AccueilđŸ‡«đŸ‡·Chercher

Isme

Un isme est un concept, le plus souvent idéologique, dont le nom se termine par le suffixe -isme. [Le terme permet de regrouper et donc d'analyser ensemble des notions qui seraient normalement incomparables du fait de dispositions morales ou de préjugés sociaux, par exemple le marxisme et l'olympisme] : Les ismes relÚvent de champs aussi variés que la science, l'art, l'économie ou la philosophie.

Histoire

Le suffixe isme vient du grec ancien -ÎčσΌός qui a donnĂ© le suffixe latin -ismus

Le suffixe grecque -ÎčσΌός est formĂ© en dĂ©clinant des verbes se terminant en -ÎŻÎ¶Ï‰ avec le suffixe nominal -Όός.

Parmi les mots in isme d'origine grecque, on trouve syncrĂ©tisme du grec ÏƒÏ…ÎłÎșρητÎčÏƒÎŒÌÎżÏ‚[1]. D'autres mots viennent du grec, comme laconisme, ostracisme, cathĂ©tĂ©risme, paralogisme, sophisme, antagonisme, charisme, chromatisme, parallĂ©lisme, hellĂ©nisme, anĂ©vrisme, Ă©rĂ©thisme, rhumatisme, traumatisme[2].

Un autre mot dĂ©jĂ  inventĂ© Ă  l'Ă©poque grecque est le mot sĂ©isme du grec σΔÎčσΌός.

La littérature latine ancienne a compté environ 45 mots en -ismus. Les chrétiens de l'empire romain et du moyen ùge en ont ajouté une vingtaine[3].

Parmi les mots in isme d'origine latines, on trouve dogmatisme[4]. On trouve aussi mécanisme[5].

Au XIIe siĂšcle apparaĂźt le mot embolisme, Au XIIIe siĂšcle apparaĂźt le mot judaĂŻsme[3].

Au XVIe siÚcle, Noël du Fail a créé le mot grecisme[3]. H.Estienne a créé les mots hébraïsme, atticisme, italianisme, gallicisme[3]. Ronsard utilise le terme calvinisme et athéisme[3]. François de Sales utilise huguenotisme[3]. E.Pasquier utilise les termes jésuisme[3]. Michel de Montaigne utilise les termes pédantisme[3].

Au XVIIe siÚcle, Bossuet utilise le terme cromwellisme, Arnauld utilise le terme philosophisme. En 1668, Paul de Rapin se questionne sur la possibilité d'utiliser le mot héroïsme[3]. Ménage utilise le terme d' archaïsme[3]. MoliÚre utilise les termes de platonisme et péripatétisme[3].

Au XVIIIe siÚcle, Diderot utilise le terme leibnitzianisme, la création de l'encyclopédie fait notamment apparaßtre les termes atomisme, éléatisme et hilopathianisme. Charles de Brosses crée le mot fétichisme[3]. Avec la Révolution française des mots nouveaux comme fédéralisme apparaissent[3].

Au XIXe siĂšcle, de nombreux mots nouveaux continuent Ă  apparaĂźtre. Auguste Comte utilise le terme altruisme[3]. Cernuschi utilise le terme bimĂ©tallisme. Vers 1852, M Huss utilise le terme alcoolisme. En 1876, le terme opportunisme est utilisĂ© Ă  propos de la politique de Gambetta. À la fin du siĂšcle sont utilisĂ©s des termes pour dĂ©signer des maniĂšres de faire comme naturalisme, symbolisme, wagnĂ©risme ou ibsĂ©nisme[3].

De nombreux mots suffixés en isme ont été produits aux XIXe et XXe siÚcles[6].

Exemples

Tous les mots se terminant par -isme ne sont pas des ismes, car tous ne portent pas en eux les potentiels idéologiques et mobilisateurs nécessaires à cette qualification. Ainsi, l'albinisme, l'alcoolisme ou le stylisme ne sont pas particuliÚrement marqués par des effets de croyance instaurant une vision du monde particuliÚre, bien qu'aucun n'en soit complÚtement dépourvu.

Au contraire le tabagisme et l'alcoolisme sont une addiction — c'est-à-dire une croyance dans le besoin de consommer —

Les ismes de l'art et de la littérature

Les ismes de l'Ă©conomie

Les ismes de la philosophie et de l'épistémologie

Les ismes de la politique

Les ismes de la religion

Les ismes de la science

Bibliographie

  • (en) Isms & Ologies: The 453 Basic Tenets You've Only Pretended to Understand, Arthur Goldwag (ISBN 978-1582882635).
  • (en) The Confusion of Tongues A Review of Modern Isms, Zondervan, 1940.
  • (en) Cults and isms ancient and modern, J. Oswald Sanders, Zondervan Pub. House, 1962.
  • (fr) Les drapeaux habillent mal ou les ismes et les hommes, Henri PollĂšs, 1962.
  • (en) Cults and Isms. Twenty Alternates to Evangelical Christianity, Russell P. Spittler, Baker Book House, 1966.
  • (en) The chaos of cults: A study in present-day isms, Jan Karel Van Baalen, Eerdmans, 1967.
  • (en) 'Isms: a dictionary of words ending in -ism, -ology, and -phobia, : With some similar terms, arranged in subject order, Eng Sheffield, EP Publishing Ltd, 1972 (ISBN 978-0854098088).
  • (en) Capitalism: Opposing Viewpoints (The Isms: Modern Doctrines and Movements), Bruno Leone, 1986 (ISBN 978-0899083599).
  • (en) Die Kunstismen: 1914-1924 / Les Ismes de L'Art / The Isms of Art, Jean Arp, Eugen Rentsch Verlag, 1991.
  • (en) Isms: A Compendium of Concepts, Doctrines, Traits and Beliefs from Ableism to Zygodactylism, Mustang Pubn, 1993, (ISBN 978-0914457640).
  • (en) Corporatism and Comparative Politics: The Other Great "Ism", Howard J. Wiarda, M.E. Sharpe, 1996, (ISBN 978-1563247163).
  • (en) Dangerous 'Isms, B. J. Clarke, POWER Publications, 1997 (ISBN 978-1930999046).
  • (en) Today's ISMS: Socialism, Capitalism, Fascism, Communism, and Libertarianism, Alan Ebenstein, William Ebenstein et Edwin Fogelman, Prentice Hall, 11e Ă©dition, 1999 (ISBN 978-0130257147).
  • (fr) Les bouts d'Isme. Pour se rĂ©concilier, Bernard Leblanc-Halmos, L'Être Image, 1999 (ISBN 978-2908237047).
  • (en) Manifesto: A Century of Isms, Mary Ann Caws, 2000 (ISBN 978-0803264076).
  • (fr) Expressionnisme, dada, surrĂ©alisme et autres ismes, Serge Fauchereau, DenoĂ«l, 2001 (ISBN 978-2207252789).
  • (en) ABC's of Cultural-Isms: Bible Truth or Grave Consequences, Winepress Publishing, 2003 (ISBN 978-1579214838).
  • (en) Isms: Understanding Art, Stephen Little, Universe Publishing, 2004, (ISBN 978-0789312099).
  • (en) Ologies and Isms: A Dictionary of Word Beginnings and Endings, Michael Quinion, Oxford University Press, 2005, (ISBN 978-0192806406).
  • (en) Isms: From Autoeroticism to Zoroastrianism, Adams Media Corporation, 2006 (ISBN 978-1593374839).
  • (en) Isms: Understanding Architecture, Stephen Little, Universe Publishing, 2006, (ISBN 978-0789313805).
  • (en) Isms: Understanding Religion, Ronald Allen Geaves et Theodore Gabriel, 2007, (ISBN 978-0789315304).
  • (en) Isms & Ologies: All the movements, ideologies and doctrines that have shaped our world, Arthur Goldwag, Vintage, 2007 (ISBN 978-0307279071).
  • (fr) De l'Aberration au Tribalisme, Regionalisme et Autres Ismes, Fila Matsocota M., Ste Écrivains, 2007 (ISBN 978-2748036169).
  • (fr) Ismes. Du rĂ©alisme au postmodernisme, Anna Boschetti, CNRS Éditions, 2014, (ISBN 978-2271074386).
  • (fr) De l'usage des mots en "isme" en philosophie, Bernard Jolibert, L'Harmattan, Paris, 2014 (ISBN 978-2343025742).

Notes et références

  1. « SYNCRÉTISME : Etymologie de SYNCRÉTISME », sur cnrtl.fr (consultĂ© le ).
  2. « -ISME : Définition de -ISME », sur cnrtl.fr (consulté le ).
  3. « Cent mots nouveaux ne figurant pas dans les dictionnaires de langue ou d'argot français : modernismes en -isme et en -iste relevés par Carl Wahlund » AccÚs libre, sur Gallica, (consulté le ).
  4. « DOGMATISME : Etymologie de DOGMATISME », sur cnrtl.fr (consulté le ).
  5. « Mécanisme - définition, citations, étymologie », sur littre.org (consulté le ).
  6. « Construction en -isme », sur academie-francaise.fr (consulté le ).
Cet article est issu de wikipedia. Text licence: CC BY-SA 4.0, Des conditions supplĂ©mentaires peuvent s’appliquer aux fichiers multimĂ©dias.