Accueil🇫🇷Chercher

Siaosi Sovaleni

Siaosi ʻOfakivahafolau Sovaleni[1], né le [1], est un homme politique et haut fonctionnaire tongien, Premier ministre depuis le .

Siaosi ʻOfakivahafolau Sovaleni
Illustration.
Fonctions
Premier ministre des Tonga
En fonction depuis le
(1 an, 6 mois et 7 jours)
Monarque Tupou VI
Gouvernement gouvernement Sovaleni
Prédécesseur Pohiva Tuʻiʻonetoa
Ministre tongien de l'Éducation et de la Formation
En fonction depuis le
(3 ans, 8 mois et 24 jours)
Monarque Tupou VI
Premier ministre Pohiva Tuʻiʻonetoa
Gouvernement Tuʻiʻonetoa
Prédécesseur Penisimani Fifita
Vice-Premier ministre
Ministre de l'Environnement et des Communications
–
(2 ans, 8 mois et 2 jours)
Monarque Tupou VI
Premier ministre ʻAkilisi Pohiva
Gouvernement Pohiva I
Prédécesseur Samiu Vaipulu (Vice-Premier ministre)
Lord Maʻafu (Environnement)
Lord Tuʻivakano (Communications)
Successeur Lord Maʻafu (Vice-Premier ministre)
Poasi Tei (Environnement et Communications)
Député à l'Assemblée législative
En fonction depuis le
(8 ans, 7 mois et 9 jours)
Élection 25 novembre 2014
Réélection 16 novembre 2017
Circonscription Tongatapu 3
Prédécesseur Sitiveni Halapua
Biographie
Nom de naissance Siaosi ʻOfakivahafolau Sovaleni
Date de naissance
Nationalité Tongienne
Parti politique Indépendant
Diplômé de Université d'Oxford
Université du Pacifique Sud
Profession Haut fonctionnaire

Biographie

Titulaire d'une licence en Informatique de l'Université d'Auckland en 1992, il obtient un Master dans ce même domaine à la prestigieuse Université d'Oxford en Angleterre en 1994[2]. En 1996 il devient directeur des technologies de l'information au ministère des Finances tongien, chargé de conseiller le gouvernement en matière de technologies de l'information et de la communication, et de présider à l'informatisation des services du ministère. Il occupe ce poste jusqu'en 2002, puis est nommé vice-secrétaire aux Finances, chargé des services aux entreprises. En , il devient conseiller en technologies de l'information et de la communication auprès de la Commission des sciences de la Terre appliquées du Pacifique Sud (SOPAC), organisme intergouvernemental régional. Dans le même temps, étant basé à Suva aux Fidji pour ce travail, il reprend ses études et obtient en 2008 un Master en Gestion des entreprises à l'Université du Pacifique Sud[2]. En 2010, il est nommé responsable du programme de développement régional de ces technologies au sein de la Communauté du Pacifique, fonction qu'il exerce jusqu'en 2013[2].

De février à , il exerce brièvement les fonctions de vice-chef d'équipe du programme de résilience face au changement climatique auprès de la Banque asiatique de développement, puis est nommé directeur général des entreprises publiques aux Tonga[2]. Il cesse ces fonctions pour se présenter comme candidat aux élections législatives de . Il est élu député sans étiquette à l'Assemblée législative, représentant la circonscription de Tongatapu 3. Il joue un rôle clef dans la formation du nouveau gouvernement, amenant la plupart des députés indépendants à soutenir le candidat du Parti démocrate, ʻAkilisi Pohiva. Élu Premier ministre par l'Assemblée, Pohiva nomme Sovaleni aux postes de vice-Premier ministre et de ministre de la Météorologie, de l'Énergie, de l'Information, de la Gestion des catastrophes naturelles, de l'Environnement, du Changement climatique et des Communications[3] - [2]. Accusé par le Premier ministre de déloyauté, il est limogé le [4].

En , le nouveau Premier ministre Pohiva Tuʻiʻonetoa le nomme ministre de l'Éducation et de la Formation[5]. À la suite des élections législatives de , le Premier ministre Tuʻiʻonetoa est désavoué par son gouvernement et c'est Siaosi Sovaleni qui est élu Premier ministre par l'Assemblée législative le , contre le député indépendant ‘Aisake ‘Eke qui a le soutien de Pohiva Tuʻiʻonetoa[6]. Il est formellement fait Premier ministre par le roi Tupou VI le 27 décembre[7] et son gouvernement entre en fonction le 29[8].

En mai 2022, trois de ses principaux ministres perdent chacun leur siège de député, et de ce fait leur ministère, étant reconnus coupables de corruption électorale par le Cour suprême. Il s'agit du vice-Premier ministre Poasi Tei, du ministre des Finances Tatafu Moeaki (en) et du ministre de l'Intérieur Sangster Saulala (en)[9].

Notes et références

  1. (en) Fiche biographique, Parlement des Tonga
  2. (en) Fiche biographique, ministère tongien de l'Information
  3. (en) "PM Pohiva names Sovaleni as Deputy in Cabinet lineup", Tonga Daily News, 30 décembre 2014
  4. (en) "Tonga’s caretaker PM Pōhiva sacks deputy and Finance Minister", Asia Pacific Report, 2 septembre 2017
  5. (en) "Tonga’s new Cabinet", Matangi Tonga, 10 octobre 2019
  6. (en) "Tonga elects new PM: Siaosi Sovaleni", Radio New Zealand, 15 décembre 2021
  7. (en) "King Tupou VI appoints new Prime Minister", Matangi Tonga, 28 décembre 2021
  8. (en) "Tonga's PM names new government", Radio New Zealand, 29 décembre 2021
  9. (en) "Tonga's deputy prime minister ousted after bribery ruling", Radio New Zealand, 13 mai 2022
Cet article est issu de wikipedia. Text licence: CC BY-SA 4.0, Des conditions supplémentaires peuvent s’appliquer aux fichiers multimédias.