Accueilūüáęūüá∑Chercher

Quarto (croiseur)

Le Quarto est le premier véritable croiseur éclaireur (en italien : esploratore) de la Regia Marina, comme un modèle d'évolution des précédents croiseurs légers.
Il a été créé en 1909 comme un cuirassé de 4e classe (selon la classification de l'époque) mais reclassé esploratore dès sa mise en service.
En 1938, il sera reclassé en croiseur léger, avant sa radiation.

Quarto
illustration de Quarto (croiseur)
Le Quarto dans le port de Varna en juillet 1932.

Type Croiseur éclaireur
Histoire
A servi dans Regia Marina
Chantier naval Arsenal de Venise
Quille posée
Lancement
Armé
Statut radié le
√Čquipage
√Čquipage 12 officiers, 311 hommes
Caractéristiques techniques
Longueur 131,6 m
Ma√ģtre-bau 12,8 m
Tirant d'eau 4,1 m
D√©placement 3 281 tonnes
Tonnage 3 441 tonneaux
Propulsion 2 turbines à vapeur Parsons
10 chaudières
Puissance 25 000 ch
Vitesse 28 nŇďuds (maxi)
Caractéristiques militaires
Blindage pont = 40 mm
kiosque = 100 mm
Armement Origine :
  • 6x1 canon de 120 mm
  • 6x1 canon de 76 mm
  • 2x1 canon de 47 mm
  • 2 tubes lance-torpilles de 450 mm
  • 200 mines

Refonte :

  • 6x1 canon de 120 mm
  • 2x1 canon de 76 mm
  • 2 mitrailleues de 13.2 mm
  • 2 mitrailleuses de 6.5 mm
  • 2 tubes lance-torpilles de 450 mm (pont)
Rayon d'action 2 600 miles √† 15 nŇďuds (479 tonnes de mazout)
Aéronefs 1 hydravion Macchi 18AR
Pavillon Italie

Caractéristiques

Super-structure

En 1908, la Regia Marina a demandé la construction d'un prototype de navire plus léger, peu protégé, mais très rapide et bien armé, qui pourrait effectuer les mêmes missions que les scout cruisers de la marine britannique. Une première tentative a été faite précédemment avec les croiseurs légers de la classe Agordat, dont les résultats ont été globalement très décevants en raison du manque de vélocité des moteurs à pistons et les caractéristiques générales de conception.
Le nouveau projet a √©t√© √©labor√© par le Genio Navale Giulio Truccone et la construction confi√©e √† l'Arsenal royal de Venise. La coque est longue et effil√©e, avec un franc-bord relativement √©lev√©, avec un long pont √©troit et un kiosque se prolongeant sur l'arri√®re. La ligne du navire, suffisamment stable, devait lui assurer une vitesse suffisante. Les moteurs alternatifs au charbon furent abandonn√©s pour des turbines √† vapeur de type Parsons aliment√©es par dix chaudi√®res √† mazout. Le groupe motopropulseur entra√ģne quatre axes avec des h√©lices tripales en bronze de 2,1 m de diam√®tre.

Armement

L'autre priorité du projet était l'armement, composé de six canons de 120 mm et six canons de 76 mm. Le calibre choisi fut celui de 50, calibre supérieur aux unités austro-hongroises. Deux tubes lance-torpilles de 450 mm complétaient cet armement. L'armement anti-aérien fut jugé superflu lors de la conception.

Pendant une br√®ve p√©riode (1926-1927), un hydravion de reconnaissance Macchi 18AR servit sur ce b√Ętiment.

L'armement anti-aérien n'a été installé qu'aux travaux majeurs de 1936 : quatre des six canons de 76 mm ont été échangés par deux mitrailleuses jumelles de 13,2 mm et deux de 6,5 mm. Les 2 tubes lance-torpilles ont été installés sur le pont pour une meilleure maniabilité.

Malgré une bonne technicité de conception, le Quarto n'a pu offrir une supériorité opérationnelle, durant ces années, sur les croiseurs légers des autres pays.

Service

Le Quarto est entré en service le . Il était initialement prévu pour des missions limitées à l'Adriatique et la mer Ionienne. Au cours de cette période il a été lourdement endommagé par un incendie et a nécessité des réparations. Le , à Gênes, il a reçu son drapeau de bataille.

Au cours de la Première Guerre mondiale, le Quarto a opéré 54 missions de combat (dont presque aucune en tête à tête contre les unités navales ennemies) et 9 missions d'escorte pour un total de 1336 heures de navigation.

Au cours de la période d'entre les deux guerres mondiales, il a été navire-amiral de la 2e Division de torpilleurs, et a effectué de nombreuses missions à l'étranger, en Chine et en mer Rouge.
En 1936, il retourne en Italie pour √™tre soumis √† une refonte d'armement. Il a ensuite particip√© √† des activit√©s de soutien pendant la guerre civile espagnole. En 1938, il a √©t√© reclass√© croiseur l√©ger. En ao√Ľt de la m√™me ann√©e, un accident grave dans la chaufferie a termin√© sa carri√®re op√©rationnelle.

Il a été radié des services le et utilisé comme cible pour des exercices de tir et de sabotage. Son épave a été utilisée pour bloquer l'entrée du port de Livourne en .

Voir aussi

Liens internes

Liens externes

Notes et références

    • Franco Bargoni. Esploratori Italiani. Roma, Ufficio Storico della Marina Militare, 1996.
    Cet article est issu de wikipedia. Text licence: CC BY-SA 4.0, Des conditions supplémentaires peuvent s’appliquer aux fichiers multimédias.