Les Pays-Bas sont r√©guli√®rement qualifi√©s de ¬ę paradis fiscal qui ne dit pas son nom ¬Ľ[72], en facilitant l'existence de soci√©t√©s bo√ģtes aux lettres n'ayant pas d'activit√© r√©elle aux Pays-Bas, notamment du fait d'une faille dans le droit n√©erlandais qui permet √† de nombreuses entreprises de pratiquer l'optimisation fiscale. Cette faille permet une double domiciliation d'une entreprise aux Pays-Bas et aux √Čtats-Unis, les √Čtats-Unis estimant que l'imp√īt doit √™tre pay√© aux Pays-Bas et inversement. Ce dispositif sera supprim√© le avec l'entr√©e en vigueur de la directive europ√©enne anti-√©vasion fiscale[73].

Parmi les entreprises am√©ricaines cit√©es pour profiter du syst√®me n√©erlandais et r√©duire consid√©rablement leur niveau d'imposition figurent Netflix[74], Starbucks[75], Caterpillar, General Electric, Heinz, Nike, Tesla et Uber. Selon Gabriel Zucman, des centaines de milliards de dollars de profits ne sont pas tax√©s. L'ONG Oxfam classe les Pays-Bas ¬ę troisi√®me pire paradis fiscal ¬Ľ apr√®s les Bermudes et les √éles Ca√Įmans[24]. Plusieurs lois sont en cours d'examen aux √Čtats g√©n√©raux pour renforcer la l√©gislation financi√®re. Le Premier ministre Mark Rutte cherche notamment √† supprimer les failles dans le syst√®me d'imp√īts pour que tous les revenus devant √™tre tax√©s le soient aux taux appropri√©s. Les lois n√©erlandaises entendent d√®s 2019 aller plus loin que ce que la Commission europ√©enne propose en mati√®re de lutte contre l'√©vasion fiscale[76].

Patrimoine culturel

Quelques symboles de la culture néerlandaise.

Architecture

L'architecture tient une place particuli√®re dans ce pays pragmatique constamment menac√© par les eaux et o√Ļ l'ing√©nieur tend √† prendre la primaut√© sur l'architecte. Cependant, les Pays-Bas ont bel et bien d√©velopp√© √† travers les si√®cles une culture architecturale singuli√®re qui a eu une influence au Danemark et jusqu'en Pologne[77], sans compter l'architecture coloniale n√©erlandaise. La plupart des administrations ont conserv√© leurs locaux construits au XVIIe si√®cle, lors du si√®cle d'or. Presque tous les centres-villes du pays sont compos√©s √† une tr√®s large majorit√© d'immeubles historiques. Les villes de Rotterdam et d'Eindhoven, tout comme d'autres plus petites villes bombard√©es durant la Seconde Guerre mondiale et les communes du Flevoland (polder stabilis√© au XXe si√®cle) ne poss√®dent plus d'hyper-centres historiques. Les constructions aux Pays-Bas se font principalement avec le m√™me mat√©riau, une brique locale, ce qui donne un aspect homog√®ne aux villes et campagnes du pays.

  • L'√©clairage public est allum√© alors que le soleil vient de se coucher sur Amsterdam.
    L'éclairage public est allumé alors que le soleil vient de se coucher sur Amsterdam.
  • Centre-ville de Rotterdam, ville candidate √† l'Exposition universelle de 2025.
    Centre-ville de Rotterdam, ville candidate à l'Exposition universelle de 2025.
  • Rue commer√ßante √† La Haye.
    Rue commerçante à La Haye.
  • La cath√©drale Saint-Martin d'Utrecht de nuit, domin√©e par sa tour de 112 m√®tres.
    La cathédrale Saint-Martin d'Utrecht de nuit, dominée par sa tour de 112 mètres.

La Renaissance constitue une p√©riode ayant fortement influ√© sur l'aspect des villes n√©erlandaises, √©tant donn√© que la conception m√™me de l'architecture √©tait amen√©e √† changer. Durant la p√©riode gothique (voir l'article gothique braban√ßon, style dans lequel sont construits quelques monuments n√©erlandais), la structure des √©difices religieux tendait alors √† se simplifier (malgr√© des exceptions tels que la cath√©drale d'Utrecht commenc√©e en 1254 ou encore la cath√©drale de Bois-le-Duc commenc√©e en 1280), et peu de grandes constructions √©taient alors r√©alis√©es. L'ornementation tendait √©galement √† se r√©duire, cela √©tant en grande partie li√© √† l'emploi presque exclusif de la brique dans l'architecture (voir l'article gothique de brique). C'est √† partir de l'√©poque des ducs de Bourgogne (Pays-Bas bourguignons) qu'une architecture plus monumentale voit le jour, mais, toute de brique, elle ne s'enorgueillit g√©n√©ralement pas de sculptures. Il faut r√©ellement attendre la Renaissance pour que l'activit√© artistique prenne son essor, et que l'architecture soit l'objet de plus vastes ambitions. La Renaissance ne fut pas toujours bien comprise par les b√Ętisseurs qui n'en percevaient que le sens ornemental et non pas architectural √† proprement parler[78]. Ainsi, un des derniers architectes gothiques, Rombaut Keldermans, se mit √† orner ses √©difices de conception m√©di√©vale d'ornements antiques. C'est durant la Renaissance que s'√©l√®vent le Ch√Ęteau de Br√©da (vers 1536) et l'ancien H√ītel de ville d'Utrecht (1547). Cependant, malgr√© ce bouillonnement artistique et intellectuel venu avec la Renaissance, en architecture, une compr√©hension √©troite de cet apport le limita trop souvent √† l'inclusion d'arabesques, de grotesques ou de beaux frontispices √† l'antique au sein d'une architecture rest√©e fid√®le √† elle-m√™me[77].

Le protestantisme, d'ob√©dience calviniste, qui gagna les Pays-Bas √† partir de la premi√®re moiti√© du XVIe si√®cle eut une influence notable sur l'√©volution de l'architecture. En effet, les √©glises furent d√©pouill√©es de tout ornement, les fresques (ou tout d√©cor peint) furent enduites, les vitraux retir√©s, et les nouvelles constructions, y compris profanes, firent dispara√ģtre le d√©cor exub√©rant qui avait pu s'afficher au d√©but de la Renaissance. Le beau en architecture n'√©tait recherch√© que par la simplicit√©, la sinc√©rit√© des formes et par le jeu subtil des proportions[77].

Les maisons et bureaux d'anciennes compagnies commerciales sont d√©cor√©es √† l'ext√©rieur de sculptures et de reliefs, montrant la puissance du propri√©taire initial √† ses visiteurs. Les demeures d'Amsterdam sont souvent √©troites, mais profondes, avec un jardin partag√© √† l'arri√®re. Les pignons √† l'avant servaient d'antan √† d√©charger les marchandises arrivant par canal, et de nos jours aux d√©m√©nagements. Le style n√©o-classique n√©erlandais suppose des maisons aux hautes vitres, coll√©es et pas toujours droites, car s'enfon√ßant dans les eaux. La plupart des ch√Ęteaux et complexes ayant un cachet sont class√©s au titre de Rijksmonument (Monument d'√Čtat).

  • Le ch√Ęteau d'Erp, massif, est l'un des plus anciens du pays.
    Le ch√Ęteau d'Erp, massif, est l'un des plus anciens du pays.
  • Huis ten Bosch, la r√©sidence du roi √† La Haye.
    Huis ten Bosch, la résidence du roi à La Haye.
  • Maison d'agriculteur √† Dalfsen.
    Maison d'agriculteur à Dalfsen.
  • Habitations c√īti√®res dans le nord du pays.
    Habitations c√īti√®res dans le nord du pays.
  • Le ch√Ęteau de Haar est aujourd'hui un mus√©e.
    Le ch√Ęteau de Haar est aujourd'hui un mus√©e.
  • B√Ętiment universitaire √† Groningue.
    B√Ętiment universitaire √† Groningue.
  • Maison dans le village de Grootschermer.
    Maison dans le village de Grootschermer.

Peinture

Oliviers avec les Alpilles à l'arrière-plan, 1889, Vincent van Gogh.

La peinture n√©erlandaise, dite flamande durant l'√©poque baroque, √©tait principalement mat√©rialis√©e en les personnes d'Antoon van Dyck, Jan van Eyck, J√©r√īme Bosch et Pierre Paul Rubens, bien qu'ayant tous des styles diff√©rents.

Au cours du si√®cle d'or n√©erlandais, nombre de peintres atteignent la gloire historique : Rembrandt van Rijn, Johannes Vermeer et Frans Hals vont s'imposer comme les grands ma√ģtres de l'√©cole hollandaise du XVIIe si√®cle, Pieter de Hooch, Jan van Goyen, Adriaen van Ostade, Willem Claeszoon Heda, les p√®re et fils Van de Velde, Gerrit Berckheyde, Pieter Jansz Saenredam, Jan Steen, Jacob van Ruisdael, Meindert Hobbema suivront. D'autres domaines picturaux sont √©galement servis, par les peintres de l'√©cole caravagesque d'Utrecht par exemple. Plus tard, le pays verra na√ģtre le peintre consid√©r√© comme le plus grand de tous les temps : Vincent van Gogh. Ses Ňďuvres ont inspir√© g√©n√©rations d'artistes, et ses dessins ou toiles ont √©t√© vendus √† des prix records, m√™lant diff√©rents styles. Le mus√©e Van Gogh √† Amsterdam poss√®de la plupart des r√©alisations de l'artiste. Au XXe si√®cle, alors que beaucoup pensaient la peinture n√©erlandaise appartenir au pass√©, les peintres Karel Appel, Kees van Dongen, Willem de Kooning, Piet Mondrian ou encore Bram van Velde, renouvellent le genre et proposent une nouvelle vue sur le monde. Paul Gabri√ęl est √©galement largement r√©put√© aux Pays-Bas, car il a peint sur la majorit√© de ses toiles moulins, polders et champs de fleurs repr√©sentatifs du pays.

Sont √©galement renomm√©s les carreaux et la fa√Įence de Delft, un art de coloration de la porcelaine au bleu √©maill√© d'autres couleurs. La plupart des grandes pi√®ces cr√©√©es par les artisans de Delft sont visibles dans les plus hauts lieux d'Europe, repr√©sentant des paysages ou des sc√®nes historiques.

Littérature

Les quatre écrivains néerlandais les plus connus sont sans doute Harry Mulisch, Willem Frederik Hermans, Gerard Reve et Hella Haasse. La Découverte du ciel par Harry Mulisch, s'il n'est pas le roman le plus connu, est par vote, reconnu comme le meilleur roman néerlandais de tout temps. Le philosophe Baruch Spinoza est en outre considéré comme un grand penseur, influent sur ses contemporains, tout comme le poète Hendrik Marsman.

Musique

Le festival Sensation, à Amsterdam, en 2007.

Les Pays-Bas ont un riche passé de musique classique, la langue néerlandaise ayant été fédératrice dans les arts. Bien que situé près de la Scandinavie, le royaume néerlandais a connu un destin différent concernant sa musique traditionnelle, influencée par l'Allemagne, plus proche.

Au XXe si√®cle, la nederpop √©tait le courant musical principal dans le pays m√™me si d'autres styles √©taient √©cout√©s. Parmi de nombreux genres musicaux actuels, les Pays-Bas sont le berceau d'une musique √©lectronique connue sous les termes de hardcore et gabber. Le pays est h√īte de plusieurs grands festivals d'envergure mondiale, √† savoir le Thunderdome, le Sensation, le Mystery Land et l'Amsterdam Dance Event. Aujourd'hui, le principal mouvement musical √©lectronique n√©erlandais est la Dirty Dutch House, popularis√©e par des artistes tels qu'Afrojack, Chuckie ou Glowinthedark. Le pays est mondialement renomm√© pour sa musique √©lectronique : de nombreux artistes majeurs sont n√©erlandais, et parmi les plus connus se trouvent Angerfist, Ti√ęsto, Hardwell, Armin van Buuren, Vicetone, Showtek, Blasterjaxx, Nicky Romero, Don Diablo, Oliver Heldens ou encore Martin Garrix.

Cinéma

Le plus important festival de cinéma aux Pays-Bas est le Festival international du film de Rotterdam (IFFR), mais le Festival du cinéma néerlandais d'Utrecht est celui le plus suivi dans le pays. Le festival international, l'un des plus populaires en Europe ne juge que les deux premiers longs métrages d'un auteur. Un autre festival d'importance internationale est le Festival international du film documentaire d'Amsterdam (IDFA). Il est considéré comme le plus important festival de films documentaires au monde.

Gastronomie

Le petit-déjeuner et le déjeuner néerlandais sont des repas à base de tranches de pain à tartiner avec du fromage, des tranches de viande froide, ou des gourmandises telles que la confiture, le rinse appelstroop (sirop de pomme à tartiner), le pindakaas (beurre d'arachide à tartiner), le hagelslag et vlokken (vermicelles au chocolat à tartiner).

Pour le d√ģner, le plat principal est habituellement compos√© d'une source de prot√©ines (viande, ou poisson), d'un f√©culent (pommes de terre, riz ou p√Ętes) et d'un ou plusieurs l√©gumes verts. Le stamppot, une pur√©e de l√©gumes et de pommes de terre, accompagn√©e de viande, est une sp√©cialit√© d'hiver. Il en est de m√™me des frites, accompagn√©es d'une sauce mayonnaise, quoique plus souvent consomm√©es en √©t√©. De nombreuses brasseries servent des frites, en plus des croquettes locales, des fricadelles aux diff√©rentes sauces, des souffl√©s au fromage et d'autres ap√©ritifs chauds. Dans ces lieux, mais aussi dans les gares, il existe des distributeurs automatiques de petits repas chauds.

Le pays produit de nombreux fromages, tels le gouda, le leidse kaas (une forme de komijnekaas, fromage au cumin), l'édam ou encore le hollandse gatenkaas (dont le Leerdammer).

Beaucoup de sp√©cialit√©s n√©erlandaises sont m√©connues internationalement. Assez c√©l√®bres sont les maatjes qui consistent en une d√©gustation de harengs marin√©s que l'on tient par la queue avant de les avaler. Les moules et frites sont un plat typiquement n√©erlandais et belge, la plupart des moules vendues en Belgique venant de Z√©lande. Les poissons comme la sole ou le haddock sont √©galement tr√®s appr√©ci√©s. Les Pays-Bas sont √©galement un pays de bi√®re, on y trouve l'une des sept fabriques de bi√®res trappistes (La Trappe), les six autres se trouvant en Belgique. Les diff√©rentes bi√®res sont Bavaria, Grolsch, Hertog Jan, Amstel, Heineken, ou encore Dommelsch. Le jenever (geni√®vre) est un alcool typique des Pays-Bas, d√©clin√© en plusieurs parfums tel le cassis ; sur les march√©s de No√ęl √† c√īt√© des baraques servant du vin chaud.

Les Pays-Bas ont une longue tradition de caf√©, par exemple la marque Jacobs Douwe Egberts est distribu√©e en Europe. Rarement bu noir, le caf√© est soit servi avec de la cr√®me s√©par√©e, soit une recette locale est appliqu√©e[79]. Le th√© est aussi appr√©ci√© des N√©erlandais, en raison de circonstances historiques, et se d√©guste g√©n√©ralement avec le typique appelgebak (sorte de g√Ęteau aux pommes avec de la cannelle) g√©n√©ralement servi avec de la cr√®me chantilly.

Il existe de nombreuses p√Ętisseries dont la plus embl√©matique est s√Ľrement le sp√©culoos, un petit biscuit croquant √† la cannelle. Comme en Allemagne, la cannelle est tr√®s pr√©sente dans la p√Ętisserie n√©erlandaise. Il y a √©galement beaucoup de petits g√Ęteaux secs comme les bredele alsaciens. Une sp√©cialit√© des Pays-Bas est la gaufrette au caramel, la stroopwafel, qui se fait partout dans le pays et que l'on peut d√©guster chaude sur les march√©s. Les poffertjes, sortes de blinis saupoudr√©s de sucre glace, sont √©galement tr√®s appr√©ci√©s, tout comme les bonbons au r√©glisse drops.

Codes

Les Pays-Bas ont pour codes :

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

Notes et références

Notes

  1. La Fête nationale célébrant l'anniversaire du roi, la date change à l'avènement de chaque nouveau monarque.
  2. Le jour du d√©passement calcul√© par pays est le jour o√Ļ le d√©passement mondial se produirait si toute la population mondiale consommait comme la population du pays en question.
  3. Les médias publics de la NOS produisent chaque année des mini-films diffusés tout au long du mois de novembre à la télévision pour raconter aux enfants l'arrivée du Saint-Nicolas depuis l'Espagne en bateau (avec quelques péripéties telles un oubli des cadeaux au point de départ, une perte de repérage dans le brouillard), mais son arrivée est également recréée en vrai chaque année dans une ville choisie.
  4. Il est accompagn√© de ses p√®res fouettards (zwarte pieten), qui doivent descendre dans les chemin√©es (ils sont traditionnellement couverts de suie, d'o√Ļ leur couleur) pour d√©poser les cadeaux dans les maisons.

Références

  1. Article 32 de la Constitution du royaume des Pays-Bas.
  2. Gouvernement et Parlement à La Haye.
  3. (nl) ¬ę CBS Statline ¬Ľ, sur opendata.cbs.nl (consult√© le )
  4. Rapport sur le développement humain 2021/2022 : Temps incertains, vies bouleversées : façonner notre avenir dans un monde en mutation, New York, Programme des Nations unies pour le développement, , 337 p. (ISBN 978-92-1-126452-4, lire en ligne).
  5. (en) ¬ę Gini index ¬Ľ, sur Banque mondiale (consult√© le ).
  6. (en) Martin J. Wolf, John W. Emerson, Daniel C. Esty, Alex de Sherbinin, Zachary A. Wendling et al., 2022 Environmental Performance Index, New Haven, Connecticut, √Čtats-Unis, Yale Center for Environmental Law & Policy, , 192 p. (lire en ligne [PDF]).
  7. .an, .bq pour les Pays-Bas caribéens, ainsi que .eu (partagé avec les autres pays de l’Union européenne).
  8. 599 pour les Pays-Bas caribéens.
  9. ¬ę Dit-on la Hollande ou les Pays-Bas: explications ¬Ľ, sur holland.com, (consult√© le ).
  10. (en) Permanent Mission of the Netherlands to the UN, ¬ę General Information ¬Ľ (consult√© le ).
  11. Sur le plan administratif et politique, les Pays-Bas sont l'un des quatre territoires autonomes du royaume des Pays-Bas avec Aruba, Saint-Martin et Cura√ßao, chaque territoire poss√©dant son administration et son Premier ministre, le monarque √©tant le symbole de leur union, repr√©sent√© en outre-mer par un gouverneur sauf en Europe o√Ļ il r√®gne en personne.
  12. Les classiques paysages n√©erlandais sont en cela constitu√©s de ¬ę larges rivi√®res coulant paisiblement √† travers des plaines sans fin ¬Ľ, selon le po√®te Hendrik Marsman. Bien que les terres littorales soient pour la plupart prot√©g√©es par des digues construites au fil de l'histoire du pays, il conna√ģt de nombreuses catastrophes naturelles li√©es √† l'eau. Ce dicton connu aux Pays-Bas peut r√©sumer la situation du pays : ¬ę Dieu a cr√©√© le Monde et les N√©erlandais ont cr√©√© les Pays-Bas ¬Ľ.
  13. La Hollande est souvent utilisée dans le langage courant et de manière impropre pour désigner les Pays-Bas dans leur ensemble, appellation désignant une région historique et une partie de l'ouest du pays. Jusqu'au XVIe siècle, l'appellation des Pays-Bas englobe non seulement le pays connu sous ce nom à l'époque contemporaine, mais aussi la Belgique sauf la Principauté de Liège, le Luxembourg, le futur département français du Nord et une partie de la Picardie.
  14. Pass√© sous l'autorit√© des ducs de Bourgogne qui avaient concentr√©, par droits d'h√©ritage et manŇďuvres politiques, les divers comt√©s, duch√©s et marquisats qui composaient le pays, l'ensemble porte le nom de Leo Belgicus. Charles Quint, n√© √† Gand, et consid√©r√© par les habitants des Pays-Bas comme leur roi, dote le pays d'une personnalit√© juridique par la Pragmatique Sanction. Cependant, le pays se scinde √† la suite des guerres contre la monarchie espagnole qui avait √©chu, √† la mort de Charles Quint, √† son fils Philippe II. Cette situation, r√©sultant de la guerre de Quatre-Vingts Ans contre l'autorit√© espagnole, s'est marqu√©e sur les cartes par la naissance de la Belgica Regia.
  15. Belgica Regia & Belgica Foederata, Joan Blaeu, P.C.J. van der Krogt, Ed. Taschen, 2006 (ISBN 978-3-8228-5103-6).
  16. La Belgique reste sous la tutelle des Habsbourg d'Espagne, tandis que le Nord devenait indépendant. Dans le langage courant, les Espagnols continuent longtemps à parler des Pays-Bas sous l'Empire d'une revendication persistante sur l'ensemble des territoires des anciens Pays-Bas qui s'étendaient, à l'origine, du Zuiderzee à la Picardie.
  17. Le XVIIe siècle.
  18. Peinture, sculpture, et techniques de construction notamment.
  19. Une erreur courante parfois pratiquée par les Néerlandais eux-mêmes désigne les Pays-Bas du nom de Hollande, ainsi que les Néerlandais par les Hollandais et parfois la langue néerlandaise par le hollandais.
  20. Poésie : L'invitation au voyage (II), Poésie française.
  21. Article sur le bonheur des enfants aux Pays-Bas, 28 septembre 2017.
  22. ¬ę 2016 World Press Freedom Index - RSF ¬Ľ [archive du ], sur Rsf.org, .
  23. The Netherlands ranks first in the world for work-life balance, iamsterdam.com, 8 mars 2018.
  24. ¬ę Les 15 pires paradis fiscaux dans le monde - Droit dans le mur : l‚Äôimpasse de la concurrence fiscale | Oxfam International ¬Ľ, sur www.oxfam.org (consult√© le ).
  25. ¬ę Indice mondial de l‚Äôinnovation 2022 : Quel est l‚Äôavenir de la croissance fond√©e sur l‚Äôinnovation? ¬Ľ, sur www.wipo.int (consult√© le )
  26. Une explication erron√©e de cet abus de langage serait la fondation du royaume de Hollande en 1806 par Napol√©on Ier qui succ√©da √† la R√©publique batave. Le royaume de Hollande englobait alors une grande partie des Pays-Bas actuels et le nom Hollande d√©signa le pays dans son ensemble. En r√©alit√©, d√®s l'√©poque des Provinces-Unies, le terme √©tait d'usage courant et Louis XIV combattait ¬ę les Hollandais ¬Ľ. Dans de nombreuses autres langues europ√©ennes et extra-europ√©ennes, le terme traduisant Hollande est le seul pour d√©signer l'ensemble des Pays-Bas.
  27. ¬ę Pays-Bas : pourquoi il ne faut plus dire "Hollande" √† partir du 1er janvier 2020 ¬Ľ, G√©o, 31 d√©cembre 2019, lire en ligne
  28. E.-L. Tillion, Hollande, Paris, Hachette, , p. 27, 32
  29. 26 % du pays se trouve sous le niveau de la mer et 29 % est exposé aux crues fluviales. Au total, 55 % du territoire néerlandais est donc exposé au risque d'inondation. Rapport gouvernemental sur les risques d'inondation aux Pays-Bas, publié le 21 janvier 2010 et consulté le 21 novembre 2016.
  30. La justice condamne les Pays-Bas à agir contre le réchauffement, Le Monde, 25 juin 2015.
  31. Recours, obligation contre la politique climatique ambitieuse, actu-environnement, septembre 2015.
  32. (en) ¬ę Netherlands climate law nearly done, 95% less CO2 by 2050 ¬Ľ, sur Netherlands Times, .
  33. ¬ę Les canicules ne sont plus des ph√©nom√®nes naturels ¬Ľ, sur Reporterre,
  34. ¬ę Les Pays-Bas officiellement d√©clar√©s en ¬ę p√©nurie d‚Äôeau ¬Ľ ¬Ľ, Le Monde.fr,‚Äé (lire en ligne, consult√© le )
  35. Fr√©d√©ric Mouchon, ¬ę Jour du d√©passement : quelles solutions pour la plan√®te ? ¬Ľ, Le Parisien,‚Äé (lire en ligne, consult√© le ).
  36. Les insectes sont bel et bien en train de dispara√ģtre, Paul Malo, ConsoGlobe, 18 novembre 2019
  37. 300 millions de personnes menacées par la montée des océans d’ici 2050 sur reporterre.net, site de Reporterre.
  38. ¬ę Natura 2000 Barometer ¬Ľ, sur European Environment Agency (consult√© le )
  39. ¬ę Page ¬Ľ [PDF], sur dur ec.europe.eu.
  40. Le royaume des Pays-Bas : un royaume ‚Äď quatre territoires en Europe et aux Cara√Įbes (site de l'ambassade des Pays-Bas en France). Voir aussi (en) New constitutional order (site du gouvernement n√©erlandais, consult√© le 14 d√©cembre 2016).
  41. Les Bataves sont par la suite considérés, selon des vues nationalistes, comme les ancêtres des Néerlandais, comme le montre le choix du nom de la République batave.
  42. L'allusion relev√©e dans le livre IV est ¬ę consid√©r√©e comme apocryphe ¬Ľ (Christophe de Voogd, Hatier, p. 29).
  43. Belgica Regia & Belgica Foederata, Joan Blaeu, P. C. J. van der Krogt, Ed. Taschen, 2006 (ISBN 978-3-8228-5103-6).
  44. Lucien S√®ve, ¬ę R√©flexions sur le lib√©ralisme : ch√©rir la libert√©, justifier l‚Äôesclavage ¬Ľ, sur Le Monde diplomatique,
  45. La brigade Princesse Ir√®ne, n√©erlandaise mais plac√©e sous contr√īle britannique, en est un exemple demeur√© dans le temps.
  46. Un seuil de 0,67 % des voix est à atteindre pour être représenté à la Chambre.
  47. Alexis Feertchak, ¬ę Le Tribunal p√©nal international pour l'ex-Yougoslavie ferme ses portes ¬Ľ, sur Le Figaro.fr, (consult√© le )
  48. (en) Netherlands population to hit 20.7 million by 2070
  49. Faute de criminels, les Pays-Bas ferment des prisons, Direct Matin, consulté le 22 mars 2016.
  50. Rijksoverheid: Welke erkende talen heeft Nederland?.
  51. Algemene wet bestuursrecht, Article 2.6.1
  52. ¬ę Wet gebruik Friese taal ¬Ľ, sur wetten.overheid.nl (consult√© le ).
  53. ¬ę Juridische Status - Limburgish Academy Foundation ¬Ľ, sur www.limburgs.org (consult√© le ).
  54. (nl) ¬ę Convenant inzake de Nederlandse erkenning van de regionale Nedersaksische taal ¬Ľ, sur rijksoverheid.nl.
  55. ¬ę Taalregelingen voor de BES-eilanden in de Nederlandse wet- en regelgeving - Brochure - Rijksoverheid.nl ¬Ľ, sur www.rijksoverheid.nl, (consult√© le ).
  56. (en) European Union.
  57. (en) "English in the Netherlands: Functions, forms and attitudes" p. 316 and onwards.
  58. ¬ę Langue | I amsterdam ¬Ľ, sur www.iamsterdam.com (consult√© le ).
  59. Du site web "Statistics Netherlands", cbs.nl.
  60. : Système éducatif néerlandais.
  61. ¬ę Le caf√© p√©dagogique ¬Ľ, sur cafepedagogique.org (consult√© le )
  62. ¬ę Office f√©d√©ral de la statistique Suisse (page 4). ¬Ľ, sur admin.ch (consult√© le )
  63. Il existe toutefois de nombreuses voies de changement entre les types d'école et des accès aménagés à l'université et aux hautes écoles.
  64. Aujourd'hui, il est principalement axé sur la ville et la région d'Amsterdam.
  65. À la suite des nombreuses inondations, les Pays-Bas sont devenus un pays très avancé du point de vue de la politique environnementale, voulant éviter une rapide montée du niveau des océans, voire de nouvelles catastrophes. Les infrastructures propices à ce mode de transport sont évoluées (rond-points, signalisation et autoroutes pour vélos), le gouvernement prévoyant de financer un plan afin d'installer des chauffages sous les pistes urbaines pour éviter le gel l'hiver. Certaines municipalités développent sur leurs budget divers projets novateurs : des pistes faites de panneaux solaires, d'autres phosphorescentes, ou des poubelles suspendues afin que les cyclistes puissent jeter leurs déchets sans s'arrêter.
  66. Classement PIB 2015, Journal du net, consulté le 24 juillet 2015.
  67. ¬ę Aux Pays-Bas, on travaille en moyenne 30 heures par semaine ¬Ľ, sur Le Monde (consult√© le ).
  68. ¬ę La France perd progressivement sa place de grande puissance agricole exportatrice ¬Ľ, sur Agence momagri (consult√© le ).
  69. le parlement discutant le tourisme de la drogue
  70. ¬ę politique n√©erlandaise de restriction de drugstourisme devant la cour de justice europ√©en ¬Ľ, sur encod.org (consult√© le )
  71. The Huffington Post sur l'économie circulaire aux Pays-Bas.
  72. Alexandre Pouchard, ¬ę ¬ę Paradise Papers ¬Ľ : Apple, Nike, Whirlpool‚Ķ Leurs trucs et astuces pour √©chapper √† l‚Äôimp√īt ¬Ľ, Le Monde.fr,‚Äé (ISSN 1950-6244, lire en ligne, consult√© le ).
  73. ¬ę "Paradise Papers" : les Pays-Bas, un paradis fiscal au cŇďur de l'Europe ¬Ľ, Franceinfo,‚Äé (lire en ligne, consult√© le ).
  74. ¬ę Nouvelles revelations sur l'optimisation fiscale de netflix ¬Ľ, sur www.capital.fr (consult√© le ).
  75. ¬ę Starbucks y en a marc de l'√©vasion fiscale ¬Ľ, sur france.attac.org (consult√© le ).
  76. Paradis fiscaux : les Pays-Bas ne veulent plus de cette étiquette, 26 juillet 2018. Le Point.
  77. Léon Deshairs, L'Art des origines à nos jours, t. I, Paris, Larousse, , p. 321, 361
  78. Francesca Prina, Petite encyclopédie de l'architecture, Paris, Solar, , p. 172
  79. Les habitudes alimentaires des Néerlandais, Maison de la France.
Cet article est issu de wikipedia. Text licence: CC BY-SA 4.0, Des conditions supplémentaires peuvent s’appliquer aux fichiers multimédias.