AccueilđŸ‡«đŸ‡·Chercher

Quartiers nord de Marrakech

Les quartiers nord de Marrakech forment un ensemble de quartiers à dominante résidentielle. Ils appartiennent à l'arrondissement de Guéliz et sont délimités à l'ouest la voie ferrée reliant Marrakech à Casablanca, au sud par les quartiers de Semlalia, Guéliz et par la médina de Marrakech, et au nord-est par l'oued Issil, au-delà duquel se trouve la palmeraie. Le dénominateur commun de ces quartiers est d'avoir été bùtis en majorité entre l'indépendance et la fin du XXe siÚcle.

Localisation schématique des quartiers nord de Marrakech.

Principaux axes de circulation

Les trois principaux axes de circulation du nord de Marrakech sont l'avenue Allal El Fassi, l'avenue Moulay Abdallah (la route nationale 7, couramment appelée à Marrakech « route de Safi ») et l'avenue Abdelkrim El Khattabi, plus couramment appelée dans le nord de la ville « route de Casa » (route nationale 9). Les deux premiers axes convergent au sud-est non loin du Jardin Majorelle, au niveau de Bab Doukkala.

Quartiers

Daoudiate

Daoudiate constitue le secteur le plus ancien dans le nord de Marrakech. L'édification de Daoudiate s'échelonne chronologiquement entre les années 1960 et les années 1980. Le secteur de Daoudiate est dans l'ensemble un secteur formé de quartiers populaires. Il se compose de cinq unités urbaines :

  • L'UnitĂ© 1, au sud-ouest. DĂ©limitĂ© par l'avenue Allal El Fassi, l'avenue Palestine, la rue Abderrahmane Ibn Aouf et l'avenue Abu ObeĂŻda al-Jarrah. Il se compose de plusieurs lotissements : le lotissement des Habous, le lotissement Bekkar et le lotissement Ratma.
  • L'UnitĂ© 2, au sud-est, qui fait partie du pĂ©rimĂštre appelĂ© administrativement "Hay Mohammadi". DĂ©limitĂ© par la rue Abderrahmane Ibn Aouf, l'avenue Palestine, l'avenue Abu ObeĂŻda al-Jarrah et le boulevard Ariha. La partie nord du quartier est connue sous le nom de Taqaddoum. On y trouve le CinĂ©ma Rif, une institution du quartier, inaugurĂ© en 1970[1], inaugurĂ© en 1970, victime d'un incendie ravageur en 2016 et rouvert aprĂšs rĂ©novation en 2017.
  • L'UnitĂ© 3, au nord-est, aussi appelĂ© Diour El Masakine (littĂ©ralement, "les maisons des pauvres"). DĂ©limitĂ© par l'avenue Ibn Jabran, par l'avenue Palestine et par l'avenue Ibn Sina.
  • L'UnitĂ© 4, au nord-ouest, faisant Ă©galement partie du pĂ©rimĂštre de Hay Mohammadi. DĂ©limitĂ©e par l'avenue Allal El Fassi, l'avenue Ibn Jabran et la rue Imam El Jazouli
  • L'UnitĂ© 5, Ă  l'ouest, qui comprend la CitĂ© Mohammadi. On y trouve le Jardin Jebran, la piscine municipale de Daoudiate et le marchĂ© couvert du quartier.

A l'extrémité sud de Daoudiate, entre l'avenue Abu Obeïda al-Jarrah et l'avenue du 11 janvier (qui sépare Bab Doukkala et Bab El Khemis) se trouvent plusieurs administrations importantes, en particulier la Wilaya de la région Marrakech-Safi, la direction régionale du Haut commissariat au plan, l'académie régionale, ou encore le centre culturel Dar Attaqafa.

Belbekkar et Saqar

Dans l'orbite de Daoudiate se trouvent deux quartiers, Ă©galement populaires.

  • Belbekkar (1 & 2) et Ariha : SituĂ©s entre les avenues Ibn Sina et le boulevard Oued Issil (qui longe l'oued du mĂȘme nom). Belbekkar est surtout connu pour abriter un grand marchĂ© couvert, le marchĂ© de Belbekkar.
  • Saqar : dans le prolongement nord de Diour El Masakine (UnitĂ© 3 de Daoudiate). Quartier dĂ©favorisĂ©, il abrite une vaste institution de bienfaisance, Dar al-bir wa-l-ihsane.

Amerchich

Amerchich est le quartier universitaire de Marrakech. C'est un quartier rĂ©sidentiel de classe moyenne. On y compte une proportion non nĂ©gligeable de maisons appartenant Ă  des professeurs universitaires. A la limite extĂ©rieure d'Amerchich se trouvent en effet la facultĂ© des lettres et sciences humaines de l'universitĂ© Cadi Ayyad, inaugurĂ©e en 1978, et la facultĂ© des sciences juridiques et Ă©conomiques et sociales, inaugurĂ©e en 1979. S'ajoute Ă©galement l'École supĂ©rieure des arts visuels de Marrakech, situĂ©e non loin du campus universitaire.

Outre sa vocation universitaire, Amerchich est également situé aux portes de deux importants centres hospitaliers de la ville : l'hÎpital Ibn Nafis, spécialisé dans la prise en charge des maladies psychiatriques, et l'hÎpital Arrazi, le pÎle multi-spécialités du CHU Mohammed VI, auquel sont adossés le centre MÚre-enfants et le centre d'oncologie.

En pĂ©riphĂ©rie d'Amerchich se trouve le dynamique lotissement de Badii, nommĂ© d'aprĂšs le palais du mĂȘme nom. Il est situĂ© le long de l'avenue Allal El Fassi et qui compte de nombreux commerces.

Hay El Firdaous et Hay El Andalous

Dans le prolongement nord d'Amerchich, Hay El Andalous et Hay El Andalous sont deux quartiers de crĂ©ation plus rĂ©cente, apparus au cours des annĂ©es 2000 et 2010[2]. Ils partagent avec Amerchich la mĂȘme charte urbanistique, avec un alignement de maisons mitoyennes en R+1 et R+2, habitĂ©es par une population de classes moyennes Ă  supĂ©rieures.

Riad Essalam

SituĂ© au nord-ouest de la route de Casablanca, le quartier de Riad Essalam prolonge celui de Hay El Firdaous. Il partage avec ce dernier quartier la mĂȘme charte architecturale et la mĂȘme coloration sociale. Il s'agit d'un quartier pavillonnaire oĂč rĂ©sident des classes moyennes Ă  supĂ©rieures. Les pavillons prennent la forme de maisons mitoyennes et de petites villas. Le quartier compte plusieurs lotissements fermĂ©s Ă  accĂšs restreint, en particulier les rĂ©sidences Talmoulkt et la CitĂ© Yasmine. Il compte aussi une importante Ă©cole privĂ©e appartenant au rĂ©seau Elaraki. Entre le quartier Riad Essalam et Hay Charaf se trouve un ancien et important douar pĂ©rirubain en lisiĂšre du secteur horticole de la vallĂ©e du Tensift : le douar Sraghna.

Issil

Issil est un quartier de classes moyennes relativement homogÚne constitué de maisons individuelles. Issil forme une quadrilatÚre délimité par l'avenue Allal El Fassi, le boulevard Abdelkrim El Khattabi (route de Casablanca), le boulevard du 18 novembre au sud et l'avenue Assif. Le petit quartier Yamama, situé aux abords du lycée Cadi Ayyad, est situé au point de rencontre d'Issil, Assif et Sidi Abbad. Coincés entre Issil et l'avenue Allal El Fassi se trouvent l'Institut des mines de Marrakech et le Centre de développement des énergies renouvelables.

Assif

Assif (dont le nom signifie "riviĂšre" en tamazight) est un quartier rĂ©sidentiel de classes moyennes Ă  supĂ©rieures, principalement bĂąti entre les annĂ©es 1980 et 1990. Il est dĂ©limitĂ© par les avenues Allal El Fassi, Assif et le boulevard du 18 novembre. Dans le prolongement sud-est du quartier d'Assif se trouvent deux Ă©tablissements d'enseignement supĂ©rieur : l'École nationale de commerce et de gestion de Marrakech (ENCG) et l'Institut spĂ©cialisĂ© des travaux publics (ISTP).

Sidi Abbad

Sidi Abbad est un quartier rĂ©sidentiel formant un quadrilatĂšre dĂ©limitĂ© par la route de Casablanca, l'avenue Moulay Abdellah, le boulevard du 18 novembre et la rue El Barakat. C'est un quartier de classe moyenne constituĂ© quasi-exclusivement de maisons mitoyennes en R+1 et R+2. Le quartier doit son nom Ă  un ancien canal d'irrigation alimentĂ© par une petite source, la source Sidi Abbad, situĂ©e dans le quartier de Arset Ihiri prĂšs de Bab Doukkala, en mĂ©dina. Ce canal, le sahrij Sidi Abbad, alimentait jusque dans les annĂ©es 1970 des parcelles situĂ©es lĂ  oĂč se dresse aujourd'hui le quartier[3].

Aouatif et Majorelle

Les quartiers d'Aouatif et de Majorelle forment un trapÚze compris entre l'avenue Yacoub El Mansour au sud, l'avenue Allal El Fassi à l'est, la route de Safi à l'ouest et la rue El Barakat au nord. L'avenue El Mouzdalifa et l'avenue Achjar forment un outre deux axes importants du quartier d'Aouatif. L'habitat est diversifié. Il se compose de pavillons semblables à ceux des quartiers d'Assif et Sidi Abbad, de maisons mitoyennes et d'immeubles résidentiels R+5 le long de l'avenue Mouzdalifa.

À l'angle des avenues Achjar et Allal El Fassi se trouve la facultĂ© de langue arabe de l'UniversitĂ© Cadi Ayyad. Enfin, le point d'intĂ©rĂȘt principal de secteur est le cĂ©lĂšbre Jardin Majorelle, Ă©difiĂ© en 1931 par le peintre et achetĂ© en 1980 par Yves Saint Laurent et Pierre BergĂ©. Devenu un haut lieu du tourisme, il abrite deux musĂ©es : le musĂ©e Yves Saint Laurent de Marrakech et le musĂ©e berbĂšre.

Hay Charaf, El Fadl, Sanaoubar, Izdihar, Oasis et Jnane Awrad

Les quartiers Hay Charaf, El Fadl, Sanaoubar, Izdihar, Oasis et Jnane Awrad sont de construction récente. Ils ont tous été édifiés aprÚs 2005 et le développement des quartiers Oasis et Jnane Awrad est toujours en cours au début des années 2020. Le périmÚtre est délimité par la voie ferrée à l'ouest, le relief de Koudiat El Abid à l'est et la route de Safi au sud. Les quartiers El Fadl et Charaf sont traversés par la portion la plus récente de l'avenue Allal El Fassi, inaugurée par étapes entre 2008 et 2010[2].

Les quartiers Charaf, El Fadl et Sanaoubar, de mĂȘme que les lotissements Charaf et Diar Marjane situĂ©s non loin de l'hypermarchĂ© Marjane, sont constituĂ©s principalement d'immeubles rĂ©sidentiels de profil populaire ainsi que, dans une proportion infĂ©rieure, de maisons mitoyennes. Les quartiers Izdihar, Oasis et Jnane Awrad sont plutĂŽt des quartiers de classes moyennes, oĂč dominent les pavillons, pour ce qui concerne Izdihar et Oasis, et les immeubles rĂ©sidentiels pour Jnane Awrad.

Hay Mabrouka

Hay Mabrouka est un quartier rĂ©cent ayant Ă©mergĂ© Ă  l'arriĂšre du Djebel Gueliz. Les premiers pavillons ont vu le jour vers 2005 mais la construction de ce quartier oĂč se mĂȘlent milieux populaires et classes moyennes s'est considĂ©rablement accĂ©lĂ©rĂ© au cours des annĂ©es 2010[2]. DĂ©sormais, ce sont les immeubles rĂ©sidentiels qui dominent ce vaste quartier, enserrĂ© par la voie ferrĂ©e, la route Safi et l'avenue Akioud, qui le sĂ©pare du quartier pauvre de Douar El Koudia.

Transports

Les différents quartiers composant se secteur de Marrakech sont bien desservis par le réseau de bus de la ville. En , le quartier était desservi par les lignes de bus suivantes[4] :

    • L7 Sidi Youssef Ben Ali - MarchĂ© de gros, desservant Belbekkar, Daoudiate, Amerchich, Marjane, Charaf et Hay El Fadl
    • L9 Massira III - Douar Dlam, desservant Majorelle, Daoudiate, Diour Massakine et Belbekkar
    • L11 LycĂ©e Ben Youssef - Ecole Elmaali, desservant Majorelle, l'avenue Allal El Fassi, Badii, Sakar, le quartier des hĂŽpitaux et Hay El Firdaous.
    • L12 M'hamid 9 - Sanaoubar, desservant la route de Safi, Sidi Abbad, Issil, Marjane, Charaf, Hay El Fadl et Sanaoubar
    • L13 Massira III - Izdihar, desservant Majorelle, Aouatif, Assif, le nord de Daouadiate, Sakar, Amerchich, Marjane, Charaf, Hay El Fadl, Sanaoubar et Izdihar
    • L15 Arset El Bilk - Souk Laaouad, qui emprunte la route de Safi dans toute sa longueur.

Références

Voir aussi

Articles connexes

Cet article est issu de wikipedia. Text licence: CC BY-SA 4.0, Des conditions supplĂ©mentaires peuvent s’appliquer aux fichiers multimĂ©dias.