Accueilūüáęūüá∑Chercher

Suède

La Su√®de (en su√©dois : Sverige /ňąsv√¶ŐĆrj…õ/[6]) ‚ÄĒ en forme longue le royaume de Su√®de (Konungariket Sverige /ňąk√īňźn…ĶŇčaňĆriňźk…õt ňąsv√¶ŐĆrj…õ/[6] ) ‚ÄĒ est un pays d'Europe du Nord et de Scandinavie. Sa capitale est Stockholm, ses citoyens sont les Su√©dois et Su√©doises et sa langue officielle et majoritaire est le su√©dois. Le finnois et le sami sont aussi parl√©s, principalement dans le nord du pays. Les variations r√©gionales sont fr√©quentes.

Royaume de Suède

(sv) Konungariket Sverige

Devise en su√©dois : F√∂r Sverige i tiden (¬ę Toujours pour la Su√®de[1] ¬Ľ)
Hymne en su√©dois : Du gamla, du fria (¬ę Toi l'ancienne, toi la libre ¬Ľ), de facto
Fête nationale 6 juin
¬∑ √Čv√©nement comm√©mor√©
√Člection de Gustave Ier Vasa en tant que roi de Su√®de et fin de l'Union de Kalmar ()
Description de cette image, également commentée ci-après
Le royaume de Suède en Europe (l'Union européenne en vert clair).
Géographie
Plus grande ville Stockholm
Superficie totale 449 965 km2
(classé 54e)
Superficie en eau 8,67 %
Fuseau horaire UTC + 1 (HNEC) ; heure d'été : UTC + 2 (HAEC)
Histoire
Entité précédente
Indépendance Drapeau de l'Union de Kalmar Union de Kalmar
Date
Démographie
Gentilé Suédois
Population totale (avril 2023[2]) 10 538 026 hab.
(classé 89e)
Densit√© 23 hab./km2
√Čconomie
PIB nominal (2022) en diminution 621,241 milliards de $
- 0,98 % (22e)
PIB (PPA) (2022) en augmentation 674,263 milliards de $
+ 9,40 % (39e)
PIB nominal par hab. (2022) en diminution 57 977,697 $
- 3,41 % (7e)
PIB (PPA) par hab. (2022) en augmentation 62 926,053 $
+ 6,72 % (18e)
Taux de ch√īmage (2022) 7,8 % de la pop. active
+ 10,86 %
Dette publique brute (2022) Nominale :
2 045,138 milliards de SEK
+ 1,90 %
Relative :
35,110 % du PIB
+ 5,86 %
Monnaie Couronne su√©doise (SEK‚Äč)
Développement
IDH (2021) en augmentation 0,947[3] (très élevé ; 7e)
IDHI (2021) en augmentation 0,885[3] (7e)
Coefficient de Gini (2020) 28,9 %[4]
Indice d'inégalité de genre (2021) 0,023[3] (4e)
Indice de performance environnementale (2022) en augmentation 72,7[5] (5e)

La Su√®de a une fronti√®re avec la Norv√®ge √† l'ouest-nord-ouest et une autre avec la Finlande au nord-nord-est. Au sud, la Su√®de est s√©par√©e du Danemark par l'√ėresund, un d√©troit du Catt√©gat dont la section la plus √©troite mesure km de large. La partie septentrionale de la Su√®de est occup√©e par la Laponie, appel√©e S√°pmi par ses habitants, les Samis, qui furent les premiers habitants du nord de la Scandinavie.

Occupant un territoire d'une superficie de 449 964 km2, la Su√®de est le cinqui√®me plus grand pays d'Europe apr√®s l'Espagne, l'Ukraine, la France et la Russie. La Su√®de poss√®de une faible densit√© de population, sauf dans les zones urbaines (1,5 % du territoire), o√Ļ vit 87 % de la population (1 437 personnes par kilom√®tre carr√©). La sauvegarde de l'environnement et l'enjeu des √©nergies renouvelables sont g√©n√©ralement la priorit√© des personnalit√©s politiques, ainsi que d'une grande partie de la population. En 2014, le Global Green Economy Index classe la Su√®de premier pays le plus √©cologique au monde[7].

La Suède est depuis longtemps un grand exportateur de fer, de cuivre et de bois. L'industrialisation, qui a commencé dans les années 1890, a permis à la Suède de se développer, et d'obtenir constamment de nos jours une bonne place dans les classements européens sur l'Indice de développement humain (IDH). La Suède possède de grandes réserves d'eau potable, mais manque de ressources énergétiques fossiles comme le charbon ou le pétrole.

La Su√®de moderne est issue de l'Union de Kalmar, cr√©√©e en 1397. Le pays fut unifi√© au XVIe si√®cle par le roi Gustav Vasa. Au XVIIe si√®cle, la Su√®de conquiert de nouveaux territoires et forme un empire colonial. Cependant, la majeure partie de ces territoires devra √™tre abandonn√©e au XVIIIe si√®cle. Au d√©but du XIXe si√®cle, la Finlande et d'autres territoires sont perdus. Apr√®s sa derni√®re guerre en 1814, la Su√®de conna√ģt la paix, adoptant une politique de non-alignement en temps de paix et de neutralit√© en temps de guerre. Ce statut prend fin lors du d√©p√īt de sa candidature aupr√®s de l'OTAN √† la suite de l'invasion de l'Ukraine par la Russie en 2022. La Su√®de fait partie de l'Union europ√©enne depuis 1995, mais pas de la zone euro.

Selon l'indice de démocratie du groupe de presse britannique The Economist Group, la Suède est un des pays les plus démocratiques au monde (premier en 2008, troisième en 2017 derrière la Norvège et l'Islande). De plus, le , elle reçoit le prix de l'Excellence 2010 (pays le plus réputé). En 2022, la Suède est classée en 3e position pour l'indice mondial de l'innovation[8].

Géographie

Carte de la Suède.

La Su√®de est le cinqui√®me pays d'Europe en superficie (450 000 km2), apr√®s la Russie, l'Ukraine, la France et l'Espagne.

Malgr√© sa latitude septentrionale, la Su√®de jouit d'un climat plut√īt temp√©r√©, notamment gr√Ęce au Gulf Stream qui r√©chauffe ses c√ītes m√©ridionales.

C'est un pays de l'Europe du Nord, tout en longueur et qui s'étend de Smygehuk (point le plus méridional) à Treriksröset (au nord), point de rencontre de la Norvège, de la Suède et de la Finlande. Le pays possède une importante façade maritime sur la mer Baltique à l'est-sud-est, le Cattégat au sud-sud-ouest et le Skagerrak au sud-ouest.

Plus de la moitié du territoire est couvert de forêts de conifères, et les lacs sont nombreux.

Localisation

La Suède est un pays scandinave qui se situe entre la Norvège et la Finlande.

Géologie

Le long du golfe de Botnie se trouve la r√©gion de ¬ę la c√īte haute ¬Ľ H√∂ga Kusten qui se soul√®ve chaque ann√©e de plus de mm. Ce rebond isostatique est d√Ľ √† l'enfoncement du sol sous le poids d'une couche de glace √©paisse de plus de trois kilom√®tres pendant la derni√®re p√©riode glaciaire. Depuis la fonte des glaces, le sol s'est √©lev√© de 800 m. √Ä 286 m d'altitude se trouve la ligne c√īti√®re la plus √©lev√©e form√©e apr√®s la derni√®re glaciation.

Topographie et hydrologie

La montagne Akka en Laponie.

La Suède est bordée par le golfe de Botnie à l'est-nord-est et la mer Baltique au sud-sud-est: ce littoral très allongé contribue à adoucir encore le climat. À l’ouest-nord-ouest, le pays est séparé de la Norvège par les Alpes scandinaves.

Le pays est très riche en lacs dont certains, comme le Vänern et le Vättern, sont parmi les plus grands d'Europe.

Gotland et √Ėland, dans la mer Baltique, sont les deux plus grandes √ģles de Su√®de et forment chacune une province historique propre. Les c√ītes su√©doises sont assez entrecoup√©es avec un tr√®s grand nombre de petits golfes (des fj√§rdar) et de nombreux √ģlots qui forment souvent des archipels, comme ceux de Stockholm et de G√∂teborg.

Climat

La Su√®de jouit d‚Äôun climat relativement temp√©r√© en d√©pit de sa situation septentrionale, du fait de l‚Äôaction du Gulf Stream. Dans le sud du pays, les feuillus peuvent se trouver en abondance, contrairement au nord, o√Ļ les r√©sineux dominent le paysage. Dans la partie du pays se situant au nord du cercle polaire arctique, le soleil ne se couche jamais en √©t√©, et l‚Äôhiver n‚Äôest qu‚Äôune nuit sans fin : le soleil ne se l√®ve pas, mais il y a assez de lumi√®re pour voir clair quelques heures (cela varie selon les endroits).

Environnement

En 2014, le Global Green Economy Index classe la Suède pays le plus écologique au monde[7].

En 2015, l'organisation Global Footprint Network indique que la Su√®de est un des 57 pays (sur 181) pr√©servant ses ressources (r√©serve en biocapacit√© positive), notamment gr√Ęce √† sa capacit√© foresti√®re qui compense largement son empreinte carbone[9].

La Su√®de est frapp√©e en 2018 par des √©pisodes de canicules et de s√©cheresses parmi les pires de son histoire. L'√©t√© est ainsi le plus chaud jamais observ√© depuis le d√©but des enregistrements en 1756. En cons√©quence, les r√©coltes agricoles ont lourdement chut√© et le pays, jusqu'alors exportateur de c√©r√©ales, a d√Ľ en importer[10].

Géographie humaine

Paysage agricole avec dolmen près de Falköping.
Archipel su√©dois √† Ark√∂sund (en) en √Ėsterg√∂tland.

Le Sud a une vocation agricole tr√®s nette, et la surface occup√©e par la for√™t augmente au fur et √† mesure que l‚Äôon progresse vers le nord. La densit√© de population est √©galement sup√©rieure au sud, notamment dans la vall√©e du lac M√§lar, dans la r√©gion de l‚Äô√ėresund et tout le long de la c√īte ouest, m√™me si le sud-est du pays forme aussi une r√©gion √† relativement faible densit√©.

Histoire

Maisons traditionnelles suédoises en bois à Västerås.

Préhistoire

Des d√©couvertes arch√©ologiques prouvent que le territoire su√©dois a √©t√© colonis√© au cours de l'√Ęge de la pierre, lorsque les terres √©mergent de la glace accumul√©e pendant l‚Äô√®re glaciaire. Les premiers habitants vivent de chasse, de cueillette, et surtout des ressources que leur offre la future mer Baltique.

Le territoire su√©dois semble avoir connu une forte densit√© de population pendant l'√Ęge du bronze, les traces de communaut√©s √©largies et prosp√®res ayant √©t√© mises en √©vidence. La fin de l'√Ęge du bronze ancien (environ 1200 av. J.-C.) est marqu√©e par l'intensification de l'agriculture. Ainsi, le sud de la Su√®de conna√ģt une ouverture du paysage forestier et la cr√©ation de vastes prairies[11].

La toute première mention écrite de l’existence du peuple suédois (Suiones en latin) est faite par Tacite en l'an 98. Ils sont aussi mentionnés par Jordanès au VIe siècle, sous les noms de Suehans ou Suetidi. L'épopée anglo-saxonne Beowulf décrit des batailles entre les Suédois et les Goths de Scandinavie (Geats) durant cette époque, qui se soldèrent par la prédominance des Suédois (Sweonas).

Moyen √āge

Au cours des IXe et Xe si√®cles, la culture viking s‚Äô√©panouit dans toute la Scandinavie gr√Ęce au commerce, aux pillages et aux mouvements de colonisation vers l‚Äôest (pays baltes, Russie et mer Noire).

Le mouvement de christianisation, aux XIe et XIIe si√®cles, se traduit notamment par la cr√©ation de l‚Äôarchev√™ch√© d‚ÄôUppsala en 1164. Il facilite la consolidation d‚Äôun √Čtat su√©dois centr√© sur les bords de la mer Baltique : en 1250, la dynastie des Folkung acc√®de au pouvoir et √©tablit sa capitale √† Stockholm.

N√©anmoins, tout comme dans les nouveaux √Čtats de Norv√®ge et du Danemark, une grave crise survient au XIVe si√®cle, aggrav√©e par la peste noire. Malgr√© ces difficult√©s, les Su√©dois continuent leur expansion au nord de la p√©ninsule scandinave, vers l‚Äôactuelle Finlande.

Le grand schisme d'Orient entre le catholicisme et l’orthodoxie a des répercussions jusque dans cette région, notamment à travers les guerres incessantes qui éclatent entre la Suède catholique et la république de Novgorod, orthodoxe. Les tensions ne s’apaisent qu’en 1323 avec la signature du traité de Nöteborg, lequel établit une frontière allant de la pointe est du golfe de Finlande à la pointe nord du golfe de Botnie. Le territoire finlandais passe sous domination suédoise à partir de 1362.

En 1397, les trois √Čtats de Norv√®ge, Danemark et Su√®de s‚Äôunissent sous un seul monarque dans le cadre de l‚ÄôUnion de Kalmar. Au cours du XVe si√®cle, les Su√©dois doivent ensuite r√©sister aux tentatives de centraliser l‚Äôautorit√© sous la couronne danoise, parfois jusqu‚Äô√† prendre les armes. La Su√®de finit par quitter l‚ÄôUnion en 1521, lorsque Gustave Eriksson Vasa r√©tablit l‚Äôind√©pendance de la couronne su√©doise avant d'acc√©der au tr√īne deux ans plus tard sous le nom de Gustave Ier.

√Čpoque moderne

Expansion et d√©clin territorial de l'¬ę empire su√©dois ¬Ľ de 1580 √† 1815.

Le r√®gne de Gustave Vasa se caract√©rise par l‚Äôadoption de la R√©forme protestante, une nouvelle consolidation de l‚Äô√Čtat et une participation accrue des bourgeois aux d√©cisions publiques par la cr√©ation d‚Äôune assembl√©e √† quatre chambres (le Riksdag). Gustave Vasa, roi b√Ętisseur et pacifique, est souvent consid√©r√© comme le p√®re de la nation su√©doise.

Au cours du XVIIe si√®cle, la Su√®de s‚Äôaffirme progressivement comme une grande puissance europ√©enne, en raison notamment de son engagement dans la guerre de Trente Ans, √† l‚Äôinitiative du roi Gustave II Adolphe. L‚Äôint√©rieur du royaume connut √©galement de profondes r√©formes modernisatrices gr√Ęce √† l‚Äôaction du comte Axel Oxenstierna.

√Čpoque contemporaine

Cette position de force s’écroule au XVIIIe siècle, lorsque la Russie impose sa domination à l’Europe du Nord à l’issue de la grande guerre du Nord, avant finalement de s’octroyer en 1809 la moitié est du pays et d’en faire le grand-duché de Finlande, sous administration russe.

Le roi Gustave III, √† la suite d'un coup d‚Äô√Čtat en 1772, met fin au r√©gime constitutionnel instaur√© par le Riksdag en 1719 et r√®gne en despote, √©tablissant une monarchie absolue qui prend fin en 1809, lorsque la Su√®de devient une monarchie constitutionnelle.

Le mar√©chal fran√ßais Jean-Baptiste Bernadotte est √©lu h√©ritier du tr√īne puis roi de Su√®de sous le nom de Charles XIV. Sa dynastie r√®gne toujours sur la Su√®de. Le reste du XIXe si√®cle et le d√©but du XXe si√®cle, jusqu'en 1917 o√Ļ le parlementarisme sort d√©finitivement vainqueur, sont marqu√©s par un transfert lent du pouvoir du roi vers le Riksdag.

L‚Äôhistoire contemporaine de la Su√®de est remarquablement pacifique, la derni√®re guerre connue par le pays a √©t√© une campagne men√©e contre la Norv√®ge en 1814, √† l‚Äôissue de laquelle une union personnelle des deux couronnes √† domination su√©doise est √©tablie. Elle est dissoute en 1905 lorsque la Norv√®ge d√©clare son ind√©pendance, mais sans entra√ģner de conflit.

La première cérémonie de remise des prix Nobel a lieu à l’Académie royale suédoise de musique à Stockholm en 1901. Depuis 1902, les prix sont officiellement décernés par le roi de Suède.

La Su√®de parvient √† conserver sa neutralit√© pendant la Premi√®re et la Seconde Guerres mondiales, √† l‚Äôexception notable du soutien logistique et militaire apport√© √† la Finlande lors de la tentative d‚Äôinvasion sovi√©tique de 1939-1940. La Su√®de a jou√© un r√īle ambigu durant la Seconde Guerre mondiale : tout en collaborant avec l'Allemagne nazie en l'approvisionnant en minerai de fer, elle met en place une politique active d'accueil des Juifs (en particulier danois)[12] et r√©fugi√©s europ√©ens.

À la suite de l'échec de l'instauration d'une union de défense scandinave, le pays persiste dans sa politique de neutralité au cours de la guerre froide et dans les décennies suivantes, n’étant membre d’aucun traité d’alliance militaire. Elle adhère toutefois à l’Union européenne en 1995. En 2022, après l'invasion de l'Ukraine par la Russie, la Suède modifie radicalement sa politique internationale[13] en déposant une demande d'adhésion à l'OTAN, en même temps que la Finlande[14].

Politique

Le siège du parlement suédois à Stockholm.

Organisation des pouvoirs

La Su√®de est une monarchie depuis presque un mill√©naire. D√®s le Moyen √āge, les paysans soumis √† l'imp√īt constituaient l'une des quatre chambres des √Čtats g√©n√©raux du royaume : le St√•ndsriksdagen.

Le pouvoir exécutif, jusqu'en 1680, était partagé entre le roi et un Conseil de la noblesse suédoise. Il s'ensuivit une période de monarchie absolue exercée par le roi. En réaction au fiasco de la grande guerre du Nord, le parlementarisme fut réintroduit en 1719, suivi par trois formes différentes de monarchie constitutionnelle en 1772, 1789 et enfin en 1809, lorsque la première constitution suédoise fut signée par le roi, qui s'y engage à garantir plusieurs libertés fondamentales.

En 1866, le Ståndsriksdagen fut définitivement dissous et remplacé par un système parlementaire bicaméral, le Riksdag : la Première Chambre était élue au suffrage indirect par des grands électeurs locaux, et la Seconde Chambre était élue au suffrage direct.

Le parlementarisme fut renforcé en 1917 lorsque le roi Gustave V, après des décennies d’affrontement politique qui laissaient craindre une révolution, accepta de nommer désormais des ministres devant obtenir la confiance de la majorité du Parlement. La démocratisation du régime fut complétée en 1918 avec l’adoption du suffrage universel. La participation électorale a toujours été élevée en Suède : le taux de 80 % aux élections législatives de 2002 est le plus bas jamais enregistré.

La social-d√©mocratie a jou√© un r√īle politique dominant depuis 1917, lorsque la branche r√©formiste se renfor√ßa et que la branche r√©volutionnaire quitta le parti . L‚Äôinfluence du courant social-d√©mocrate sur la soci√©t√© su√©doise est souvent d√©crite comme h√©g√©monique. La coalition des centristes et des sociaux-d√©mocrates assura un gouvernement stable de 1932 √† 1956. Par la suite, la vie politique a √©t√© totalement domin√©e par les seuls sociaux-d√©mocrates, souvent soutenus par les marxistes du V√§nsterpartiet et les Verts du Milj√∂partiet.

En 1971, le Riksdag devint monocaméral. Selon la constitution, les 349 membres du Riksdag détiennent l’autorité suprême en Suède. L’assemblée peut modifier la constitution à la majorité qualifiée. L’initiative des lois revient concurremment aux ministres et aux parlementaires. Ces derniers sont élus pour quatre ans selon le principe de la représentation proportionnelle.

En 1975, une nouvelle constitution mit une fin d√©finitive au pouvoir politique du roi : il n‚Äôest plus aujourd‚Äôhui que le repr√©sentant formel mais symbolique de l‚Äô√Čtat su√©dois, et son r√īle consiste essentiellement √† pr√©sider aux c√©r√©monies officielles.

Stefan Löfven, Premier ministre suédois entre 2014 et 2021.

Le gouvernement et le parlement sont en dialogue permanent avec les autres pays nordiques dans le cadre du Conseil nordique.

Le système juridique (en), de tradition romano-germanique, se compose des juridictions civiles, pénales et administratives. Une hiérarchie existe entre tribunaux, cours d’appel et cours suprêmes. La loi suédoise est codifiée.

Le mod√®le √©conomique de d√©veloppement su√©dois, reposant sur la social-d√©mocratie, apr√®s avoir assur√© une forte croissance, affronte ses premi√®res difficult√©s dans les ann√©es 1990. C'est l'√©poque o√Ļ le pays entreprend de grandes r√©formes, pour all√©ger une fiscalit√© parmi les plus lourdes du monde et rendre plus flexible son march√© du travail.

Les ann√©es 1990 voient aussi la r√©forme du syst√®me de retraite en Su√®de. Pour y parvenir, le pays a attendu 1999, apr√®s un long processus de dialogue social et la recherche d'un compromis assurant un vote unanime au parlement, et plut√īt bien accueilli par le monde des affaires, car jug√© politiquement et financi√®rement plus solide que le syst√®me qui avait pr√©valu pendant des d√©cennies[15]. Les principes essentiels de cette grande r√©forme ont √©t√© fix√©s d√®s 1991 par le gouvernement social-d√©mocrate d‚ÄôIngvar Carlsson[15]. Apr√®s un processus de concertation entre les sociaux-d√©mocrates et une coalition de partis du centre et de la droite men√©e par Carl Bildt, qui a dur√© de 1991 √† 1994, la r√©forme a affront√© avec succ√®s un premier vote au Parlement en 1994, sur ses principes, puis dans un second temps sur l‚Äôint√©gralit√© de la l√©gislation en 1998. Pr√®s de 80 % des d√©put√©s s‚Äô√©tant prononc√©s favorablement, cette r√©forme cimente le consensus national, sur le plan politique.

Partis politiques, élections et gouvernement actuels

Pendant plus de 50 ans, la Suède avait cinq partis politiques qui recevaient régulièrement suffisamment de voix pour obtenir des sièges au Riksdag - les Sociaux-démocrates, les Modérés, le Parti du centre et le Parti du peuple - Les Libéraux - avant que le Parti de l'environnement Les Verts ne devienne le sixième parti à partir des élections de 1988. Lors des élections de 1991, tandis que les Verts perdent leurs sièges, deux nouveaux partis ont obtenu des sièges pour la première fois : les Chrétiens-démocrates et la Nouvelle Démocratie. Les élections de 1994 ont vu le retour des Verts et la disparition de la Nouvelle Démocratie. Il a fallu attendre les élections en 2010 pour qu'un huitième parti, les Démocrates de Suède, obtiennent des sièges au Riksdag. Lors des élections européennes, des partis qui ont échoué à passer le seuil au Riksdag ont réussi à obtenir une représentation : la Liste de juin (2004-2009), le Parti pirate (2009-2014) et Initiative féministe (2014-2019).

Stefan L√∂fven, meneur du Parti social-d√©mocrate su√©dois des travailleurs (SAP), a √©t√© nomm√© Premier ministre le , apr√®s 131 jours sans gouvernement, gr√Ęce √† la formation d'une coalition. Il dirige un gouvernement compos√© de 23 ministres, principalement issus d'une coalition de centre gauche, majoritaire au Riksdag depuis . En ao√Ľt 2021, il annonce sa d√©mission de chef de son parti et donc de ses fonctions de Premier ministre √† compter de novembre 2021[16]. Sa rempla√ßante, Magdalena Andersson, est √©lue par le Parlement le 29 novembre[17].

Administration

Les 21 comtés suédois.

La Su√®de se compose de trois grandes r√©gions traditionnelles (Landsdelar en su√©dois) : le G√∂taland au sud, le Svealand au centre et le Norrland au nord. Jusqu‚Äôen 1809, la quatri√®me r√©gion de Su√®de √©tait l‚Äô√Ėsterland, √† l‚Äôest, aujourd‚Äôhui la Finlande.

Jusqu‚Äôaux r√©formes administratives men√©es par Axel Oxenstierna en 1634, ces trois grandes r√©gions √©taient subdivis√©es en 25 provinces, dites ¬ę provinces historiques ¬Ľ (Landskap en su√©dois). Les provinces n‚Äôont plus aucune fonction administrative aujourd‚Äôhui, mais repr√©sentent pour les Su√©dois un important patrimoine historique et culturel auquel ils s‚Äôidentifient volontiers. Elles servent √©galement de d√©limitation pour les duch√©s.

Les comt√©s (l√§n en su√©dois) furent institu√©s en 1634 √† l‚Äôinitiative du chancelier Axel Oxenstierna en vue de l‚Äô√©dification d‚Äôune administration moderne. Bien que fortement inspir√©s des provinces pr√©existantes, les comt√©s ont des fronti√®res souvent diff√©rentes. La Su√®de est divis√©e en 21 comt√©s. Dix-huit d‚Äôentre eux sont dirig√©s, d‚Äôune part, par un pr√©fet (Landsh√∂vding) repr√©sentant l'√Čtat √† la t√™te du L√§nsstyrelse, et d‚Äôautre part par une assembl√©e locale √©lue (Landstinget) dont la principale fonction est de g√©rer les services de sant√©. Deux comt√©s, V√§stra G√∂taland et Sk√•ne, ont acc√©d√© au statut de r√©gion, et poss√®dent un organe de gouvernement r√©gional (¬ę regionalt sj√§lvstyrelseorgan ¬Ľ). Un comt√©, Gotland, est compos√© d'une seule commune qui a pris en charge les fonctions occup√©es ailleurs par le ¬ę landsting ¬Ľ[18] - [19].

Les comtés sont divisés en communes, ou kommuner, qui représentent l'échelon local du gouvernement en Suède. On dénombre 290 communes (en 2004).

Politique étrangère

La nouvelle politique étrangère, souvent appelée la "Politique de 1812", est mise en place par Jean-Baptiste Bernadotte, prince couronné élu. La politique de 1812 contrastait fortement avec la politique étrangère traditionnelle de la Suède, caractérisée par son implication dans de nombreux conflits, notamment avec son ennemi principal, la Russie. En 1812, l'empereur Alexandre, ayant besoin d'alliés contre Napoléon s'entend avec Bernadotte. Lors de la réunion, il est convenu que la Suède acceptera que la Finlande fasse partie de la Russie en échange de l'aide du tsar pour faire pression sur le Danemark afin qu'il lui cède la Norvège.

Les troupes su√©doises dirig√©es par Bernadotte participent aux guerres napol√©oniennes en 1813 et 1814, combattant contre la France (ils jouent un maigre r√īle √† la bataille de Leipzig) et le Danemark. La Su√®de force le Danemark √† lui remettre la Norv√®ge par le trait√© de Kiel (). Depuis lors, la Su√®de n'a plus pris part √† aucun conflit arm√© (√† l'exception de missions de maintien de la paix).

Au cours du XXe siècle, la politique étrangère suédoise reste fondée sur les principes de la non-participation aux alliances en temps de paix et sur une politique de neutralité en cas de guerre. Après son adhésion à l'Union européenne en 1995, la Suède révise en partie sa doctrine de politique étrangère qui prend en compte une participation plus active à la coopération européenne.

Le , le royaume de Suède officialise sa demande d'adhésion à l'OTAN à la suite de l'invasion de l'Ukraine par la Russie et rejoint donc la Finlande, qui en a officiellement fait la demande le .

√Ä la fin juin, les √Čtats membres de l'OTAN ont donn√© leur feu vert √† l'adh√©sion des deux pays scandinaves qui, jusqu'√† l'invasion russe de l'Ukraine, avaient toujours privil√©gi√© la neutralit√©. Chaque √Čtat membre doit maintenant approuver l'entr√©e des deux pays dans l'OTAN[20].

Le 4 juillet 2022, au si√®ge de l'OTAN, √† Bruxelles, la Su√®de a men√© √† bien, conjointement avec la Finlande, les pourparlers d'adh√©sion, confirmant sa volont√© et sa capacit√© d'honorer les obligations et engagements politiques, juridiques et militaires li√©s au statut de membre de l‚ÄôOTAN. Le 5 juillet, les Alli√©s ont sign√© le protocole d'accession de la Su√®de, laquelle est alors devenue un ¬ę pays invit√© ¬Ľ. Une fois que tous les Alli√©s auront ratifi√© le protocole d‚Äôaccession conform√©ment √† leurs proc√©dures nationales, le secr√©taire g√©n√©ral invitera la Su√®de √† acc√©der au trait√© de Washington, apr√®s quoi ce pays deviendra membre de l‚ÄôOTAN[21].

√Čconomie

√Čvolution du PIB par habitant en Europe du Nord depuis 1950 (De haut en bas : Norv√®ge, Danemark, Su√®de, Islande et Finlande).
Quartier de Norrmalm (Stockholm).

Favoris√©e par la paix et la neutralit√© politique tout au long du XXe si√®cle, la population su√©doise a atteint un niveau de vie enviable reposant sur les deux piliers de la haute technologie et d‚Äôun √Čtat-providence puissant. Le pays dispose d‚Äôexcellentes infrastructures de transport et de communication et d‚Äôune main-d‚ÄôŇďuvre hautement qualifi√©e. Le bois, l‚Äôhydro√©lectricit√© et le fer constituent les ressources de base d‚Äôune √©conomie orient√©e vers le commerce ext√©rieur. La Su√®de est √©galement le premier pays √† consommer plus d'√©nergies renouvelables que d'√©nergies fossiles[22], gr√Ęce √† une importante biomasse (bois, principalement).

La proportion de la population employée dans le secteur secondaire (industrie) était en 1960 de 43,9 % puis de 29,1 % en 1987 selon les chiffres du BIT.

À la suite d'une crise du modèle suédois au cours des années 1990, la politique de rigueur budgétaire adoptée par le gouvernement a conduit à un excédent substantiel en 2001. Ce dernier fut réduit de moitié en 2002, en raison du ralentissement économique mondial. La Banque de Suède se fixe comme objectif la stabilité des prix avec une cible d’inflation à 2 %.

En 2003, l'adoption de l'euro fut rejet√©e dans un r√©f√©rendum o√Ļ les opposants √† l'euro emport√®rent une victoire convaincante[23]. La majorit√© des partis politiques √©tait pourtant officiellement en faveur de l'adoption.

Le taux de croissance pour 2004 devrait s‚Äô√©lever √† 3,5 %, confirmant une sant√© √©conomique remarquable par rapport √† la moyenne des pays de l‚ÄôUnion europ√©enne. Le ch√īmage atteint 6,2 % selon les statistiques officielles en 2008 mais serait plus proche des 15 %[24]. Cependant, cette derni√®re statistique provient d'une √©tude qui inclut aussi les personnes pouvant travailler mais ne d√©sirant pas forc√©ment le faire ce qui gonfle les chiffres et va √† l'encontre de la d√©finition du ch√īmage. C'est ce qu'on appelle le ¬ę ch√īmage technique ¬Ľ ou le ch√īmage structurel qui d√©coule alors, pour un niveau de comp√©tence donn√©, du refus des travailleurs d'accepter un salaire jug√© trop faible (concept de ch√īmage volontaire et de salaire de r√©serve) et de l'absence d'int√©r√™t pour les firmes de proposer un salaire trop √©lev√©. Alors que ¬ę le ch√īmage se d√©finit comme l'√©tat d'une personne sans emploi, apte au travail et d√©sireuse de travailler ¬Ľ[25].

Connu pour son généreux système social, la Suède a néanmoins largement diminué son niveau de dépenses publiques entre 1995 et 2015. Alors que celles-ci se situaient à 63 % du PIB entre 1986 et 1995, elles se réduisent à 53,5 % en 2000, pour s'établir à 50,5 % en 2015[26].

La Su√®de est pass√©e √† un syst√®me de retraite par points en 1998 en raison de difficult√©s financi√®res. En cons√©quence, les carri√®res hach√©es ainsi que le travail √† temps partiel sont p√©nalis√©s. Les pensions s‚Äôen trouvent ainsi amaigries[27]. Les femmes sont les plus p√©nalis√©es, touchant en moyenne 600 euros de moins par mois que les hommes. L‚Äô¬ę‚ÄČ√©quilibrage‚ÄȬĽ automatique destin√© √† assurer la stabilit√© financi√®re du r√©gime a √©t√© enclench√© √† trois reprises, en 2010, 2011 et 2014. Les retrait√©s su√©dois ont vu leurs pensions baisser de 3 %, 4,3 % et 2,7 %. Ce syst√®me pousse les salari√©s √† travailler plus longtemps. En 2019, 38 % des personnes √Ęg√©es de 67 ans continuent d'exercer un emploi, contre 18 % en 2000 (juste avant le nouveau r√©gime)[28]. Le taux de pauvret√© des retrait√©s s'√©l√®ve √† 14,7 % en 2017[27].

Parmi les entreprises suédoises, on peut citer Ericsson, Electrolux, H&M, Ikea, Spotify, Saab, Scania, Tele2, Tetra Pak et Volvo.

La Su√®de pr√©sente l'un des taux d'emploi dans les administrations publiques (nombre de fonctionnaires par habitant) les plus √©lev√©s des pays de l'OCDE, celui-ci s‚Äô√©levant en 2018 √† 138,5 ‚Äį (88,5 ‚Äį en France)[29].

Population

Démographie

Densité de la population suédoise, en nombre d'habitants par kilomètre carré par commune en 2007.

Au , la Su√®de compte 10 014 873 habitants[30]. La croissance d√©mographique annuelle est de 1,5 %, l'une des plus √©lev√©es d'Europe.

Le taux d'urbanisation est de 87 % alors que les villes n'occupent que 1,5 % du territoire[31]. La densit√© de celles-ci est de 1 437 hab./km2[32].

La Su√®de a une des esp√©rances de vie les plus √©lev√©es au monde[33], et un des taux de natalit√© les plus hauts en Europe malgr√© le fait que, d√®s 1969, son taux de f√©condit√© passa en dessous du seuil de renouvellement (2,1 enfants par femme). Elle compte environ 17 000 Sames au nord, et 50 000 Su√©dois de souche finlandaise, √† ne pas confondre avec les immigrants finlandais du XXe si√®cle.

Depuis les années 1990, de larges pans de l'éducation ont été confiés à des entreprises privées, entièrement financées par des fonds publics, donc sans participation financière des parents. Un enfant sur cinq est actuellement confié au privé[34].

La Su√®de dispose d‚Äôun syst√®me de cr√®ches pouvant garantir une place √† tout enfant √Ęg√© de 2 √† 5 ans. L‚Äô√Čtat-providence, fortement d√©velopp√©, accorde √©galement de longs cong√©s parentaux √† la m√®re et au p√®re d‚Äôun enfant, un plafond pour les d√©penses de sant√©, des pensions minimales de retraite et des indemnit√©s maladie.

Immigration

La nation su√©doise fut un pays d‚Äô√©migration jusqu‚Äô√† la fin de la Premi√®re Guerre mondiale (pr√®s de 1,5 million de Su√©dois √©migr√®rent aux √Čtats-Unis vers la 2e moiti√© du XIXe si√®cle √† cause principalement de la famine), puis une nation d‚Äôimmigration apr√®s la Seconde Guerre mondiale. Pr√®s de 12 % des r√©sidents sont n√©s √† l‚Äô√©tranger, et environ un cinqui√®me de la population su√©doise est constitu√© soit d‚Äôimmigrants, soit d‚Äôenfants d‚Äôimmigrants. Les immigrants les plus nombreux viennent de Finlande, d‚Äôex-Yougoslavie, d‚ÄôIran, de Norv√®ge, du Danemark et de Pologne. Cette composition t√©moigne des fortes migrations entre pays nordiques, de l‚Äôimmigration de main-d‚ÄôŇďuvre dans les ann√©es 1960, puis du regroupement familial.

Les Finlandais constituent la premi√®re grosse vague d‚Äôimmigration en Su√®de contemporaine. Au cours de la Seconde Guerre mondiale, pr√®s de 70 000 jeunes Finlandais fuirent leur pays en raison de l‚Äôinvasion sovi√©tique. 15 000 d‚Äôentre eux rest√®rent en Su√®de apr√®s la guerre, et d‚Äôautres y retourn√®rent √† l'√Ęge adulte. Les difficult√©s d‚Äôapr√®s-guerre en Finlande pouss√®rent ensuite un grand nombre de ch√īmeurs finlandais vers la prosp√®re √©conomie su√©doise des ann√©es 1950 et 1960. Au plus fort du ph√©nom√®ne, 400 000 Finlandais vivaient en Su√®de, mais √† la suite de la premi√®re crise p√©troli√®re en 1973 le taux de ch√īmage augmenta alors que la Finlande b√©n√©ficiait de ses relations commerciales avec l‚ÄôURSS. Depuis, le nombre de Finno-Su√©dois a chut√© sous la barre des 200 000.

Les interventions sovi√©tiques en Hongrie en 1956, puis √† Prague en 1968, entra√ģn√®rent l‚Äôarriv√©e des premiers r√©fugi√©s politiques. Les d√©serteurs am√©ricains refusant d‚Äôaller se battre au Vi√™t Nam trouv√®rent souvent refuge parmi les Su√©dois. Du temps du Premier ministre social-d√©mocrate Olof Palme fut mise en place une ¬ę politique d'immigration volontariste ¬Ľ notamment pour les r√©fugi√©s politiques[35]. Apr√®s le coup d‚Äô√Čtat de 1973 au Chili et l‚Äôapparition d‚Äôautres dictatures militaires en Am√©rique du Sud, ceux-ci se mirent √† dominer le flux migratoire vers la Su√®de, y compris en provenance d‚ÄôIran, d‚ÄôIrak et de Palestine. 135 000 r√©fugi√©s arriv√©s au cours des conflits yougoslaves se trouvent toujours dans le pays. Plus r√©cemment, la Su√®de accueille des milliers de migrants (80 000 en 2014[36]), dont des r√©fugi√©s syriens qui ont fui la guerre civile syrienne. Parmi les raisons de l'attractivit√© de la Su√®de sont √©voqu√©s ¬ę son g√©n√©reux syst√®me social ¬Ľ et ¬ę sa r√©putation de tol√©rance ¬Ľ[36].

Officiellement, en 2009, le pays compte une communaut√© musulmane de 106 327 personnes. D'autres sources donnent le chiffre d'environ 450 000 √† 500 000, ce qui repr√©sente environ 5 % de la population su√©doise totale[37].

Les premières remises en cause du modèle immigrationniste suédois surviennent dans les années 2000-2010 avec des émeutes dans les banlieues de Stockholm[35], puis avec différentes affaires de harcèlement sexuel par de jeunes réfugiés[38]. Néanmoins, le pays demeure, en comparaison de ses voisins tel le Danemark, tenant d'une politique très favorable à l'immigration[39].

Entre 2000 et 2016, le nombre de personnes n√©es √† l'√©tranger a augment√© de 80 % en moyenne[40]. En 2016, il est rentr√© pr√®s de 122 000 √©trangers venant d'un pays situ√© hors d'Europe, alors que seulement 13 000 personnes sont sorties du territoire, donnant un solde migratoire de 109 000 personnes[40]. Alors qu'au d√©but des ann√©es 1960, sur les 4 % des personnes n√©es √† l'√©tranger, presque toutes √©taient d'origine europ√©enne et principalement des pays nordiques, en 2016, la majorit√© des migrants vient de pays non europ√©ens (Afghanistan, Iran, Irak, Syrie, Somalie, √Črythr√©e). En 2017, la population d'origine √©trang√®re sur deux g√©n√©rations, est sans doute la plus importante de l'Union europ√©enne en termes relatifs avec 30,6 % (17 % sur une g√©n√©ration)[40].

Entre 2002 et 2022, le nombre de personnes nées à l'étranger et résidant en Suède a doublé, pour atteindre deux millions (un cinquième de la population)[41].

Sécurité et criminalité

Homicide par arme à feu en Suède 2006-2017

Le pays se situe dans la moyenne des pays de l'OCDE en mati√®re de s√©curit√©[43]. En 2013, le gouvernement su√©dois a ferm√© quatre √©tablissements p√©nitentiaires[44]. Cette fermeture est la cons√©quence de la baisse du nombre de d√©tenus dans le pays : 4 852 prisonniers pour 9 500 000 habitants fin 2012[45], soit un taux d'incarc√©ration de 0,051 %, contre un taux de 0,079% en 2006. Cependant, selon Eurostat[46] et le Conseil national su√©dois de la criminalit√©[47], la d√©linquance et la criminalit√© ne semblent pas baisser (cette progression en chiffres absolus n'est pas d√©mentie en proportion de la population g√©n√©rale). La politique du gouvernement en faveur de l'insertion et des peines de probation, et le laxisme en mati√®re de stup√©fiants semblent expliquer en partie la baisse du nombre de d√©tenus.

En 2009, une √©tude place la Su√®de en t√™te des pays d‚ÄôEurope pour le nombre de viols. Si les chiffres s‚Äôexpliquent en partie par la d√©finition l√©g√®rement diff√©rente que la Su√®de donne du viol, celle-ci n‚Äôexplique pas l'augmentation de 81 % des d√©clarations de viol entre 2004 et 2007. √Ä peine 10 % des coupables d√©sign√©s sont condamn√©s[48]. Selon le Conseil national de la pr√©vention des crimes su√©dois (Br√•), depuis le d√©but des ann√©es 2000, le nombre de plaintes pour viols et agressions sexuelles a doubl√© dans le royaume, passant de 10 419 par an en 2004 √† 20 284 en 2016[49]. Pour ce qui concerne uniquement les viols signal√©s, ceux-ci ont augment√© de 34 % au cours de la d√©cennie 2008-2017[50]. Le , une nouvelle loi entre en vigueur, qui pr√©cise qu‚Äôune personne est coupable de viol d√®s qu‚Äôelle a accompli un acte sexuel avec une autre qui n‚Äôy a pas particip√© ¬ę librement ¬Ľ. En pr√©cisant ainsi la notion de consentement, le nombre de condamnations pour viol a augment√© de 75 %, passant de 190 en 2017 √† 333 en 2019[51].

En 2016, seulement 14 % des crimes et des délits (qui incluent notamment cambriolages, vols simples, harcèlement ou vandalisme) ont été résolus par la police, la moitié d'entre eux n'ayant jamais déclenché une enquête[52].

En 2017, plusieurs √©meutes ont lieu dans des banlieues de grandes villes √† pr√©dominance immigr√©e pendant lesquelles des voitures sont incendi√©es et les forces de police sont caillass√©es[53] - [54]. Ces √©meutes sont parfois analys√©es comme des luttes de pouvoir pour tenir un territoire entre des gangs rivaux comme √† Trollh√§ttan o√Ļ la police est confront√©e √† des migrants somaliens[55].

Le pays n'est pas exempt des menaces pos√©es par le terrorisme islamiste. Le , un camion conduit par un terroriste islamiste renverse des passants √† Stockholm, faisant un total de cinq morts et 14 bless√©s. En , les services du renseignement int√©rieur annoncent que le nombre des islamistes radicaux qui √©tait d'environ 200 en 2010 a augment√© √† des ¬ę milliers ¬Ľ en 2017, le chef des services estimant que la situation √©tait ¬ę grave ¬Ľ et pr√©sentait pour le pays un ¬ę d√©fi historique ¬Ľ[56] - [57].

Si le taux d'assassinats en Su√®de demeure relativement bas au plan international, la violence des gangs a explos√© dans les ann√©es 2010 et le nombre de morts par balles parmi les hommes de 20 √† 29 ans a augment√© de 200 % entre 2014 et 2018. √Ä Stockholm, on compte ainsi 17 tu√©s pour la seule ann√©e 2019[58]. Les Su√©dois craignent que la police soit incapable de s'en sortir. Un rapport du Conseil national su√©dois pour la pr√©vention du crime montre qu'un nombre croissant de Su√©dois s'inqui√®tent de la criminalit√©, la confiance en la police et dans le syst√®me judiciaire √©tant en baisse. En , le Premier ministre Stefan L√∂fven annonce qu'il n'excluait pas l'utilisation de l'arm√©e pour mettre fin √† la violence des gangs dans certains quartiers[59]. Selon le New York Times, un des probl√®mes caus√©s par la violence des gangs serait l'afflux d'armes lourdes auquel le syst√®me su√©dois de justice p√©nale ne serait pas pr√©par√©[60].

La Su√®de a connu une forte augmentation des explosions ces derni√®res ann√©es, principalement li√©es √† des conflits entre bandes criminelles. Selon la police, l'utilisation d'explosifs dans le pays se situe maintenant √† un niveau unique au monde pour un √Čtat qui n'est pas en guerre. Quelque 50 explosions ont √©t√© signal√©es au cours des trois premiers mois de 2019, soit une moyenne de plus d'une explosion tous les deux jours et une augmentation par rapport √† la m√™me p√©riode en 2018, une ann√©e qui a vu un nombre record de plus de trois explosions par semaine[61]. Du 1er janvier au , il y a eu 236 explosions contre 162 en 2018[62].

Selon la journaliste Paulina Neuding (sv), les fusillades li√©es aux gangs se sont nettement intensifi√©es, de plus en plus souvent en plein jour. La Su√®de a enregistr√© en 2018 45 fusillades meurtri√®res dans ce que la police qualifie des ¬ę environnements criminels ¬Ľ, soit un facteur multipli√© par 10 en une g√©n√©ration. Les tirs mortels par habitant en Su√®de sont consid√©rablement plus √©lev√©s que la moyenne europ√©enne. Enfin, l'intimidation syst√©matique de t√©moins, associ√©e √† un code de silence dans les zones d‚Äôimmigration socio-√©conomiquement faibles du pays, rend difficile l'√©lucidation de ce type de crime pour le syst√®me judiciaire su√©dois[61]. L'augmentation de la violence li√©e aux gangs et d'autres types de criminalit√© a, toujours selon cette journaliste, de profondes r√©percussions sur la soci√©t√© su√©doise. Ainsi, un tiers des jeunes femmes d√©clarent ne pas se sentir en s√©curit√© lorsqu'elles sortent la nuit. Une r√©cente enqu√™te men√©e dans les trois plus grandes villes du pays a √©galement montr√© que la s√©curit√© est d√©sormais la principale priorit√© des Su√©dois qui cherchent √† acheter une maison[61].

En , le Danemark annonce qu'il va imposer des contr√īles temporaires √† la fronti√®re su√©doise, apr√®s que des Su√©dois ont √©t√© soup√ßonn√©s d'√™tre √† l'origine de plusieurs attentats graves cette ann√©e √† Copenhague. Selon Reuters, les crimes violents avec des assaillants utilisant des armes √† feu et des explosifs puissants sont devenus un probl√®me politique majeur en Su√®de au cours des derni√®res ann√©es. Parmi les incidents les plus m√©diatis√©s au cours des derniers mois, une explosion massive a d√©moli une partie d'un immeuble de la ville de Link√∂ping (sud) le 7 juin 2019, blessant une vingtaine de personnes, tandis qu'une m√®re a √©t√© abattue en plein jour dans une rue de Malm√∂ par-del√† le pont de Copenhague[63].

En septembre 2020, une √©tude portant sur les individus condamn√©s pour viol, viol aggrav√©, tentative de viol ou tentative de viol aggrav√© entre 2000 et 2015, √† l'encontre des femmes √Ęg√©es de 18 ans et plus, constate que la majorit√© d'entre eux √©taient des immigr√©s (59,3 %) dont une majorit√© (47,8 %) √©tait n√©e hors de Su√®de. Pour ce qui concerne les viols, le nombre de suspects a augment√© de 29,2 % entre 2007 et 2016. Malgr√© ces augmentations apparentes, le nombre de d√©linquants reconnus coupables d'infractions sexuelles est rest√© assez stable entre 2008 et 2017, le taux de viols r√©solus par la police ayant consid√©rablement diminu√© depuis 2009 (31 %) pour tomber √† 11 % en 2016[64]. Le plus grand groupe de la population √©tudi√©e se trouvait parmi les d√©linquants n√©s √† l'ext√©rieur de la Su√®de ; une part importante provenait du Moyen-Orient - Afrique du Nord (34,5 %) suivi de l'Afrique (19,1 %). Une partie non n√©gligeable des d√©linquants (32,5%) a b√©n√©fici√© de l'aide sociale et plus d'un tiers avaient un faible niveau de scolarit√© (38,6 %). Pour les condamnations ant√©rieures, de nombreux d√©linquants avaient √©t√© reconnus coupables de crimes violents (46,1 %), suivis de crimes contre les biens (36,8 %). Une partie relativement petite de la cohorte (15,9 %) avait au moins un trouble psychiatrique et un cinqui√®me avait des troubles li√©s √† la consommation d'alcool (19,3 %) et / ou des troubles li√©s √† la consommation de drogues (21 %)[64].

En 2020, quarante-sept personnes ont √©t√© tu√©es par arme √† feu. Avec un taux de quatre morts par million d'habitant contre 1,6 en moyenne en Europe, et une augmentation notable chaque ann√©e, la Su√®de, selon Slate, ¬ę n'est plus un bon √©l√®ve, loin de l√† ¬Ľ[65].

En ao√Ľt 2021, un rapport publi√© par le Conseil national de pr√©vention du crime (Br√•)) d√©pendant du minist√®re de la Justice analyse les statistiques de la criminalit√© entre 2007 et 2018 en fonction de l'origine des suspects. Selon ce rapport, il est 2,5 fois plus fr√©quent pour un immigr√© de premi√®re g√©n√©ration d'avoir des ¬ę ennuis ¬Ľ avec la justice que pour une personne n√©e en Su√®de. Celui-ci note la part des immigr√©s de premi√®re et de seconde g√©n√©ration parmi les suspects de crimes et de d√©lits (29,8 % en 2018), ¬ę une surrepr√©sentation particuli√®rement visible dans les affaires de meurtres et les vols. ¬Ľ[66] Selon Le Monde, la publication du rapport intervient dans un contexte ¬ę sensible ¬Ľ, alors que les affrontements entre bandes rivales compos√©es de jeunes ¬ę souvent issus de l'immigration ¬Ľ sont √† l'origine d'une flambl√©e de violence dans le pays. Entre le 1er janvier et le 15 ao√Ľt, les policiers ont enregistr√© 192 fusillades ayant fait 26 morts et 57 bless√©s dont deux enfants en bas √Ęge[66]. Pour l'ensemble de l'ann√©e, 46 homicides ont √©t√© commis lors de 335 fusillades, 112 personnes ont √©t√© bless√©es. En 2022, la Su√®de est le th√©√Ętre de 391 fusillades, dont 62 mortelles, un chiffre en augmentation par rapport aux ann√©es pr√©c√©dentes[67]. La Su√®de est l‚Äô√Čtat europ√©en le plus touch√© par les r√®glements de compte[68].

Langues

Quelque 93 % des citoyens su√©dois ont le su√©dois comme langue maternelle et environ 4 % qui ont le finnois comme langue maternelle. Le saame ou lapon est parl√© par 50 000 √† 65 000 locuteurs, surtout au nord du pays. L'anglais est largement compris, surtout chez les jeunes. Quelque 86 % des Su√©dois comprennent l'anglais √† des degr√©s divers. En 2013, 92 % des jeunes entre 15 et 40 ans sont parfaitement anglophones. L'allemand et plus rarement le fran√ßais sont parfois enseign√©s.

D'autres langues minoritaires sont parlées dans le royaume tel que le romani et le yiddish, mais aussi, du fait de l'immigration récente, le turc, l'arabe, le persan, le kurde et le grec.

L'intercompréhension est possible entre les locuteurs des langues scandinaves (danois, norvégien et dans une moindre mesure, islandais), mais pas avec le finnois, qui est une langue finno-ougrienne.

Religion

√Ä la fin de l'√Ęge des Vikings, la Su√®de se convertit au christianisme. Le missionnaire franc Anschaire de Br√™me vint deux fois √† Birka dans la premi√®re moiti√© du IXe si√®cle. La religion chr√©tienne s'est implant√©e en Su√®de vers la fin du XIe si√®cle sur les bords du lac M√§lar et dans la r√©gion d'Uppsala. Les premi√®res √©glises furent construites au d√©but du XIIe si√®cle, notamment √† Sigtuna ou Link√∂ping. Le premier archev√™que fut intronis√© en 1164 √† Uppsala.

La majorit√© des Su√©dois sont luth√©riens. En 2019, 56,4 %[69] des habitants √©taient membres de l'√Čglise de Su√®de, un chiffre en diminution constante.

Le reste de la population est composé de personnes sans religion, de catholiques (1,15 %), orthodoxes (1,2 %), musulmans (5,1 %), juifs (0,2 %), etc.

Culture

Musique

La Su√®de a une longue tradition de musique : skillingtryck, Carl Michael Bellman, Monica Zetterlund, danse folklorique, Evert Taube‚Ķ et c'est un pays avec une culture musicale notamment orient√©e vers le chant et la chorale. On dit m√™me que la langue su√©doise se pr√™te tr√®s bien au chant classique, comme l'italien, gr√Ęce √† ses voyelles. La Su√®de donne √† l'op√©ra de nombreux chanteurs tels qu'Anne Sofie von Otter. Le pays compte √©galement deux orchestres de renom, l'Orchestre philharmonique royal de Stockholm et l'Orchestre symphonique de G√∂teborg.

Concernant la musique de variétés, la Suède a gagné le concours Eurovision de la chanson sept fois, mais une seule fois en langue suédoise :

La Suède regroupe aussi de nombreux groupes musicaux qui ont eu un succès international, tels qu'Ace of Base en 1993 avec All that she wants, Roxette avec Pearls of Passion en 1986 et les Cardigans plus récemment avec Lovefool. On peut nommer Eagle-Eye Cherry, Neneh Cherry, Stefan Olsdal (du groupe Placebo) et Titiyo, sans oublier le groupe Europe avec son Final Countdown.

La Su√®de est le troisi√®me pays exportateur de musique, derri√®re les √Čtats-Unis et le Royaume-Uni[70] - [71]. En 2004 et pour la premi√®re fois, la Su√®de a export√© plus vers l'Angleterre que l'Angleterre vers elle-m√™me. Cette culture musicale remonte sans doute √† la victoire d'ABBA √† l'Eurovision et donc √† l'√©mergence de ce groupe, qui a vendu plus de 370 millions d'albums √† travers le monde tout au long de sa carri√®re.

La musique √©lectronique et √©lectroacoustique su√©doise est connue gr√Ęce √† l'Ňďuvre de Joakim Sandgren. La musique √©lectronique su√©doise est aujourd‚Äôhui connue √† travers les DJs comme le groupe de la Swedish House Mafia, Avicii, Alesso, Otto Knows par exemple. Le heavy metal, notamment viking metal et death metal m√©lodique, est √©galement populaire. Des groupes comme In Flames (plus de deux millions d'albums vendus dans le monde), Amon Amarth, Ghost, Soilwork, Dark Tranquillity, Opeth, Pain of Salvation, Meshuggah, Arch Enemy, Darkane ou encore At the Gates et Sabaton sont connus et ont une tr√®s grande influence musicale partout dans le monde. Mais quelques ann√©es plus t√īt, la Su√®de √©tait connue pour avoir h√©berg√© l'un des groupes pr√©curseurs du black metal et du viking metal, Bathory (dont le leader Quorthon est mort en 2004). Parmi d'autres groupes majeurs du black su√©dois, on peut citer Dissection, qui est le premier groupe √† fusionner black et death, et Watain. Au sein du viking metal, on peut citer Vintersorg. Enfin, la Su√®de compte aussi un groupe de metal exclusivement f√©minin (quatre femmes) nomm√© Crucified Barbara, ayant sorti deux albums. La Su√®de a aussi abrit√© quelques groupes de death metal au moment o√Ļ le style d√©collait, √† la fin des ann√©es 1980 et au d√©but des ann√©es 1990 : Nihilist (en), Entombed, Dismember, Grave, Unleashed. Ils se distinguaient de la sc√®ne death metal am√©ricaine par leur son plus ¬ę crade ¬Ľ, leur approche plus punk et primitive du mouvement et leur technique moindre.

Le rock reste cependant la musique majeure de Suède avec des groupes comme The Hives, Millencolin, Kent, The Soundtrack of Our Lives, The Sounds, Backyard Babies, Caesars Palace. Une minorité rap est représentée par Timbuktu, et ska par Svenska Akademien.

Il existe également un folk rock populaire en Suède : Lars Winnerbäck.

D'autre part, le groupe Alcazar est √©galement un nom √† conna√ģtre, leur musique est un m√©lange de disco et de musique house reprenant des samples d'anciens groupes tels que Sheila and B. Devotion. Pour le jazz, on compte notamment Niels Landgren et sa formation funky, Niels Landgren Funk Unit (NLFU).

De plus, la Su√®de organise en p√©riode de f√©vrier-mars son grand concours de chanson le Melodifestivalen, lui permettant de s√©lectionner l'artiste qui ira la repr√©senter au concours Eurovision de la chanson. Ce concours dure environ un mois o√Ļ beaucoup d'artistes su√©dois y pr√©sentent une chanson et le public vote pour √©lire la meilleure. Il a comme particularit√© de se d√©rouler √† diff√©rents endroits un peu partout en Su√®de, durant la p√©riode des demi-finales, puis se termine toujours √† Stockholm.

Il a révélé de nombreux artistes, comme le groupe ABBA, Carola Häggkvist ou Linda Bengtzing.

Certains artistes su√©dois ont pr√©f√©r√© la France comme terre d'accueil et y ont rencontr√© le succ√®s : Fredrika Stahl, Jay-Jay Johanson, Herman Dune ou encore Peter von Poehl. On n'oubliera pas de citer le renouveau de la pop su√©doise avec Jos√© Gonz√°lez, I'm from Barcelona, Loney, Dear, Love Is All, The Knife, Deportees (en) et, dans un registre plus intimiste, Frida Hyv√∂nen. Des artistes tels que les virtuoses de Freak Kitchen ont r√©ussi √† s'exporter aux √Čtats-Unis pour faire conna√ģtre leur musique qui est une alliance de jazz, de metal et de musique indienne. Leur leader est Mattias IA Eklundh.

Littérature et cinéma

Le grand prix de l'Acad√©mie su√©doise (¬ę Svenska akademiens stora pris ¬Ľ) est un prix rare pour auteurs su√©dois et non un prix annuel et international comme le prix Nobel de litt√©rature, qui a √©t√© d√©cern√© au po√®te su√©dois Tomas Transtr√∂mer en 2011.

Le prix August (¬ę Augustpriset ¬Ľ) est un prix annuel pour auteurs su√©dois. Le livre qui a gagn√© le prix 2000, Popul√§rmusik fr√•n Vittula, a √©t√© adapt√© en un film en 2004.

La s√©rie Millenium de Stieg Larsson, dont ont aussi √©t√© tir√©s trois films, a mis en lumi√®re la litt√©rature su√©doise polici√®re. Celle-ci, cependant, ne se limite pas √† cet auteur. Henning Mankell en est un digne repr√©sentant, ses Ňďuvres se sont export√©es dans le monde entier. On peut aussi nommer la romanci√®re Camilla L√§ckberg qui √©crit une saga polici√®re avec son h√©ro√Įne Erica Falk.

Parmi les réalisateurs de cinéma, on peut citer Ingmar Bergman, ainsi que Bo Widerberg ou Lukas Moodysson, avec des films comme Together ou Lilya 4-ever.

Astronomie

La Su√®de poss√®de le plus grand mod√®le r√©duit du syst√®me solaire au monde : le syst√®me solaire su√©dois s'√©tend sur toute la Su√®de le long de la mer Baltique depuis Stockholm o√Ļ est situ√© le Soleil jusqu'√† Kiruna o√Ļ se trouve le choc terminal. Le Soleil est repr√©sent√© √† Stockholm par l'Ericsson Globe qui est le plus grand b√Ętiment sph√©rique du monde (110 m de diam√®tre).

Personnalités suédoises

√Čv√©nements p√©riodiques

Midsommarst√•ng (m√Ęt fleuri de la Saint-Jean).
Le festin d'√©crevisses (kr√§ftskiva), f√™te su√©doise du mois d'ao√Ľt.
Fêtes et jours fériés
DateNom françaisNom localRemarques
Jour de l'anNyårsdagenFête
√ČpiphanieTrettondagenF√™te chr√©tienne
Date mobileVendredi saintLångfredag
Date mobileP√ĘquesP√•skdagen
Date mobileLundi de P√ĘquesAnnandag p√•sk
Premier maiFörsta majFête du Printemps et fête du Travail
6e jeudi apr√®s P√ĘquesAscensionKristi himmelsf√§rdsdagF√™te chr√©tienne
7e dimanche apr√®s P√ĘquesPentec√ītePingstdagen
Fête nationale suédoiseNationaldagenFête nationale, férié depuis 2005 seulement
Dernier vendredi de juinMidsommaraftonJour férié, dernier vendredi de juin
Dernier samedi de juinMidsommardagenFête du solstice d'été, dernier samedi de juin
Date mobileToussaintAlla helgons dagFête chrétienne, samedi -
Sainte-LucieSankta-Lucia
JulaftonJour férié
No√ęlJuldagenF√™te chr√©tienne
Annandag jul
Saint-SylvestreNyårsaftonJour férié

Patrimoine mondial

Codes

La Suède a pour codes :

Notes et références

  1. Ian Grocholski, Une Histoire de l'Europe à travers ses chants nationaux, National Anthems of Europe, , 558 p. (ISBN 978-2-35607-181-1 et 2-35607-181-4, lire en ligne), p. 15.
  2. (en) ¬ę Population statistics ¬Ľ, sur Statistiska Centralbyr√•n (consult√© le ).
  3. Rapport sur le développement humain 2021/2022 : Temps incertains, vies bouleversées : façonner notre avenir dans un monde en mutation, New York, Programme des Nations unies pour le développement, , 337 p. (ISBN 978-92-1-126452-4, lire en ligne).
  4. (en) ¬ę Gini index ¬Ľ, sur Banque mondiale (consult√© le ).
  5. (en) Martin J. Wolf, John W. Emerson, Daniel C. Esty, Alex de Sherbinin, Zachary A. Wendling et al., 2022 Environmental Performance Index, New Haven, Connecticut, √Čtats-Unis, Yale Center for Environmental Law & Policy, , 192 p. (lire en ligne [PDF]).
  6. Prononciation en suédois standard retranscrite selon la norme API.
  7. Anastasia Pantsios, ¬ę Top 10 Greenest Countries in the World ¬Ľ, sur EcoWatch, (consult√© le ).
  8. ¬ę Indice mondial de l‚Äôinnovation 2022 : Quel est l‚Äôavenir de la croissance fond√©e sur l‚Äôinnovation ? ¬Ľ, sur www.wipo.int (consult√© le )
  9. Nicolas Enault, ¬ę CARTES. Cinq planisph√®res pour comprendre pourquoi l'humanit√© vit au-del√† des capacit√©s de la Terre ¬Ľ, francetvinfo.fr,‚Äé (lire en ligne, consult√© le ).
  10. ¬ę En proie √† la s√©cheresse, la Su√®de conna√ģt ses pires r√©coltes depuis cinquante ans ¬Ľ, Le Monde,‚Äé (lire en ligne, consult√© le ).
  11. (en) Karolis Minkevińćius et al., New evidence on the southeast Baltic Late Bronze Age agrarian intensification and the earliest AMS dates of Lens culinaris and Vicia faba, Vegetation History and Archaeobotany, 29, 327‚Äď338, 2020, doi.org/10.1007/s00334-019-00745-2
  12. Leo Goldberger, The Rescue of the Danish Jews : moral courage under stress (lire en ligne).
  13. ¬ę OTAN : la Su√®de et la Finlande pr√™tes √† renoncer √† leur statut de neutralit√© ¬Ľ, sur fr.euronews.com (consult√© le )
  14. France 24 avec AFP, ¬ę Les pays membres de l'Otan signent les protocoles d'adh√©sion de la Su√®de et de la Finlande ¬Ľ, sur France 24, (consult√© le )
  15. http://www.cor-retraites.fr/IMG/pdf/doc-1108.pdf.
  16. ¬ę Su√®de : le premier ministre, Stefan L√∂fven, annonce sa d√©mission pour novembre ¬Ľ, sur lemonde.fr, .
  17. ¬ę Magdalena Andersson r√©√©lue premi√®re ministre de Su√®de apr√®s son fiasco parlementaire ¬Ľ, sur lemonde.fr, .
  18. ¬ę V√§lf√§rden skapas i kommuner och regioner ¬Ľ, sur skl.se (consult√© le ).
  19. ¬ę L√§nsstyrelsen ¬Ľ, sur www.lansstyrelsen.se (consult√© le ).
  20. ¬ę L'adh√©sion de la Su√®de et de la Finlande √† l'OTAN a √©t√© approuv√©e en commission ¬Ľ, sur RTBF (consult√© le ).
  21. NATO, ¬ę Relations avec la Su√®de ¬Ľ, sur NATO (consult√© le ).
  22. ¬ę La biomasse surpasse le p√©trole en Su√®de ¬Ľ, sur technologies-propres.blogspot.com (consult√© le ).
  23. 55,9 % contre et 44,1 % pour.
  24. (en) ¬ę Real Swedish jobless rate 15% ¬Ľ.
  25. Introduction à la macroéconomie moderne, M. Parkin et R. Bade, 3e édition, 2005, ERPI, p. 107.
  26. Marie Visot, ¬ę Ces 5 chiffres qui montrent l'urgence de r√©duire les d√©penses publiques en France ¬Ľ, sur lefigaro.fr, .
  27. ¬ę Y a-t-il deux fois plus de retrait√©s pauvres en Su√®de qu‚Äôen France ? ¬Ľ, sur Franceinfo, .
  28. ¬ę Su√®de Des retrait√©s de plus en plus pr√©caires ¬Ľ, sur L'Humanit√©, .
  29. ¬ę La France n'est pas suradministr√©e ¬Ľ, Alternatives Economiques,‚Äé (lire en ligne).
  30. (en) ¬ę SCB - Population statistics ¬Ľ, sur scb.se (consult√© le ).
  31. (sv + en) ¬ę Statistiska t√§torter 2018 ¬Ľ, p. 33.
  32. (en) ¬ę Densification in half of Sweden‚Äôs urban areas ¬Ľ, sur Statistiska Centralbyr√•n (consult√© le ).
  33. ¬ę Votre Indicateur Du Vivre Mieux ¬Ľ, sur www.oecdbetterlifeindex.org (consult√© le ).
  34. ¬ę Min√© par la pand√©mie, le mod√®le su√©dois face aux exc√®s du lib√©ralisme ¬Ľ, Le Monde,‚Äé (lire en ligne, consult√© le ).
  35. Su√®de: pourquoi les banlieues br√Ľlent, Axel Gyld√©n, lexpress.fr, 24 mai 2013.
  36. Suède: un référendum sur l'immigration ?, lefigaro.fr, 29/08/2015.
  37. International Religious Freedom Report 2009, state.gov26 octobre 2009.
  38. (en) Suddenly, the Swedes are talking about their refugee problem, telegraph.co.uk, 16 janvier 2016.
  39. Olivier Pr√©v√īt, ¬ę Immigration: pourquoi il n'y a pas de d√©bat en Su√®de ¬Ľ, sur causeur.fr, .
  40. Christophe Guilluy, No Society. La fin de la classe moyenne occidentale, Flammarion, 2018, p. 154 et suiv.
  41. Paul Sugy, √Člections en Su√®de : la premi√®re ministre reconna√ģt la victoire des droites et d√©missionne, lefigaro.fr, 14 septembre 2022.
  42. (sv) ¬ę Siffrorna visar: Kraftig √∂kning av d√∂dsskjutningar ¬Ľ, sur SVT Nyheter, (consult√© le ).
  43. , better life index.
  44. Suède, Pays-Bas... ils ferment des prisons par manque de détenus, francetvinfo.fr
  45. La Suède ferme des prisons faute de détenus, lefigaro.fr
  46. , Crimes recorded by the police, 1999-2009, Eurostat.
  47. Crime trends in Sweden, Conseil National Suédois de la criminalité.
  48. Ulrika Knutsson, Su√®de. Champions pour la libert√© des mŇďurs‚Ķ et les viols, courrierinternational.com, 17 juin 2009.
  49. La Suède souffre-t-elle d'une épidémie de violences sexuelles?, liberation.fr, 9 juillet 2017.
  50. (sw) Kriminalstatistik 2017, bra.se
  51. Annick Hovine, En Suède, les condamnations pour viol ont augmenté de 75% en deux ans, lalibre.be, 14 septembre 2020.
  52. (sw) Så få brott klaras upp, svt.se, 13 mars 2017.
  53. (en) Riots erupt in Sweden’s capital just days after Trump comments, washingtonpost.com, 21 février 2017.
  54. (en) Sweden probes riot in mainly immigrant Stockholm suburb, bbc.com, 22 février 2017.
  55. (sv) Polisen: Det ligger bakom upploppen, expressen.se, 16 juin 2017.
  56. (de) Zahl radikaler Islamisten in Schweden deutlich gestiegen, hna.de, 16 juin 2017.
  57. (en) ¬ę Uzbek suspect in Swedish attack sympathized with Islamic State: police ¬Ľ, Reuters,‚Äé (lire en ligne, consult√© le ).
  58. Antoine Jacob, La Suède incapable de stopper la guerre des gangs, lexpress.fr, 17 septembre 2020.
  59. (en) Swedish PM does not rule out use of army to end gang violence, reuters.com, 17 janvier 2018.
  60. (en) ELLEN BARRY et CHRISTINA ANDERSON, Hand Grenades and Gang Violence Rattle Sweden’s Middle Class, nytimes.com, 3 mars 2018.
  61. (en) Paulina Neuding, It’s Time for Sweden to Admit Explosions Are a National Emergency, quillette.com, 11 juin 2019.
  62. (sv) Antalet sprängdåd ökar kraftigt i Sverige, svt.se, 30 décembre 2019.
  63. (en) Denmark sets up temporary border control with Sweden after attacks, reuters.com, 10 octobre 2019.
  64. Ardavan Khoshnood et al., Swedish rape offenders ‚ÄĒ a latent class analysis, tandfonline.com, 22 f√©vrier 2021, doi.org/10.1080/20961790.2020.1868681
  65. Brice Miclet, Kidnappé, humilié, abattu: la triste fin d'Einár, prodige du rap suédois, slate.fr, 9 janvier 2022.
  66. Anne-Françoise Hivert, En Suède, un rapport sur l’origine des délinquants suscite de vifs débats, Le Monde, 2 septembre 2021.
  67. Suède : un adolescent tué dans une fusillade à Stockholm, rtl.fr, 11 juin 2023
  68. La Suède, championne d’Europe des fusillades mortelles, la-croix.com, 7 janvier 2022.
  69. (sv) Svenska kyrkan i siffror.
  70. ¬ę Consulate General of Sweden Los Angeles ‚Äď Export Music Sweden at MuseExpo ¬Ľ, Swedenabroad.com (consult√© le ).
  71. Interesting facts about EU countries. casgroup.fiu.edu
  72. (en-US) ¬ę Rekkless : parcours du joueur esport ¬Ľ, Gamer,‚Äé (lire en ligne, consult√© le ).

Annexes

Liens externes

Cet article est issu de wikipedia. Text licence: CC BY-SA 4.0, Des conditions supplémentaires peuvent s’appliquer aux fichiers multimédias.