Accueil🇫🇷Chercher

Ismael González de la Serna

Ismael de la Serna, de son nom complet Ismael González de la Serna, né à Guadix, en Andalousie, en 1898, et mort à Paris en 1968, est un peintre espagnol lié au quartier parisien du Montparnasse, au café Alameda de Grenade et au poète Federico García Lorca.

Ismael de la Serna
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activité
Parentèle

Il est le cousin de l'écrivain Ramón Gómez de la Serna.

Biographie

Le jeune Ismael passe son enfance et son adolescence à Grenade[1] où il étudie à l'école des Beaux-Arts (Escuela de Artes y Oficios), en même temps que le peintre Eugenio Gómez Mir[2].

Il intègre ensuite l'Académie royale des beaux-arts Saint-Ferdinand de Madrid. Dans la capitale espagnole, il perfectionne sa technique et se rend souvent au musée du Prado où il effectue des copies des grands maîtres, tels Le Greco, Titien, Jérôme Bosch ou encore Francisco de Zurbarán[3].

Il reste en contact avec la vie de Grenade qui connaît une activité intellectuelle et artistique intense. Il fréquente le célèbre Café Alameda et son cercle du Rinconcillo, où participent, entre autres, les frères Federico et Francisco García Lorca, le peintre Manuel Ángeles Ortiz, le sculpteur Juan Cristóbal et les musiciens Manuel de Falla et Andrés Segovia[3].

En 1918, il dessine la couverture d'Impressions et paysages de Federico García Lorca[4] et présente celui-ci à la jeune Emilia Llanos Medina, une amie passionnée d'art[5] qui devient une personnalité essentielle de la vie du poète.

En 1921, Ismael décide de s'installer à Paris. Jusqu'en 1927, il fait face à de grandes difficultés financières, mais mène la vie de bohème à Montparnasse, vivant dans un hôtel de la rue Vavin, fréquentant les brasseries de la Rotonde et du Dôme, mais son travail est vite reconnu par Pablo Picasso, par Tériade, le critique d'art, et par Christian Zervos, le fondateur des Cahiers d’Art.

Il revient quelquefois en Espagne. En 1932, il est invité par la Sociedad de Artistas Ibéricos de Manuel Bartolomé Cossío[6] et participe au projet du Museo del pueblo, musée itinérant coordonné par Ramón Gaya[7].

Le 28 septembre 1933, il se marie avec Suzanne Putois[8], la première épouse de Christian Zervos, à Cannes. Le couple voyage en Espagne, de Bilbao à Grenade. En 1934, il est témoin du mariage de Georgette et César Vallejo, le grand sculpteur chilien.

En 1937, Ismael de la Serna participe au Pavillon Espagnol de l'Exposition universelle de 1937 où le Guernica de Picasso est exposé.

Il fait sa dernière grande exposition de son vivant en 1952[9]. Il meurt à Paris en 1968, à l'âge de 68 ans.

Hommages et postérité

Le musée d'Art Moderne de la Ville de Paris organise une rétrospective de son œuvre en 1974[10] - [11] ainsi que la Banque de Grenade en 1976[12].

Une rue de Grenade porte son nom[13].

Le Musée national centre d'art Reina Sofia conserve plusieurs œuvres, des natures mortes, des huiles abstraites et des tableaux surréalistes[14], ainsi que le Centre national d'art de culture Georges-Pompidou[15] - [16] et le Musée d'Art Moderne de Paris[17] - [18].

Notes et références

  1. Alexandre, « Gare à la sinistre Trinité ! », sur pointculture,
  2. « Ismael González de la Serna », Colección del MNCA (consulté le )
  3. « Ismael González de la Serna », sur catalogo.artium.eus
  4. (es) « Impresiones y paisajes », Cervantes Virtual,‎ (lire en ligne, consulté le )
  5. « ABC Séville »
  6. « Museo circulante: Ismael González de la Serna », csic.es (consulté le ) : « Ficha en Misiones Pedagógicas »
  7. « Obra expuesta », csic.es (consulté le ) : « Exposición Misiones Pedagógicas »
  8. Centre France, « Le musée Zervos rend hommage à Suzanne Putois, compagne de l’éditeur », sur www.lyonne.fr,
  9. « Ismael González de la Serna », Catálogo Artium (consulté le )
  10. https://www.aguttes.com, « ISMAËL DE LA SERNA Composition à la viole, 1935 Huile sur toile, signé », sur https://www.aguttes.com
  11. « LA SERNA (Ismael GONZALES de). Livres et documentation d'art / Books and art documentation. Librairie Tobeart. », sur www.tobeart.com
  12. « Ismael González de la Serna », Fundación María José Jové (consulté le )
  13. « La calle Pintor Ismael de la Serna », granadahoy.com (consulté le )
  14. « Ismael González de la Serna », Diputación de Granada (consulté le )
  15. « Ismaël de La Serna, Europe, 1935 | Centre Pompidou », sur www.centrepompidou.fr
  16. « Ismaël de La Serna | Centre Pompidou », sur www.centrepompidou.fr
  17. « La Serna [exposition organisée par le Musée d'art moderne de la Ville de Paris, du 13 mars au 28 avril 1974] | Paris Musées », sur parismuseescollections.paris.fr
  18. « Ebooks Illimités », sur fuuze.net

Liens externes

Cet article est issu de wikipedia. Text licence: CC BY-SA 4.0, Des conditions supplémentaires peuvent s’appliquer aux fichiers multimédias.