Accueil🇫🇷Chercher

Isla de Aves

La Isla de Aves (en français : Ă®le aux oiseaux) est une petite Ă®le des Antilles de 375 m de long pour 50 m de large. Elle se situe Ă  205 km Ă  l'ouest de la Guadeloupe et Ă  230 km de la Dominique. Elle fait partie des DĂ©pendances fĂ©dĂ©rales du Venezuela.

Isla de Aves
Aves Island (en)
Vue satellite d'Isla de Aves.
Vue satellite d'Isla de Aves.
GĂ©ographie
Pays Drapeau du Venezuela Venezuela
Archipel Petites Antilles
Localisation Mer des CaraĂŻbes
CoordonnĂ©es 15° 40′ 07″ N, 63° 37′ 05″ O
Point culminant non nommĂ© (4 m)
GĂ©ologie Banc de sable
Administration
Région administrative spéciale Dépendances fédérales
DĂ©mographie
Population Aucun habitant
Autres informations
DĂ©couverte 1584
GĂ©olocalisation sur la carte : Petites Antilles
(Voir situation sur carte : Petites Antilles)
Isla de Aves
Isla de Aves
GĂ©olocalisation sur la carte : CaraĂŻbes
(Voir situation sur carte : CaraĂŻbes)
Isla de Aves
Isla de Aves
ĂŽle au Venezuela

Historique

L'Ă®le a probablement Ă©tĂ© dĂ©couverte en 1584 par Avaro Sanzze. Par la suite, Espagnols, Anglais, Portugais et Hollandais la revendiquent. En 1678, une expĂ©dition commandĂ©e par Jean II d'EstrĂ©es forte de sept vaisseaux de ligne, trois frĂ©gates et sept navires auxiliaires avait pour but de conquĂ©rir l'Ă®le de Curacao au profit du roi de France. Elle se brise sur les rĂ©cifs des Ă®les d'Aves sauvant la possession hollandaise. Depuis 2004, les forces navales du Venezuela y maintiennent une garnison, Ă  550 km de leurs cĂ´tes. D'ailleurs cette Ă®le fait partie des DĂ©pendances FĂ©dĂ©rales du Venezuela. Mais la Dominique conteste leur prĂ©sence. D'après la convention de Montego-Bay de 1982, dont le Venezuela n'est pas signataire, un Ă®lot ne peut ĂŞtre revendiquĂ© au-delĂ  de la limite territoriale des 12 miles (22 km). Lors d'une visite au Venezuela en juin 2006, le premier ministre de la Dominique, Roosevelt Skerrit, a dĂ©clarĂ© que l'Ă®le d'Aves appartenait au Venezuela. En 2007, la Dominique a reconnu la revendication du Venezuela sur l'Ă®le[1].

La base scientifique Simón Bolívar, qui peut accueillir 12 personnes, a été construite, sur pilotis, au sud de l'île en 1978[Note 1]. Rénovée au début des années 2000, elle dispose d'un héliport et est dotée d'une balise ; un ponton de 30 mètres permet de rejoindre la terre ferme.

Description

La Isla de Aves est une île sablonneuse avec juste un peu de végétation. C'est un lieu de reproduction pour les oiseaux marins et les tortues vertes (Chelonia mydas). De 1878 à 1912, des Américains exploitèrent le guano jusqu'à épuiser les réserves de l'île. Son point culminant n'est qu'à 4 mètres au-dessus du niveau de la mer et les cyclones peuvent la submerger. L'endroit est dangereux, de nombreux bateaux s'y sont échoués. En 1979, l'ouragan David a partiellement englouti l'île puis la saison suivante, l'ouragan Allen a divisé l'île en deux sans donner le temps de se réunifier complètement. Malgré la repousse du corail, L'érosion marine pourrait faire disparaitre l'île d'ici quelques dizaines d'années.

  • 1647
    1647
  • 1887
    1887
  • 1970
    1970
  • Avant l'ouragan Allen de 1980.
    Avant l'ouragan Allen de 1980.
  • Après l'ouragan Allen de 1980.
    Après l'ouragan Allen de 1980.

Notes et références

Notes

  1. Spécialisée dans les études météorologiques et hydro-océanographiques approfondies et les recherches scientifiques.

Références

Voir aussi

Webographie

Cet article est issu de wikipedia. Text licence: CC BY-SA 4.0, Des conditions supplémentaires peuvent s’appliquer aux fichiers multimédias.